Recent

% | $
Quotes you view appear here for quick access.

FuelCell Energy Inc. Message Board

sbacchus2003 195 posts  |  Last Activity: Feb 4, 2016 12:14 PM Member since: Sep 1, 2012
SortNewest  |  Oldest  |  Highest Rated Expand all messages
  • Reply to

    Looking Good

    by cant_divide_by_zero Feb 4, 2016 9:28 AM
    sbacchus2003 sbacchus2003 Feb 4, 2016 12:14 PM Flag

    I agree. I'm happy how everything is playing out and will be adding a little more at a time before next earnings.

  • Three out of the top five smartphones during the quarter were from J series with J2 being the best-selling smartphone in India during the quarter. “This speaks volume for the scale India market provides for any player in the mobile connected ecosystem”, Counterpoint Research Senior Analyst Tarun Pathak said.

    The surge in smartphone sales has prompted a slew of global companies to set their sights on the South Asian market, as a mammoth population and still-low penetration presents a massive opportunity. Apple, which recently said India is a promising market, achieved a landmark of crossing two million units in a calendar year for the first time ever in India, led by a strong fourth quarter, Counterpoint said. On revenue market share basis, Apple was the third largest brand during the year with 11%, improving on its 2014 revenue share of 7%, even though it had only 2% smartphone volume share.

    The research firm’s data showed that in India LTE shipments reached 32 Million units in 2015, while smartphone shipments crossed 100 million for all of 2015. But Cybermedia Research’s findings differed as it found Samsung, Micromax and Intex leading in that order, in smartphones and overall phones, a view backed by Intex which claimed the No. 3 spot in smartphones. Now, keep in mind that we’re talking about smartphones here, not all phones in general, though Samsung is no. 1 in the other sector as well, and holds 23.6% of the market (if we look at both feature phones and smartphones).

    Samsung led the overall mobile phone market and the smartphone segment during the quarter with market shares of 23.6% and 28.6% respectively.

  • Reply to

    Place your bets on guidance

    by gunsp70 Feb 3, 2016 12:58 PM
    sbacchus2003 sbacchus2003 Feb 3, 2016 8:31 PM Flag

    I say flat to 5% with a year guidance instead of quarterly.

  • Reply to

    Go Pro

    by homerunmandan Feb 3, 2016 4:45 PM
    sbacchus2003 sbacchus2003 Feb 3, 2016 8:29 PM Flag

    I took a gamble with 500 shares @ $10.18 for this reason. I have looked at some of there VR patents and they are impressive. Worth a hold for a year at these prices.

  • Reply to

    Go Pro

    by homerunmandan Feb 3, 2016 4:45 PM
    sbacchus2003 sbacchus2003 Feb 3, 2016 8:26 PM Flag

    GoPro will need a new supplier to keep gross margin higher. Himax would be a perfect fit.

  • Bonjour, Stéphanie Lynch Habib, quel est votre parcours ?

    Stéphanie Lynch Habib : « Je suis Vice-Présidente en charge de l’activité IoT chez AT&T, pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique (EMEA). Ce poste e été créé récemment après plusieurs succès majeurs qu’AT&T a connu dans ce domaine dans la région EMEA. J’ai rejoint AT&T il y a près de 16 ans à Paris et j’y ai occupé plusieurs postes en finance, au marketing et à la vente. Je dirigeais récemment la région du Nord de l’Europe (Le Benelux et les pays du Nord) d’où proviennent la majeure partie de nos premiers succès sur le marché de l’IoT.

    Aujourd’hui, mon rôle chez AT&T consiste à encourager et accélérer l’adoption de nos solutions IoT à travers l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. Ces solutions transforment non seulement la gestion des opérations de notre clientèle d’entreprises, quelque soit le secteur dans lequel elles opèrent, mais également leur modèle économique et leurs « fondamentaux ».

    C’est un poste passionnant puisqu’il ne s’agit plus seulement de connecter des objets, mais plutôt de faciliter l’échange d’informations auxquelles les consommateurs et les entreprises peuvent recourir pour provoquer des changements concrets et faciliter le travail et la vie quotidienne ».

    Qu’est-ce que les opportunités de l’IoT représentent pour AT&T ? Les technologies, le développement, en termes de résultat ? Et aux États-Unis ?

    Stéphanie Lynch Habib : « AT&T est au service de certaines des plus grandes entreprises dans le monde, dont 90 % du CAC40. Nous aidons nos clients à transformer leur business en relevant les défis du monde connecté et en saisissant ses opportunités. L’une d’entre elle réside dans l’Internet des Objets.

    Nous étions l’une des premières entreprises de télécommunication à créer un groupe dédié à la recherche dans le domaine de l’IoT en 2008 et nous avons investi dans un centre entièrement consacré à l’innovation dédié à ce type de technologies. Au troisième trimestre 2015, nous avions près de 25 millions d’objets connectés à notre réseau, et avons franchi un record en enregistrant 1,6 million d’objets connectés sur ce seul trimestre, dont un million de voitures connectées.



    marques voitures at&t
    Les fabricants automobiles utilisant les services d’AT&T
    L’IoT est un axe incontournable pour le futur d’AT&T et nous sommes convaincus de l’énorme potentiel de croissance que représente ce marché. Certains experts du secteur prédisent que 50 milliards « d’objets » seront connectés à Internet d’ici à 2020, soit près de 7 fois la population terrienne !

    Nous prévoyons également d’avoir plus de 10 millions de véhicules sur le réseau d’AT&T d’ici la fin de l’année 2017. C’est énorme, et cela reflète les investissements massifs réalisés par les entreprises dans les technologies liées à l’IoT à mesure qu’elles trouvent des moyens nouveaux et innovants pour profiter de solutions IoT adaptées à leurs activités.

    D’après mon expérience, deux moteurs soutiennent la croissance du marché de l’Internet des Objets : la volonté des entreprises de créer de nouvelles sources de revenus et leur volonté de réduire leurs coûts.

    D’une part, les entreprises voient l’IoT comme un moyen important pour générer de nouvelles formes de revenus en utilisant les données collectées pour offrir une meilleure expérience client, plus personnalisée.

    D’autre part, ces technologies peuvent aider les entreprises à être plus efficaces en analysant les données en temps réel et ainsi d’améliorer le suivi de l’activité et de faciliter la prise de décision et l’adaptation. Cela permet de baisser les coûts de gestion et d’optimiser les process opérationnels.

    maersk line container connecté at&t

    Pour vous donner un exemple, nous sommes très fiers d’avoir récemment annoncé l’un des plus grands déploiements IoT dans le domaine industriel en Europe, avec Maersk Line, le transporteur maritime. Ce partenariat illustre bien la réflexion que les entreprises mènent autour de l’adaptation de leur logistique et de leurs chaines d’approvisionnement à l’échelle mondiale. Maersk est un des plus gros convoyeurs maritimes de denrées périssables à travers le monde.

    Jusqu’à présent, les responsables de la logistique devaient vérifier « manuellement » les conditions de transport de chaque container. Grâce à des capteurs connectés à notre réseau, le groupe utilise désormais les technologies développées par AT&T pour surveiller les conditions de ces denrées périssables transportées dans près de 290 000 conteneurs réfrigérés.

    Maersk dispose ainsi aujourd’hui d’un suivi quasi-instantané pour chacun de ces conteneurs réfrigérés, sur l’essentiel de leur parcours dans la chaîne d’approvisionnement. Ses logisticiens peuvent surveiller les performances mécaniques pour s’assurer que tout fonctionne correctement, et que les containers sont à la bonne température. Je trouve que c’est un exemple très parlant ».

    Où voyez-vous les impacts les plus importants de l’Internet des objets et de ses technologies ? Un secteur en particulier ?

    Stéphanie Lynch Habib : »L’IoT peut avoir un impact considérable dans presque tous les secteurs. Les entreprises veulent tout connecter à notre réseau, leurs machines, leurs usines, leur flottes, leur containers… Mais il s’agit de bien plus que de simplement connecter les objets entre eux.

    Cela dépasse les objets et va au-delà de la simple connectivité. L’objectif est d’assurer la fluidité et la coordination entre les plateformes, les process, et les personnes qui sont au cœur du succès de n’importe quel déploiement IoT, et d’obtenir les résultats escomptés.

    ATT Foundry

    De ce point de vue, la question principale est la suivante : « une fois que j’ai connecté mes différents appareils, comment puis-je maximiser le retour sur investissement ? »

    Les transformations réussies que nous observons impliquent une réflexion qui ne se limite pas au seul « business case » mais à l’ensemble des transformations de process nécessaires au déploiement IoT. Les économies font bien entendu partie intégrante du business plan, mais si la transformation de l’entreprise n’est pas bien pensée, les résultats peuvent ne pas voir le jour.

    Quand on parle de milliards d’objets connectés d’ici 2020, on ne parle pas seulement d’objets connectés qui prolifèrent, mais bien d’une grosse transformation des process, qui comprend à la fois les appareils, les systèmes d’information, les gens et au-delà un réel changement de mentalité.

    La croissance de l’IoT dépend du cloud, de la sécurité et du traitement des données autant que des objets eux-mêmes. À l’échelle de millions d’objets, il est important d’avoir des plateformes robustes, capables d’évoluer pour soutenir tous ces objets. L’IoT a donc clairement un impact profond sur la manière dont les entreprises doivent penser leurs infrastructures réseaux et leurs process ».

    Connaissez-vous la French Tech ? Qu’en pensez-vous ?

    Stéphanie Lynch Habib : »Bien sûr, j’en suis une grande fan ! Je pense que c’est une très bonne initiative pour re-dynamiser l’esprit entrepreneurial en France. Celui-ci a toujours été présent, mais nous avons vu beaucoup de talents quitter le pays dans le passé et c’est formidable de voir grandir un effort collectif qui pousse la France à l’échelle internationale pour tout ce qui a trait à l’innovation.

    J’ai été ravie de constater que les startups françaises étaient très bien représentées cette année au Consumer Electronic Show (CES). Par exemple, le fabricant de puces Sequans Communications, basé en région parisienne, a annoncé à Las Vegas que sa plateforme IoT, un chipset nommé Colibri LTE dédié au 4G, a réussi le programme de vérification d’AT&T ADAPT et peut maintenant être utilisé sur notre réseau LTE 4G.

    French Tech Emmanuel Macron IoT

    D’après mon expérience personnelle, l’ère numérique accroît en ce moment même les opportunités de croissance pour les entrepreneurs français dans le domaine technologique.

    La France a beaucoup contribué au développement du commerce et de la communication, et a par exemple inventé le stylo à bille, la carte à puce (qui n’est toujours pas intégrée à la carte bancaire dans certains pays !) ou l’appareil photo intégré au téléphone… autant de choses dont on ne peut plus se passer.

    Aujourd’hui, c’est formidable de voir des startups françaises innovantes et des entreprises comme Sequans continuer à prospérer dans de nombreux domaines, de l’e-commerce, au retail, en passant par le streaming musical ou le financement participatif. De mon point de vue, c’est cet esprit d’innovation qui a convaincu AT&T d’ouvrir un centre de recherche et développement à Nice ».

    Comment pensez-vous que l’IoT va se développer en France à l’avenir ?

    Stéphanie Lynch Habib : « C’est l’aspect le plus fascinant de mon métier : observer les tendances et anticiper les besoins futurs de nos clients à mesure que le monde devient de plus en plus sophistiqué. En ce moment, je vois clairement un changement dans la manière dont les entreprises et les gens perçoivent l’IoT dans le monde.

    La question n’est plus de savoir comment prendre soin de nos objets, mais plutôt comment ces objets peuvent prendre soin de nous. Pour l’avenir, je suis particulièrement enthousiasmée par le potentiel que l’IoT offre pour améliorer la sécurité ainsi que dans le développement de « villes intelligentes ».

    Imaginez que l’on puisse améliorer la sécurité au travers de « wearables » dédiés à l’entreprise. Beaucoup de ces objets connectés que l’on porte tous les jours ont changé la donne pour les consommateurs. Nous sommes en train de voir émerger la même tendance pour ceux consacrés aux professionnels. La sécurité est la priorité pour les ouvriers de chantiers ou les manutentionnaires dans l’industrie.

    Que se passe-t-il si un ouvrier est touché à la tête sur un chantier alors qu’il n’y a personne autour ? Un casque doté de capteurs sensibles aux chocs pourrait détecter l’impact et alerter immédiatement les urgences. Nous pouvons nous attendre à voir d’autres objets de ce genre apparaître dans l’industrie, pour le BTP, les compagnies pétrolières et gazières, et les centrales à énergie par exemple.



    casque de chantier connecté
    La sécurité pour les ouvriers du BTP, une priorité pour les acteurs de l’IoT, selon Stéphanie Lynch Habib.
    Et pourquoi ne pas rendre nos villes plus intelligentes en croisant les ressources du gouvernement, des entreprises et de l’innovation ? Nous avons déjà commencé à voir des communes aux États-Unis qui mesurent les bénéfices que peut apporter l’IoT en connectant les réseaux électriques, des compteurs intelligents, des systèmes de gestion des eaux, l’éclairage, les infrastructures…

    AT&T transmet déjà les données provenant de 16,5 millions de compteurs intelligents aux États-Unis. Je pense que ces solutions ont du potentiel en France et en Europe.

    J’ai conscience que ce n’est pas aussi facile qu’il y parait et que cela impose des efforts collectifs de la part de plusieurs parties prenantes, mais imaginez ce que nous pourrions réussir à faire. Une ville pourrait combler les fuites d’eau grâce aux technologies installée sur de vieilles canalisations et permettant leur détection, ou remplacer l’éclairage traditionnel par des LEDs intelligentes qui permettraient une gestion plus fine et générerait des économies d’énergie.

    Sequans at&t
    Sequans produit des puces 4G bientôt validé par AT&T.
    L’Internet des Objets peut être adapté de tant de différentes manières, les limites à son expansion ne dépendent que de celles de notre imagination. C’est une révolution passionnante qu’AT&T est en train de mener pour ses clients. La France a beaucoup d’entrepreneurs et beaucoup d’idées fleurissantes viennent de ce pays – Sequans Communications est un bon exemple sur le domaine de la mise en réseau de l’IoT.

    Je suis vraiment enthousiasmée à l’idée de prendre part à cette dynamique, qui peut réellement rendre nos vies plus confortables. Que ce soit l’utilisateur d’une plateforme « smart home », le conducteur d’une voiture connectée, ou le directeur d’une usine connectée, nous connectons les connectés ».

    Sentiment: Strong Buy

  • Creation of an independent industry patent licensing platform for Internet of Things (IoT), intended to be an efficient market place for vertical businesses' technology licensing needs
    Platform to license on behalf of the joining patent holders, aiming to simplify access to standardized technology
    Adds to Ericsson's existing IPR & Licensing business strategy, expanding go to market opportunities

  • Menu
    Back
    BREAKING NEWS / DPP's Su Jia-chyuan elected legislative speaker
    Home Economics
    Taiwan PMI returns to expansion in January
    2016/02/01 11:27:36

    Taiwan PMI returns to expansion in January
    Taipei, Feb. 1 (CNA) Taiwan's manufacturing purchasing managers index (PMI) began expanding again in January after six months of contraction, according to a report released by the Chung-Hua Institution for Economic Research (CIER) Monday.

    The local PMI index for January rose 4.7 points from a month earlier to 51.3, the think tank said.

    A PMI reading of above 50 indicates expansion in manufacturing activity, while a figure below 50 signals contraction.

    Among the six manufacturing sub-sectors covered by the PMI, four expanded in January: food and textiles (60); transportation equipment (53.7); the chemical, biological and medical industry (51.8); and electronics and optoelectronics (50.7).

    The two sub-sectors that showed contraction were basic materials (49.1); and electrical and machinery equipment (49.8).

    Of the five PMI sub-indexes, new orders, production and supplier deliveries showed expansion in January, while inventories and employment showed contraction.

  • Reply to

    Explore Strategic Options

    by blue_devil_ninetynine Jan 27, 2016 5:12 PM
    sbacchus2003 sbacchus2003 Jan 28, 2016 3:32 PM Flag

    Altair was known to be shopping itself out for awhile and original investors made a little profit at 220M. I don't think Sqns should sell bc Altair sale proves that are tech. is more advanced.

  • Press release, January 27; Alex Wolfgram, DIGITIMES [Wednesday 27 January 2016]
    Technology is changing the way city streets are used, experienced, and managed, transforming them from points of physical connection to networked landscapes that enable a range of service innovations. According to a new report from Navigant Research, the global market for smart street solutions will grow from US$552.2 million in 2015 to US$5.3 billion by 2024.

    "City streets are becoming an important space for the emergence of the Internet of Things as a new digital landscape of connected devices," said Eric Woods, research director with Navigant Research. "The ability to collect, manage, and analyze data from multiple sources is becoming a critical element in new approaches to city management, as well as in the provision of better information to residents, visitors, and businesses."

    Navigant Research said it expects gradual growth in the number of full-scale deployments of smart street technologies over the next two years or so, followed by an acceleration in the number of devices and systems as cities look to exploit their initial investments and create opportunities for new applications and services. The growth in network capabilities, according to the report, including 4G, 5G, and low-power networks, and the increasing interoperability across networks will help drive the evolution of this new digital overlay for city streets.

  • Today Valve is hosting a SteamVR developer showcase in Seattle, WA. Featured are titles from 12 VR developers, all of which will ship on the HTC Vive in 2016, says Valve.

    With the HTC Vive approaching pre-orders at the end of April, Valve is building interest in their SteamVR platform and content that will launch with the system. Today’s developer showcase at a venue in Seattle, near Valve’s Bellvue headquarters, the company is showcasing 12 titles that will ship this year on SteamVR.

    Here’s a quick look at the titles which we’ll be going hands-on with throughout the day.

    Sentiment: Strong Buy

  • OCULUS: Analysts will be looking for hints on the future potential of Oculus. Oculus VR is scheduled to start shipping its Rift virtual-reality headset in March. Kirjner says Oculus is "promising" but he does not expect anything significant from Oculus in 2016 or 2017.

    Sentiment: Strong Buy

  • Reply to

    Letter From Taiwan - Standard Life Investments

    by sbacchus2003 Jan 26, 2016 1:21 AM
    sbacchus2003 sbacchus2003 Jan 26, 2016 3:51 PM Flag

    Exactly. Higher margin in house components.

  • sbacchus2003 sbacchus2003 Jan 26, 2016 1:29 PM Flag

    Apple raided that office in 2014 so I'm guessing we are doing the same to someone else.

  • Hopefully Mary will put a slideshow like last year.

  • sbacchus2003 by sbacchus2003 Jan 26, 2016 6:36 AM Flag

    Carrier Acceptance Engineer
    Sequans Communications
    JAPAN RESPONSIBILITIES
    Execute certification tests in labs and Fields at Carriers
    Under the guidance of Sequans CA Senior Engineer in Japan, work closely with Sequans teams based Worldwide to gain expertise in Sequans LTE products and SW
    Run certification preparation and official test sessions and field test campaigns
    Maintain tests and performances reports
    First level of investigation for technical issues encountered in lab or on the field and create reports
    Support Sequans customers when testing or certifying their products in Japan
    REQUIRED EXPERIENCE
    Masters degree or equivalent degree in Telecommunications, Electrical Engineering or Computer Science
    4G Carrier certifications and device acceptance processes
    2 to 3 years of experience in the telecommunications industry
    System-level knowledge of LTE broadband access systems
    Engineering degree in Telecommunications
    2 to 3 years of experience in the telecommunications industry
    System-level knowledge of LTE systems
    Previous experience in lab and Field test around 4G certification
    Good communication skills
    First-hand experience with customers
    Native Japanese speaking with good English level

  • BACK TO LIST
    Innolux ranks as 2nd-largest global TV panel supplier in 2015
    2016/01/23 22:12:43

    Taipei, Jan. 23 (CNA) Innolux Corp. (群創), one of Taiwan's leading flat panel makers, ranked as the second-largest TV panel supplier in the world in 2015, up one notch from a year earlier.

    The ranking was on the back of relatively low production costs, which helped the company grab a bigger market share, according to Taipei-based market information advisory firm TrendForce Corp. (集邦)

    Citing a research report from its panel research unit WitsView, TrendForce said that Innolux benefitted from its higher competitive edge in production of 39.5-inch TV panels to receive more orders, while it also won a bid to supply TV screens to the Mexican government.

    Innolux shipped 51.73 million TV screens in 2015, up 3.1 percent from a year earlier. It was the first time it had taken second place in global TV panel supply, TrendForce said.

    AU Optronics Corp. (AUO, 友達), another Taiwanese flat panel maker, saw its position falling one notch from a year earlier to become the fifth-largest TV panel supplier in the world last year. TrendForce said that AUO's shipments for 2015 fell 5.6 percent from a year earlier to 27.18 million units.

    The advisory firm said AUO adopted a strategy of lowering production of panels below 40 inches but focused on screens of 55 inches and 65 inches, which command a higher profit margin. However, this strategy cut the number of total TV shipments for AUO, the advisory firm added.

    TV panels are the major sales sources of Innolux and AUO. In the third quarter of last year, TV screens accounted for 53 percent of Innolux's total sales, compared with 54 percent in the first quarter and 57 percent in the second quarter.

    For its part, AUO raked in 49 percent of its total revenue from TV panel shipments in the third quarter, compared with 45 percent in the first quarter and 48 percent in the second quarter.

    TrendForce said that LG Display Co. (LGD) of South Korea took the first place in TV panel supply last year, up one notch from a year earlier.

    In 2015, LGD shipped 55.30 million TV panels, up 6.4 percent from a year earlier, after the company made great efforts to penetrate the China market, TrendForce said.

    Samsung Display Co. (SDC) under South Korea's Samsung Group, however, saw its ranking drop to third place in 2015 from first in 2014, as Samsung Group's home appliance sales failed to meet expectations. Last year, SDC's TV panel shipments fell 8 percent from a year earlier to 50.90 million units.

    China's BOE Technology Group (京東方) came in fourth in 2015, up two notches from 2014, as a new plant located in Chongqing started commercial production in March to boost its shipments, TrendForce said.

    BOE has also taken advantage of subsidies provided by the Chinese government to offset the impact resulting from falling TV prices, while shipping more TV panels, TrendForce added. In 2015, BOE shipped 35.66 million TV panels, up 148.5 percent from a year earlier.

    China Star Optoelectronics Technology Co. (華星光電) took sixth place last year by shipping 25.52 million TV panels, up 3.5 percent from a year earlier, TrendForce said.

    In 2015, worldwide TV panel shipments rose 8.9 percent from 2014 to 269.79 million units, the advisory firm said.

  • sbacchus2003 sbacchus2003 Jan 26, 2016 1:55 AM Flag

    Georges and his crew must have known Altair was shopping itself around. Victory!!!

  • Sony Chief Executive Officer Kazuo Hirai is moving the company away from consumers electronics to focus on growth in image sensors, video games and movies.

    Sentiment: Strong Buy

  • These various trends should particularly benefit companies like Chipbond and Himax Technologies. Himax, is a ‘fabless’ semiconductor firm, a business which outsources the increasingly commoditised and low value-add manufacturing process to focus on the higher-value design of the integrated circuits that are critical to so many of these technologies.
    Only in 2007, Himax was a single-product, single-customer company. Product expansion has allowed it to grow its customer list significantly. Outside its core flat- screen display driver business, it specifically targets a 5-10% market share from non-Apple and non-Samsung customers, while Chinese firms BOE and ChinaStar are now key large-panel customers alongside LG (South Korea) and AUO (Taiwan).

FCEL
4.93-0.14(-2.76%)Feb 8 4:00 PMEST