La Société française d'anesthésie et de réanimation ajoute le PVI(R) de Masimo aux consignes d'optimisation hémodynamique périopératoire

July 11, 2013

IRVINE, CALIFORNIE--(Marketwired - Jul 11, 2013) - Masimo ( NASDAQ  : MASI ) a annoncé aujourd'hui que la Société française d'anesthésie et de réanimation (SFAR) avait ajouté le PVI® de Masimo -- un paramètre non invasif et continu destiné à aider les cliniciens à évaluer la réponse aux fluides et à en améliorer la gestion -- aux consignes de gestion hémodynamique optimale durant les interventions chirurgicales.(1)

Il a été constaté qu'au cours d'un acte chirurgical, l'administration optimale de fluides réduit la mortalité postopératoire, la durée du séjour en hôpital et la période de récupération des patients ayant subi une intervention de chirurgie gastro-intestinale. Cependant, la SFAR a fait remarquer que certaines approches traditionnelles de gestion visant à guider l'administration de fluides ne sont pas fiables, et que la pression veineuse centrale (PVC) -- un paramètre invasif courant -- « constitue une approche notoirement invasive et insuffisante ». Les déclarations de la SFAR précisaient également : « En particulier dans le contexte de la chirurgie à haut risque, le monitorage classique de variables hémodynamiques ne garantit pas une perfusion systémique adéquate (risque d'hypovolémie occulte) et peut conduire à des décisions de traitement inappropriées ».

Au lieu de paramètres dits « statiques » tels que la PVC, la SFAR recommande l'utilisation de paramètres « dynamiques » qui mesurent les variations au cours du cycle respiratoire. Il a été mis en évidence que plusieurs paramètres dynamiques aident les cliniciens à anticiper la réponse aux fluides et à en améliorer la gestion. Cependant, les paramètres les plus dynamiques nécessitent de recourir à des méthodes invasives et/ou complexes. En revanche, le PVI est non invasif et facile à obtenir via un capteur Masimo SET® ou rainbow®. Tout en recommandant l'utilisation de paramètres dynamiques, la SFAR a fait remarquer : « Le PVI, dont la fiabilité a été prouvée(2,3), est disponible aujourd'hui et pourrait permettre la généralisation du monitorage de la dépendance à la précharge pour les patients sous anesthésie générale et de la ventilation contrôlée au cours des actes chirurgicaux mineurs et modérés. »

La déclaration de la SFAR indique que les indices dynamiques tels que le PVI contribuent « à la détection de la " faible probabilité de réponse au remplissage ", aussi longtemps que la valeur reste faible (< 9%), ce qui élimine la nécessité de tester la réponse au remplissage de manière systémique ordinaire », et que par rapport à une « administration empirique de fluides » traditionnelle, qui peut être insuffisante ou excessive, un indicateur dynamique tel que le PVI « permet d'améliorer le pronostic du patient ».

Les conclusions de la SFAR mentionnent également le fait que « si le principal effet du remplissage vasculaire (RV) est d'augmenter le retour veineux et donc le débit cardiaque, il est surprenant que ce débit cardiaque soit rarement suivi par les anesthésistes dans le cadre de la pratique courante. » Faisant allusion au PVI, les observations de la SFAR précisent que « seules des stratégies non ou peu invasives, mises en œuvre rapidement et indépendamment du chirurgien et peu coûteuses pourront être généralisées dans la pratique. »

Les nouvelles recommandations formalisées des experts de la SFAR s'ajoutent au catalogue croissant de preuves cliniques à l'appui de la percée des technologies de monitorage non invasives et continues de Masimo, telles que le PVI. L'année dernière, le National Health Service du Royaume-Uni a intégré le PVI à son pack de gestion des fluides périopératoire, qui sert de guide aux hôpitaux désireux d'implémenter un monitorage de la réponse aux fluides afin d'améliorer les résultats des patients.(4)

« Au cours de nos essais cliniques randomisés(5), nous avons découvert que la gestion des fluides guidée par le PVI de Masimo contribue à améliorer le remplissage vasculaire périopératoire, évitant ainsi le recours à des fluides non nécessaires et réduisant les niveaux des taux de lactate péri et postopératoires », a déclaré Patrice Forget, docteur anesthésiste du service d'anesthésiologie des Cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles, en Belgique.

Joe Kiani, fondateur et PDG de Masimo, a ajouté : « Nous sommes ravis que le PVI ait prouvé sa grande utilité et que les organismes médicaux internationaux de premier plan tels que la SFAR et le NHS permettent d'en effectuer d'excellentes validations. Notre mission a été et continue d'être l'« amélioration des résultats pour les patients et la réduction des coûts de la santé… en introduisant le monitorage non invasif dans de nouveaux domaines et de nouvelles applications » (Improving Patient Outcome and Reducing Cost of Care … by Taking Noninvasive Monitoring to New Sites and Applications®). Le PVI s'acquitte parfaitement de cette tâche. Nous sommes honorés que certaines des plus importantes autorités médicales au monde aient intégré le PVI en tant que norme de soins. »

1 B. Vallet, Y. Blanloeil, B. Cholley, G. Orliaguet, S. Pierre, B. Tavernier : « Stratégie du remplissage vasculaire périopératoire - Guidelines for perioperative haemodynamic optimization.» Recommandations formalisées d'experts, Société française d'anesthésie et de réanimation (SFAR), Validation par le conseil d'administration de la SFAR au 19 octobre 2012. Document disponible ici.
2 M. Cannesson, O. Desebbe, P. Rosamel, B. Delannoy, J. Robin, O. Bastien, JJ. Lehot : « Pleth variability index to monitor the respiratory variations in the pulse oximeter plethysmographic waveform amplitude and predict fluid responsiveness in the operating theatre. » Br J Anaesth 2008 ; 101:200-6
3 M. Zimmermann, T. Feibicke, C. Keyl, C. Prasser, S. Moritz, BM. Graf, C. Wiesenack : « Accuracy of stroke volume variation compared with pleth variability index to predict fluid responsiveness in mechanically ventilated patients undergoing major surgery. » Eur J Anaesthesiol 2010 ; 27:555-61
4 http://www.ntac.nhs.uk/NewsAndEvents/IOFM_Technology_Adoption_Pack_Published.aspx
5 P. Forget, F. Lois, M. de Kock : « Goal-Directed Fluid Management Based on the Pulse Oximeter-Derived Pleth Variability Index Reduces Lactte Levels and Improves Fluid Management. » Anesth Analg 2010 ; 111(4):910-4
* Pour consulter un résumé de l'ensemble des études et résumés cliniques connus au sujet des technologies et mesures non invasives de Masimo, veuillez consulter la page Web suivante : http://www.masimo.com/cpub/clinicals.htm.

À propos de Massimo
Masimo ( NASDAQ  : MASI ) est le leader mondial des technologies de monitorage novatrices et non invasives qui améliorent considérablement les soins aux patients, contribuant à résoudre les problèmes dits « insolubles ». En 1995, la société a fait ses débuts avec l'oxymétrie de pouls en mouvement et à basse perfusion, sous la marque Masimo SET®, qui a pratiquement éliminé les fausses alertes et a accru la capacité de l'oxymétrie de pouls à aider les cliniciens lors de la détection d'événements mettant en jeu le pronostic vital. Plus de 100 études indépendantes et objectives ont montré que Masimo SET® surpasse les autres technologies d'oxymétrie de pouls, même dans les conditions cliniques les plus difficiles, y compris dans les cas de mouvement du patient et de faible irrigation périphérique. En 2005, Masimo a lancé la technologie rainbow® Pulse CO-Oxymetry™ qui permet le monitorage non invasif et continu des constituants sanguins qui nécessitaient auparavant des procédures invasives : l'hémoglobine totale (SpHb®), la teneur en oxygène (SpOC™), la carboxyhémoglobine (SpCO®), la méthémoglobine (SpMet®), le PVI® et l'indice de perfusion (PI), parallèlement à la mesure de mouvement SpO2 et à la fréquence du pouls. En 2008, Masimo a lancé Patient SafetyNet™, un système de monitorage à distance et de notification clinique sans fil conçu pour aider les hôpitaux à éviter les décès et les blessures évitables associées à un échec de traitement des incidents. En 2009, Masimo a lancé rainbow® Acoustic Monitoring™, le tout premier système commercial de monitorage non invasif et continu de la fréquence respiratoire acoustique (RRa™). Les technologies Masimo SET® et Masimo rainbow® se retrouvent également dans plus de 100 systèmes de monitorage multi-paramétrés de patients, issus de plus de 50 fabricants d'appareils médicaux dans le monde entier. Fondée en 1989, la société Masimo a pour mission d'« améliorer les résultats pour les patients et de réduire les coûts de la santé… en introduisant le monitorage non invasif dans de nouveaux domaines et de nouvelles applications » (Improving Patient Outcome and Reducing Cost of Care … by Taking Noninvasive Monitoring to New Sites and Applications®). Des informations complémentaires sur la société Masimo et ses produits sont disponibles sur le site Web www.masimo.com.

Énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs au sens de l'Article 27A du Securities Act de 1933 et de l'article 21E du Securities Exchange Act de 1934, dans le cadre du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces énoncés prospectifs sont fondés sur des attentes actuelles concernant des événements futurs qui nous concernent, et sont assujettis à des risques et incertitudes difficiles à prévoir et dont plusieurs échappent à notre contrôle. Ceux-ci peuvent entraîner un écart sensible et défavorable entre nos résultats réels et ceux exprimés dans nos énoncés prospectifs en raison de divers facteurs de risque, y compris, mais sans s'y limiter : les risques associés à nos hypothèses relatives à la répétabilité des résultats cliniques, les risques liés à nos convictions dans le fait que les technologies de mesure non invasives de Masimo, y compris PVI, contribuent à l'obtention de résultats cliniques positifs et à la sécurité des patients, les risques liés à nos convictions dans le fait que les percées médicales non invasives de Masimo offrent des solutions rentables avec une précision comparable et des avantages uniques, y compris : des résultats immédiats et continus qui permettent un traitement anticipé sans provoquer de traumatisme invasif chez l'ensemble des patients et dans chaque situation clinique, ainsi que d'autres facteurs décrits dans la section « Facteurs de risque » de nos plus récents rapports déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (« SEC »), qui peuvent être obtenus gratuitement sur le site Web de la SEC à l'adresse www.sec.gov. Bien que nous estimons que les attentes reflétées dans nos énoncés prospectifs sont raisonnables, nous ne savons pas si ces attentes se révéleront exactes. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont expressément qualifiés dans leur intégralité par les avertissements précédents. Le lecteur est prié de ne pas placer une confiance excessive dans ces énoncés prospectifs, qui ne sont valables qu'en date d'aujourd'hui. Nous n'assumons aucune obligation de mettre à jour, modifier ou clarifier ces énoncés ou les « Facteurs de risque » figurant dans nos plus récents rapports déposés auprès de la SEC, que ce soit en raison de nouvelles informations, d'événements futurs ou autres, sauf en cas d'obligation prévue par la loi en vigueur sur les valeurs mobilières.

Masimo, SET, Signal Extraction Technology, Improving Patient Outcome and Reducing Cost of Care... by Taking Noninvasive Monitoring to New Sites and Applications, rainbow, SpHb, SpOC, SpCO, SpMet, PVI, rainbow Acoustic Monitoring, RRa, Radical-7, Rad-87, Rad-57, Rad-8, Rad-5, Pulse CO-Oximetry, Pulse CO-Oximeter, Adaptive Threshold Alarm et SEDLine sont des marques commerciales ou des marques déposées de Masimo Corporation. L'utilisation des marques Patient SafetyNet et PSN est régie par une licence du University HealthSystem Consortium.