Le Rapport sur la durabilité 2013 de Banro souligne la création d'emplois et le développement communautaire

Marketwired

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 24 avril 2013) - Banro Corporation (« Banro » ou la « Société ») (BAA.TO)(NYSE MKT:BAA)(NYSE Amex:BAA) est heureuse d'annoncer la publication de son Rapport sur la durabilité 2013, « Investir dans les emplois porteurs de capacité et dans le développement communautaire ». Ce rapport met l'accent sur la contribution de la Société au développement économique régional dans l'Est de la République démocratique du Congo (la « RDC »), tout en abordant un large éventail de questions liées à l'exploitation minière, telles que les relations avec la communauté, la gestion environnementale, les pratiques en milieu professionnel, l'exploitation minière artisanale, les droits de de la personne et l'or issu des conflits.

Le Rapport met notamment en évidence les faits suivants :

  • Depuis novembre 2004, Banro a investi 492 millions USD dans les provinces du Sud-Kivu et du Maniema, créant des emplois et des opportunités d'affaires au profit de dizaines de milliers d'habitants, générant des taxes, mettant en place de nouvelles installations, des infrastructures publiques et plus encore.
  • Banro emploie plus de 1 000 Congolais dans des domaines techniques, professionnels, de gestion ou de supervision qui renforcent sa capacité réelle ; 3 000 autres Congolais sont employés par l'intermédiaire d'entrepreneurs. Ces emplois directs génèrent plus de 20 000 postes indirects supplémentaires au sein de l'économie générale, avec un effet multiplicateur qui contribue à soutenir environ 200 000 habitants.
  • Grâce à ses opérations et à l'action de la Fondation Banro, son organisation caritative affiliée, la Société apporte une contribution substantielle à l'infrastructure sociale, comprenant notamment la modernisation et la construction de plus de 500 kilomètres de routes, ainsi que la création d'écoles, de logements, d'installations de soins de santé, de systèmes d'eau potable et plus encore.
  • L'éducation représente la plus haute priorité de la Fondation Banro, qui a construit 10 nouvelles écoles et réhabilité deux autres, desservant un total de 4 000 étudiants dans les provinces du Maniema et du Sud-Kivu. Ces 12 écoles ont également été équipées de bureaux et de meubles. Cette action a été complétée par des initiatives visant à accroître la scolarisation des filles, à retenir les enseignants, à sauver et éduquer les enfants précédemment exploités comme mineurs artisanaux, et à introduire des programmes d'alphabétisation communautaires.
  • Banro acquiert la quasi-totalité de son équipement en Afrique et sa part d'achat en RDC est en forte croissance. En 2012, la Société a dépensé en RDC 117 millions USD en biens, services et salaires. Une somme additionnelle de 135 millions USD a été consacrée à l'acquisition de biens dans le reste de l'Afrique. En achetant localement, Banro contribue non seulement à la croissance de l'économie locale, mais également à la stimulation des entreprises qui s'adaptent ainsi à des normes nouvelles ou supérieures, d'une manière qui profite à l'ensemble du secteur professionnel.
  • Banro développe actuellement une base de compétences industrielles parmi les Congolais, par le biais de formations et de cycles de perfectionnement des compétences en milieu de travail, du renforcement du corps professoral dans les disciplines concernées et de bourses destinées aux étudiants à fort potentiel. La Société a également introduit dans toutes ses opérations des normes de classe mondiale en matière de santé et de sécurité au travail.

Le Rapport sur la durabilité 2013 est disponible en anglais et en français sur le site Internet de Banro, à l'adresse www.banro.com.

Banro Corporation est une société canadienne d'exploitation aurifère axée sur la production d'oxydes dans la mine de Twangiza et sur le développement de trois autres grands projets aurifères en propriété exclusive, chacun avec une licence d'exploitation minière, le long de la ceinture aurifère de Twangiza-Namoya longue de 210 kilomètres, dans les provinces du Sud-Kivu et du Maniema en République démocratique du Congo (la « RDC »). Menés par une équipe de direction chevronnée ayant une vaste expérience de l'or et de l'Afrique, les projets de Banro comprennent la construction d'une deuxième mine d'or à Namoya, à l'extrémité sud de cette ceinture aurifère, ainsi que le développement de deux autres projets, Lugushwa et Kamituga, dans la partie centrale de la ceinture. L'objectif initial de la Société est l'exploitation des oxydes, dont le développement présente une faible intensité capitalistique mais induit un risque technique et financier limité pour la Société tandis qu'elle développe cette ceinture d'or prospective. Toutes les activités sont suivies d'une manière socialement et écologiquement responsable.

Contact:
Fondation Banro
Toronto, Ontario
Martin Jones
(416) 366-2221 poste 3213
www.banro.com

Rates

View Comments (0)