Le sommet du M3AAWG à San Francisco abordera les dernières menaces de sécurité à l'encontre des messageries, des logiciels malveillants mobiles aux attaques DDoS

Marketwired

SAN FRANCISCO, Californie--(Marketwire - Jan 31, 2013) - Étant donné la variété des appareils en usage aujourd'hui et l'omniprésence de la connectivité proposée aux utilisateurs, l'absence de mesures correctives pourrait permettre aux logiciels malveillants d'infiltrer facilement de nombreux réseaux. Du 19 au 21 février, à San Francisco, le 27e sommet du Groupe de travail portant sur la messagerie, les logiciels malveillants et la lutte contre l'abus mobile (Messaging, Malware and Mobile Anti-Abuse Working Group : M3AAWG) se concentrera sur l'aide à apporter à l'industrie, afin d'élaborer les stratégies nécessaires à la protection des utilisateurs finaux contre les plus récentes infractions liées aux messageries, indépendamment du vecteur exploité ou de l'appareil ciblé.

Ce sommet comprendra six sessions portant spécifiquement sur les failles de sécurité et les logiciels malveillants mobiles émergents et comprendra des présentations consacrées aux avancées dans le domaine des logiciels robots, aux efforts internationaux en matière de sécurité informatique, aux dangers liés aux médias sociaux, ainsi qu'à d'autres sujets. Trois sessions de formation à la sécurité seront proposées le 18 février.

Reconnaissant la nécessité d'une coopération inter-industries dans le secteur de la messagerie, le M3AAWG travaille en faveur d'un environnement où des experts, issus de tous les domaines de la sécurité informatique, peuvent partager leurs expériences et se former mutuellement. Au cours de ce sommet, des sessions détailleront le défi que représente la protection de la publicité en ligne, présenteront une étude menée par le groupe de travail DNS Changer, dispenseront des conseils pratiques pour déjouer les courriers indésirables et établiront un dialogue ouvert entre les fournisseurs de services Internet et les fournisseurs de services de messagerie qui transmettent des messages provenant de tiers. D'autres sujets seront également abordés. Durant les sessions consacrées au secteur du mobile, des experts reconnus aborderont les thèmes des virus Android actuels, des infractions affectant les systèmes de paiement mobiles et de l'évolution des logiciels malveillants mobiles.

« Un logiciel malveillant présent dans le système d'un utilisateur final peut avoir pénétré celui-ci par l'intermédiaire d'un e-mail, d'un SMS contenant un lien vers un téléchargement indésirable, d'une application mobile contaminée ou d'un autre vecteur. Mais quelle que soit son mode de pénétration, ce logiciel peut s'avérer dangereux et coûteux pour l'utilisateur et il peut avoir des effets dévastateurs et étendus à l'encontre d'autres réseaux et utilisateurs. Pour s'attaquer efficacement aux logiciels malveillants, nous avons besoin de partager l'information, à la fois dans les domaines de l'expertise et au-delà des frontières internationales », a déclaré Alex Bobotek, co-président du M3AAWG.

Kara Swisher, co-rédactrice en chef de AllThingsD.com, sera l'intervenante d'honneur de ce sommet. Elle partagera son point de vue sur l'évolution d'Internet depuis qu'elle a commencé à couvrir cette technologie pour le Washington Post et le Wall Street Journal, ainsi que sa vision de l'orientation que prendra ce secteur dans un proche avenir. Eva Galprin, coordinatrice de la liberté d'expression internationale auprès de l'Electronic Frontier Foundation, présentera également les principaux aspects actuels des logiciels malveillants élaborés en Syrie.

Tout en soulignant la dimension internationale de la lutte contre les abus informatiques, le Dr Victoria Baines, conseillère stratégique en criminalité informatique à l'Office européen de police (Europol) de La Haye, détaillera « Project 2020 », une série d'activités visant à renforcer la sécurité en ligne, comprenant des rapports communs sur les menaces, des exercices de prospective stratégique, des recommandations portant sur les politiques et un renforcement des capacités. Une autre séance permettra à un groupe d'experts de discuter de l'état des efforts de sensibilisation aux courriers indésirables et au secteur, afin de partager les meilleures pratiques dans les pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine).

Les sessions de formation du lundi (https://www.maawg.org/activities/training) porteront sur l'automatisation de l'apprentissage, l'analyse des données issues de la lutte contre la criminalité informatique, le chiffrement ainsi que sur un processus de bout en bout pour le partage de données au sein de la communauté de la sécurité. Les intervenants de ce sommet aborderont également les méthodes de défense contre les attaques DDoS, le marché des courriers indésirables au sein des médias sociaux, la redirection des URL et les dangers du harcèlement en ligne. Des séances de travail seront également consacrées au développement de pratiques exemplaires.

Le sommet de San Francisco est le seul évènement du M3AAWG que la Silicon Valley accueillera cette année. Son sommet européen aura lieu en juin à Vienne, en Autriche, tandis que son rassemblement October East Coast se tiendra à Montréal, au Canada.

À propos du groupe de travail M3AAWG (Groupe de travail portant sur la messagerie, les logiciels malveillants et la lutte contre l'abus mobile)

Le Groupe de travail portant sur la messagerie, les logiciels malveillants et la lutte contre l'abus mobile (M3AAWG) rassemble l'industrie pour lutter ensemble contre les robots, les logiciels malveillants, les spams, les virus, les attaques par déni de service et d'autres interventions malveillantes en ligne. Le M3AAWG (www.M3AAWG.org) représente plus d'un milliard de boîtes de réception de certains des plus grands opérateurs de réseau du monde. Le groupe s'appuie sur le sérieux et l'expérience mondiale de ses membres pour s'attaquer aux abus sur les réseaux existants et dans les nouveaux services émergents en s'appuyant sur la technologie, la collaboration et les politiques publiques. Il se consacre également à la sensibilisation des décideurs mondiaux aux questions techniques et opérationnelles liées à l'abus en ligne et à la messagerie. Basé à San Francisco, en Californie, le M3AAWG est axé sur les besoins du marché et soutenu par des opérateurs de réseau et des fournisseurs de messagerie de premier plan.

Conseil d'administration du M3AAWG : AT&T (NYSE : T), Cloudmark, Inc., Comcast (NASDAQ : CMCSA), Constant Contact (NASDAQ : CTCT), Cox Communications, Damballa, Inc., Eloqua, Facebook, France Telecom (NYSE et Euronext : FTE), Google, Message Bus, PayPal, Return Path, Symantec, Time Warner Cable, Verizon Communications et Yahoo! Inc.

Membres à part entière du M3AAWG : 1&1 Internet AG, Adaptive Mobile Security LTD, Adobe Systems Inc., AOL, BAE Systems Detica, Cisco Systems, Inc., Dynamic Network Services Inc., Email Sender and Provider Coalition, Genius, iContact, Internet Initiative Japan (IIJ NASDAQ : IIJI), Mailchimp, McAfee Inc., Message Systems, Mimecast, Nominum, Inc., Proofpoint, Scality, Spamhaus, Sprint et Twitter.

Une liste complète des membres est disponible à l'adresse http://www.m3aawg.org/about/roster.

Contact:


Contact auprès des médias :
Linda Marcus, APR
1+714-974-6356 (région Pacifique des États-Unis)
LMarcus@astra.cc
Astra Communications



View Comments