M3AAWG publie les meilleures pratiques en termes de messageries mobile pour les fournisseurs de services afin de mieux combattre les spams envoyés par SMS

Marketwired

SAN FRANCISCO, Californie--(Marketwired - Aug 1, 2014) - Afin de répondre au problème des milliards de spams envoyés chaque année, les meilleures pratiques en termes de messagerie mobile du M3AAWG, destinées aux fournisseurs de services, et nouvellement publiées par le Messaging, Malware and Mobile Anti-Abuse Working Group (Groupe de travail portant sur la messagerie, les logiciels malveillants et la lutte contre l'abus par voie mobile), proposent des lignes directrices de l'industrie afin de mieux protéger les utilisateurs finaux. Les meilleures pratiques sont destinées à améliorer le niveau de sécurité des opérateurs à travers un environnement de messagerie de plus en plus ouvert et globalement interconnecté.

Confrontés à une hausse constante des volumes de spam mobiles alors que le coût d’envoi des SMS continue de baisser, de nombreux fournisseurs de services recherchent des techniques de défense plus efficaces, qui soient également compatibles avec les besoins de connectivité mondiaux. Le nouveau document, rendu public aujourd'hui lors de la réunion du M3AAWG India Anti-Abuse Working Group (Groupe de travail indien du M3AAWG contre les abus) à New Delhi, décrit les dernières approches mises en œuvre afin de limiter les abus en matière de messagerie SMS, mobile et générée par le biais d’une application vers la personne, incluant les services SMS, MMS et RCS.

« Étant donné que l’envoi de SMS devient de moins en moins cher et de plus en plus facile d’accès grâce aux technologies internet telles que les comptes de téléphone fixe permettant l'envoi de SMS, nous constatons que les criminels sont en train de transformer les spam mobiles en une machine illicite à faire de l'argent au détriment des consommateurs. Les abus par voie mobile augmentent sensiblement. Ces meilleures pratiques nouvellement publiées sont le fruit d’une décennie d'expérience dans la lutte contre les abus par le biais d'e-mails et par voie mobile du M3AAWG, et décrivent des techniques spécifiques à la messagerie mobile qui peuvent aider à protéger les réseaux de fournisseurs de services contre toute exploitation », a indiqué Alex Bobotek, vice-président de M3AAWG.

Les meilleures pratiques se focalisent sur trois domaines : les pratiques de conception des services, les stratégies défensives et les techniques de détection et d'atténuation des abus. Les stratégies clés afin d’atténuer la propagation des spams transmis par SMS sont de rendre les abus moins rentables, de développer des défenses agiles et de faire appel à diverses méthodes pour augmenter la résistance à la pénétration des défenses de l'opérateur.

Parmi les autres lignes directrices, les meilleures pratiques recommandent :

  • Empêcher la création automatique des comptes et imposer une méthode d’authentification sécurisée, telle qu’une identification émise par le gouvernement, lors de l'ouverture de nouveaux comptes d'utilisateur final.

  • Limiter le nombre de messages que les nouveaux comptes peuvent envoyer simultanément et surveiller le marché noir pour y détecter la vente de comptes d'utilisateurs finaux en bloc.

  • Surveiller et limiter les approbations de spam (spamprogration), en particulier lorsqu'une application envoie des invitations ou des suggestions de téléchargements vers les listes de contacts des utilisateurs finaux sans leur permission.

  • Offrir des options de rétroaction d'utilisateur grâce à un bouton « il s’agit d’un spam », en utilisant le système de compte rendu 7726 (qui s’épelle en tapant « spam » sur un clavier de mobile) ou un mécanisme similaire.

  • Participer à des forums d'échange d'informations concernant les abus dans l’industrie afin de rester à jour au sujet des dernières techniques d'attaque sur messagerie mobile.

Les meilleures pratiques du M3AAWG en termes de messagerie mobile destinées aux fournisseurs de services sont disponibles sur son site à l'adresse www.m3aawg.org/mobilemessagingbp.pdf ou à partir de l’onglet Activities du site sous la rubrique Published Documents à l'adresse http://www.m3aawg.org/published-documents.

À propos du groupe de travail M3AAWG (Groupe de travail portant sur la messagerie, les logiciels malveillants et la lutte contre l'abus par voie mobile)

Le Groupe de travail portant sur la messagerie, les logiciels malveillants et la lutte contre l'abus par voie mobile (M3AAWG) rassemble les acteurs de l'industrie pour lutter ensemble contre les bots, les logiciels malveillants, les spams, les virus, les attaques par déni de service et d'autres interventions malveillantes en ligne. Le M3AAWG (www.M3AAWG.org) représente plus d'un milliard de boîtes de réception de certains des plus grands opérateurs de réseau du monde. Le groupe s'appuie sur le sérieux et l'expérience mondiale de ses membres pour s'attaquer aux abus sur les réseaux existants et dans les nouveaux services émergents en exploitant la technologie, la collaboration et les politiques publiques. Il se consacre également à la sensibilisation des décideurs mondiaux aux questions techniques et opérationnelles liées à l'abus en ligne et à la messagerie. Basé à San Francisco, en Californie, le M3AAWG est axé sur les besoins du marché et soutenu par des opérateurs de réseau et des fournisseurs de messagerie de premier plan.

Conseil d'administration du M3AAWG : AT&T (NYSE : T) ; CenturyLink (NYSE : CTL) ; Cloudmark, Inc. ; Comcast (NASDAQ : CMCSA) ; Constant Contact (NASDAQ: CTCT); Cox Communications ; Damballa, Inc. ; Facebook ; Google ; LinkedIn ; Mailchimp ; Orange (NYSE: ORA) (EURONEXT PARIS : ORA) ; PayPal ; Return Path ; Time Warner Cable ; Verizon Communications ; et Yahoo! Inc.

Membres à part entière du M3AAWG : 1&1 Internet AG; Adobe Systems Inc. ; AOL ; BAE Systems Detica ; Campaign Monitor Pty. ; Cisco Systems, Inc. ; CloudFlare ; Dyn; iContact ; Internet Initiative Japan (IIJ) (NASDAQ : IIJI) ; Litmus ; McAfee Inc. ; Mimecast; Nominum, Inc. ; Oracle; Proofpoint ; Scality ; Spamhaus ; Sprint ; Symantec et Twitter.

Une liste complète des membres est disponible à l'adresse http://www.m3aawg.org/about/roster.

Contact:


Contact auprès des médias :
Linda Marcus, APR
+1-714-974-6356 (région Pacifique des États-Unis)
LMarcus@astra.cc
Astra Communications



View Comments (0)