Osisko annonce ses résultats pour le premier trimestre de 2013

Bénéfice d'exploitation minière de 55,0 M $ et bénéfice net de 17,4 M $

Marketwired

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 9 mai 2013) - Corporation Minière Osisko (la « Société » ou « Osisko ») (OSK.TO)(EWX.F) a le plaisir d'annoncer qu'elle a généré un bénéfice net de 17,4 millions de dollars (0,04 $ par action) au premier trimestre de 2013, comparativement à un bénéfice net de 30,6 millions de dollars au premier trimestre de 2012 (0,08 $ par action).

Faits saillants du premier trimestre

  • Production d'or de 106 047 onces;

  • Ventes de 159,4 millions $;

  • Bénéfice net de 17,4 millions $ (0,04 $ par action);

  • Flux de trésorerie d'exploitation de 62,5 millions $;

  • Investissement de 65,7 millions $ en actifs miniers et projets;

  • Record de production de 42 521 onces d'or en mars 2013;

  • Réduction de 80,0 millions $ du budget en capital pour 2013;

  • Réception de nouveaux paramètres d'exploitation offrant plus de flexibilité;

  • Mise en place d'un compte séquestre de 30 millions de dollars par Kirkland Lake Gold Inc. pour l'effet à recevoir.

  • Nouveau régime d'impôt minier annoncé le 6 mai 2013 pour le Québec.

Le bilan d'exploitation minière pour la période de production est présenté ci-dessous :

  2013   2012 (Retraités)(1)  
  T1   T4   T3   T2   T1  
Ventes d'or (onces) 95 511   111 104   95 424   95 675   92 400  
Ventes d'argent (onces) 73 683   74 100   49 751   48 880   52 800  
  (000 $ ) (000 $ ) (000 $ ) (000 $ ) (000 $ )
Produits 159 381   191 080   158 503   157 134   158 658  
                     
Coûts de production (81 422 ) (95 307 ) (77 684 ) (89 494 ) (69 932 )
Redevances (1 992 ) (2 546 ) (1 998 ) (2 021 ) (2 359 )
Amortissement (20 982 ) (20 058 ) (15 318 ) (15 635 ) (13 909 )
Total (104 396 ) (117 911 ) (95 000 ) (107 150 ) (86 200 )
Bénéfice d'exploitation minière 54 985   73 169   63 503   49 984   72 458  
   
(1) Les soldes pour 2012 ont été retraités pour refléter l'incidence de l'adoption de l'interprétation IFRIC 20, Frais de découverture engagés pendant la phase d'exploitation d'une mine à ciel ouvert

Principaux résultats d'exploitation

(en milliers de dollars canadiens, sauf avis contraire)

  T1 2013 T4 2012 T3 2012 T2 2012 T1 2012
Production d'or (oz) 106 047 101 544 103 753 92 003 91 178
Ventes d'or (oz) 95 511 111 104 95 424 95 675 92 400
Prix de vente moyen ($US/oz) 1 627 1 709 1 659 1 605 1 698
Prix du marché moyen ($US/oz) 1 632 1 722 1 652 1 609 1 691
Charges décaissées par once(2)(3) ($CA/oz) 804 833 851 892 821
Charges décaissées par once(2)(3)(4)($CA/oz) 798 840 855 883 820
Marge monétaire par once ($US/oz)(2)(3) 829 869 804 722 878
Produits 159 381 191 080 158 503 157 134 158 658
Bénéfice d'exploitation minière (3) 54 985 73 169 63 503 49 984 72 458
Bénéfice net(3) 17 416 12 866 28 343 18 984 30 595
Bénéfice net par action(3) 0,04 0,03 0,07 0,05 0,08
Flux de trésorerie d'exploitation(3) 62 478 64 608 55 806 68 212 82 879

Le débit de traitement et la production à Canadian Malartic progressent bien. Une augmentation globale de la production de 15 % a été atteinte au cours du trimestre comparativement au dernier trimestre de 2012, malgré une hausse des opérations d'entretien des équipements de chargement et une disponibilité réduite en février et mars. Environ 15,9 millions de tonnes de minerai et de stérile (176 305 tonnes/jour) et 1,8 millions de tonnes de mort-terrain ont été déplacées au cours du premier trimestre de 2013, comparativement à 13,9 millions de tonnes de minerai et de stérile (152 757 tonnes/jour) et 2,0 millions de tonnes de mort-terrain au premier trimestre de 2012.

Le 13 février 2013, le gouvernement du Québec a approuvé un nouveau décret modifiant les paramètres opérationnels à la mine Canadian Malartic. Les modifications permettent de prolonger la durée des sautages, d'augmenter la période de temps pendant laquelle les sautages peuvent être effectués, et procurent un meilleur accès à la partie nord du gisement. Ces nouveaux paramètres permettent de dégager une plus grande marge de manœuvre au niveau des activités quotidiennes.

Durant le trimestre, environ 1 510 heures d'équipement (1,7 % des heures disponibles) ont été perdues en raison de contraintes sonores et météorologiques.

(2) Un rapprochement des mesures non conformes aux IFRS est présenté sous Mesures de la performance financière non conformes aux IFRS de ce communiqué de presse.
   
(3) Les soldes pour 2012 ont été retraités pour refléter l'incidence de l'adoption de l'interprétation IFRIC 20, Frais de découverture engagés pendant la phase d'exploitation d'une mine à ciel ouvert
   
(4) Selon le taux de change moyen pour la période.

Les statistiques de production sont présentées ci-dessous :

  T1 2013 T4 2012 T3 2012 T2 2012 T1 2012
Tonnes extraites (000)          
- Minerai 4 091 3 553 4 853 3 234 4 037
- Stérile(5) 10 158 7 847 9 215 9 545 8 458
- Mort-terrain 1 783 627 1 409 1 740 1 954
Total 16 032 12 027 15 477 14 519 14 449
Tonnes usinées (000) 4 234 4 088 3 757 3 236 2 965
Teneur (g Au/t) 0,88 0,87 0,97 0,99 1,05
Récupération (%) 88,0 88,8 88,7 89,2 91,2
Production d'or (oz) 106 047 101 544 103 753 92 003 91 178

La production au premier trimestre de 2013 a progressé pour atteindre une moyenne de 48 667 tonnes par jour d'exploitation comparativement à 35 728 tonnes par jour au premier trimestre de 2012. L'optimisation des opérations à l'usine ainsi que les deux concasseurs coniques et le nouveau concasseur à galets ont permis à l'usine d'établir de nouveaux records en mars 2013, avec une production de 42 521 onces d'or et le traitement de 1 594 608 tonnes de minerai (pour une production quotidienne moyenne de 51 439 tonnes). En collaboration avec la firme d'ingénierie BBA, l'équipe de Canadian Malartic poursuit ses efforts pour améliorer le débit de traitement à l'usine ainsi que ses procédures de forage et de dynamitage.

Les statistiques d'exploitation de l'usine continuent d'afficher des progrès dans toutes les catégories.

  Total des heures disponibles Heures d' exploitation (%) Tonnage produit(t) Tonnes par heure d' exploitation Tonnes par jour d' exploitation
T1 2013 2 160 2 082 96 4 234 001 2 033 48 667
T4 2012 2 208 2 052 93 4 088 021 1 992 47 535
T3 2012 2 208 2 071 94 3 756 768 1 814 43 181
T2 2012 2 184 1 960 90 3 236 281 1 651 38 074
T1 2012 2 184 1 890 87 2 965 456 1 569 35 728

Charges d'exploitation

Les charges décaissées par once(6) pour le premier trimestre de 2013 se sont établies à 804 $ comparativement à 821 $ pour le premier trimestre de 2012. L'amélioration par rapport à la période comparative en 2012 s'explique principalement par le débit de traitement et la production aurifère plus élevés, les gains d'efficience et la réduction des coûts liés aux sous-traitants.

(5) Incluant du forage topographique de 1,4 millions de tonnes au T1 2013 et de 2,5 millions de tonnes pour l'année 2012.
   
(6) Un rapprochement des mesures non conformes aux IFRS est présenté sous Mesures de la performance financière non conformes aux IFRS de ce communiqué de presse.

Suite à l'émission d'une nouvelle interprétation comptable conforme aux IFRS en ce qui a trait aux frais de découverture engagés pendant la phase d'exploitation d'une mine à ciel ouvert, la Société a adopté la nouvelle interprétation à compter du 1er janvier 2013. Conformément à la pratique exigée, Osisko a retraité ses périodes antérieures ce qui a eu pour effet d'augmenter le bénéfice d'exploitation minière pour les trimestres antérieurs de 2012.

Osisko anticipe qu'avec la stabilisation des opérations à Canadian Malartic et l'optimisation continue de celles-ci, les charges d'exploitation devraient poursuivre leur tendance à la baisse.

Bénéfice

En excluant des éléments hors caisse spécifiques, le bénéfice net ajusté(7) s'élève à 36,4 millions de dollars (0,08 $ par action) en 2013 comparativement à 59,6 millions de dollars ($0,15 par action) en 2012.

(en milliers de dollars, à l'exception des
données par action)
Trois mois terminés
31 mars 2013 31 mars 2012
Bénéfice net 17 416 30 595
Radiation d'immobilisations corporelles 2 024 617
Rémunération fondée sur des actions 1 796 2 631
Perte latente sur les placements 1 925 689
Dépréciation d'actifs disponibles à la vente - 1 094
Charge d'impôts sur le résultat et d'impôts miniers différés 13 265 23 937
Bénéfice net ajusté 36 426 59 573
Bénéfice net ajusté par action 0.08 0.15

La baisse du bénéfice net est principalement due à des coûts supérieurs d'exploitation minière pour les produits vendus, à une charge d'amortissement plus élevée ainsi qu'à des dépenses d'exploration plus élevées.

Investissements

La Société a investi 65,7 millions de dollars en immobilisations corporelles durant le premier trimestre. Ces investissements ont surtout été concentrés sur le développement de la mine Canadian Malartic.

La récente volatilité du prix de l'or et des marchés financiers a incité Osisko à revoir le taux de ses dépenses discrétionnaires en exploration et dans l'avancement de ses nouveaux projets. En conséquence, la Société réduira ses dépenses discrétionnaires de plus de 80 millions de dollars en 2013.

(7) Un rapprochement des mesures non conformes aux IFRS est présenté sous Mesures de la performance financière non conformes aux IFRS de ce communiqué de presse.

Projet Upper Beaver et le camp de Kirkland Lake - Larder Lake

Le 28 décembre 2012, Osisko a acquis Queenston Mining Inc. Dans le cadre de cette transaction, la Société a fait l'acquisition du projet Upper Beaver et d'un portefeuille de terrains couvrant une superficie de 230 km2 dans le prolifique camp aurifère de Kirkland Lake, qui a déjà produit historiquement plus de 40 millions d'onces. Queenston Mining Inc. a changé de dénomination pour devenir Osisko Mining Ltd le 16 janvier 2013.

Le projet Upper Beaver comporte les ressources suivantes, tel que calculé par SRK Consulting le 5 novembre 2012.

Catégorie Tonnes
(000)
Au
(g/t)
Cu
(%)
Au contenu
(000 onces)
Cu contenu
(000 livres)
Indiquées 6 870 6,62 0,37 1 461 56 006
Présumées 4 570 4,85 0,32 712 32 218
           

Les travaux à Upper Beaver sont centrés sur le forage de trous profonds afin de tester les prolongements des zones minéralisées connues. La Société a complété approximativement 29 290 mètres de forage depuis le 1er janvier 2013. Au cours des prochains mois, les travaux se limiteront à l'achèvement des sondages en cours et à la compilation des données générées jusqu'à maintenant durant la phase de forage.

Le collet du puits a été achevé récemment. La construction du chevalement et des installations de surface, tout comme le fonçage du puits, seront reportés. Le personnel d'Osisko sur le projet examine les possibilités de réduire les coûts en raison du récent ralentissement dans le secteur minier. Cette période de réévaluation entraînera le report d'environ 50 millions de dollars sur les 70 millions de dollars de déboursés qui étaient initialement prévus en 2013 sur le projet Upper Beaver.

L'acquisition de Queenston procure également à la Société une importante position de terrain dans un camp aurifère prolifique qui a déjà produit plus de 40 millions d'onces. Queenston avait consolidé le portefeuille de propriétés au cours des 20 dernières années. Jusqu'à présent, plusieurs gîtes satellites qui pourraient alimenter une usine régionale ont été identifiés.

La Société a complété 31 750 mètres de forage sur diverses cibles régionales dans le camp de Kirkland Lake - Larder Lake. Les activités de forage seront réduites et les travaux seront recentrés sur la compilation et l'évaluation des résultats. Les dépenses d'exploration prévues à Kirkland Lake en 2013 restent conformes au budget d'origine, soit 20 millions de dollars.

Projet aurifère Hammond Reef

Osisko a acquis le projet aurifère Hammond Reef situé près d'Atikokan dans le nord-ouest de l'Ontario, dans le cadre de l'acquisition de la société ouverte Brett Resources Inc. à la mi-2010 pour la somme de 375,0 millions de dollars. Hammond Reef est un important projet de développement en croissance qui a le potentiel de devenir une mine à ciel ouvert d'envergure. Au premier trimestre de 2013, Osisko a investi 4,6 millions de dollars, portant le total à 153,7 millions de dollars d'investissement depuis l'acquisition en 2010. Au premier trimestre de 2013, les travaux étaient centrés sur la préparation de l'étude de faisabilité et le dépôt du rapport d'évaluation environnementale.

Une nouvelle estimation de ressources pour Hammond Reef a été publiée le 28 janvier 2013. Les nouveaux forages réalisés par Osisko et Brett Resources de janvier 2010 à juillet 2011 (environ 300 000 mètres) avaient permis d'augmenter considérablement les dimensions du gîte. D'autres forages ont été complétés après juillet 2011 dans le but de convertir l'ensemble des ressources dans la fosse aux catégories mesurée et indiquée au début de l'année 2013. Selon l'estimation, les ressources mesurées et indiquées globales s'élèvent maintenant à 5,43 millions d'onces d'or à une teneur moyenne de 0,86 g/t Au avec 1,75 million d'onces d'or en ressources présumées globales à une teneur moyenne de 0,72 g/t (basé sur un seuil de coupure de 0,50 g/t Au).

Estimations de ressources globales à Hammond Reef

Catégorie Teneur (g/t) Tonnes (M) Seuil de coupure (g/t) Oz (M)
Mesurées 0,90 123,5 0,5 3,59
Indiquées 0,78 72,9 0,5 1,83
M+I 0,86 196,4 0,5 5,43
Présumées 0,72 75,7 0,5 1,75

Par ailleurs, les ressources ont aussi été calculées, avant dilution, à l'intérieur d'un modèle de fosse optimisé dans Whittle (modèle de fosse Whittle à 1400 $US) et s'élèvent à 5,31 millions d'onces d'or à une teneur moyenne de 0,72 g/t dans les catégories mesurée et indiquée, avec 0,28 million d'onces d'or à une teneur moyenne de 0,65 g/t qui demeurent dans la catégorie présumée.

Estimations de ressources avant dilution à Hammond Reef à l'intérieur d'un modèle de fosse Whittle à 1400 $US l'once

FOSSE Catégorie Teneur (g/t) Tonnes (M) Seuil de coupure (g/t) Oz (M)
Toutes Mesurées 0,75 175,3 0,32 4,25
Toutes Indiquées 0,61 54,1 0,32 1,06
Toutes M+I 0,72 229,5 0,32 5,31
Toutes Présumées 0,65 13,3 0,32 0,28

Avec l'achèvement du programme de forage et les essais métallurgiques, l'équipe de construction et d'ingénierie a intensifié ses activités dans l'étape de la faisabilité. Les études initiales ont été amorcées, un plan conceptuel a été élaboré et les paramètres du projet ont été établis. Les critères de conception du procédé de traitement ont été fixés à 60 000 tonnes par jour. Le rapport sur l'étude de faisabilité devrait être finalisé en 2013.

Pour le projet Hammond Reef, l'obtention des permis requiert des approbations des autorités au niveau fédéral (Agence canadienne d'évaluation environnementale) et au niveau provincial (Ministère de l'Environnement, Direction des Autorisations environnementales).

  1. Le Ministère de l'Environnement de l'Ontario a approuvé la description finale et amendée du cadre de référence pour l'autorisation environnementale le 4 juillet 2012, tandis que l'agence fédérale a finalisé les lignes directrices sur l'étude d'impact environnemental pour la préparation de l'étude d'impact environnemental en octobre 2011;
  2. Un seul rapport sera préparé pour répondre aux exigences des autorités fédérales et provinciales;
  3. Une première ébauche du rapport sur l'évaluation environnementale / étude d'impact environnemental a été déposée le 15 février 2013. La période de commentaires de cinq semaines s'est terminée le 5 avril 2013. Des commentaires ont été reçus des groupes autochtones, du public et du comité d'évaluation du gouvernement; la Société se prépare présentement à répondre aux questions qui ont été soulevées.

Le groupe d'ingénierie et de construction d'Osisko révise actuellement différentes estimations à la lumière des récents ajustements du marché et explore les possibilités de réduire les dépenses en immobilisations.

Le budget des dépenses prévues à Hammond Reef pour 2013, qui était initialement de 10,0 millions de dollars, devrait être réduit de 3,0 millions de dollars.

Aucune décision ne sera prise concernant l'avancement du projet Hammond Reef d'ici à ce que l'étude de faisabilité finale soit déposée plus tard cette année.

Exploration

La Société vise toujours la création de valeur par la découverte de nouveaux gisements. Osisko a conclu plusieurs ententes et jalonné des propriétés dans différents camps aurifères à travers les Amériques.

La Société a été active dans le district de Guerrero au Mexique, où elle a réussi à bâtir un vaste portefeuille de propriétés dans un secteur qui compte des mines d'or en exploitation et des projets d'exploration avancée.

En s'appuyant sur sa mine phare Canadian Malartic, la Société espère découvrir et construire de nouvelles mines d'or pour assurer une croissance soutenue. Ces nouveaux projets seront mis en valeur uniquement s'ils répondent aux critères de rendement et si la Société a la capacité financière d'aller de l'avant avec ses projets d'expansion. Tel qu'annoncé récemment par la Société, le budget d'exploration sera considérablement réduit pour le reste de l'année 2013.

Les modifications apportées aux programmes d'exploration et aux projets avancés de la Société entraîneront une réduction des effectifs d'Osisko d'approximativement 6 % au cours des prochains mois.

Liquidités et sources de financement en capital

Au 31 mars 2013, la trésorerie et les équivalents de trésorerie de la Société, ses placements temporaires et sa trésorerie affectée s'élevaient à 139,3 millions de dollars comparativement à 155,5 millions de dollars au 31 décembre 2012, tel que résumé ci-dessous :

(en milliers de dollars) 31 mars 2013 31 décembre 2012
     
     
Trésorerie et équivalents de trésorerie 100 358 93 229
Placements temporaires - 19 357
Trésorerie affectée    
  Courante 558 4 563
  Non courante 38 362 38 362
  139 278 155 511

Des placements temporaires ont été acquis dans le cadre de l'acquisition de Queenston, le 28 décembre 2012, et ont été convertis en trésorerie et en équivalents de trésorerie au cours du premier trimestre de 2013 afin d'accroître la marge de manœuvre de liquidités disponibles.

Perspectives pour 2013

Suite aux modifications et à la mise en service du circuit de pré-concassage et du deuxième concasseur à galets, le débit de traitement à l'usine devrait se stabiliser en 2013. La production annuelle prévue est estimée entre 485 000 et 510 000 onces d'or. Le fait d'avoir accès à du matériel à plus haute teneur durant la deuxième moitié de l'année devrait entraîner une production d'or supérieure au deuxième semestre. Les charges décaissées par once(8) devraient se situer entre 780 $ et 825 $, ce qui représenterait une diminution des coûts de 9 à 14 % relativement à 2012.

La récente volatilité du prix de l'or et des marchés financiers a incité Osisko à revoir le taux de ses dépenses discrétionnaires en exploration et dans l'avancement de ses nouveaux projets. Par conséquent, la Société réduira ses dépenses discrétionnaires de plus de 80 millions de dollars en 2013.

Suite à l'émission d'une nouvelle interprétation comptable conforme aux IFRS en ce qui a trait aux frais de découverture engagés pendant la phase d'exploitation d'une mine à ciel ouvert, la Société prévoit capitaliser les frais de découverture pour le reste de l'année 2013 (au T1 2013, le montant capitalisé était de 7,4 millions de dollars). Les frais de découverture capitalisés ne sont pas présentés dans le tableau ci-dessous. Ce changement de convention n'a aucune incidence sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie, toutefois les charges décaissées par once(8) devraient diminuer d'environ 50 $ et les dépenses en immobilisations devraient augmenter d'un montant similaire.

Les dépenses en immobilisations pour 2013 sont désormais évaluées à 138 millions de dollars, réparties de la façon suivante :

(en millions de dollars) Budget révisé(b) Budget initial Réduction  
         
Mine Canadian Malartic 80,8 98,0 17,2  
Projet Upper Beaver 18,5 70,0 51,5  
Hammond Reef 7,0 10,0 3,0  
Dépenses d'exploration capitalisées 31,6
42,0
10,4  
Dépenses en immobilisations 137,9 220,0 82,1  
         
Dépenses d'exploration passées en charges à l'état des résultats(a)(c) 9,3 8,0 (1,3 )
         
Total 147,2 228,0 80,8  
         
(a) Exclut la radiation de projets au T1 2013 pour un montant de 2,0 millions de dollars.
   
(b) Exclut la variation des comptes créditeurs se rapportant au projet d'expansion à Canadian Malartic, et aux projets Hammond Reef, Upper Beaver et Kirkland Lake pour un montant de 9,6 millions de dollars au T1 2013.
   
(c) Les dépenses d'exploration passées en charges à l'état des résultats sont supérieures dans le budget révisé comparativement au budget initial, en raison de certains investissements faits au Mexique qui ont été passés en charge au T1 2013 tandis que pour les fins du budget l'investissement total avait été capitalisé.
   
   
(8) Le rapprochement des mesures non conformes aux IFRS est présenté à la section Mesures de performance non conformes aux IFRS du présent communiqué.

Données sur les actions en circulation

Au 9 mai 2013, 436 669 709 actions ordinaires étaient émises et en circulation. Un total de 19 061 259 options d'achat d'actions ordinaires étaient en circulation en vertu du régime d'options d'achat d'actions de la Société et 14 517 453 bons de souscription d'actions ordinaires étaient en circulation.

Modifications au régime d'impôt minier du Québec

Le 6 mai 2013, le gouvernement du Québec a annoncé des modifications au régime d'impôt minier. En vertu du nouveau régime qui entrera en vigueur le 1er janvier 2014, les opérateurs miniers devront payer le montant le plus élevé entre :

  1. Un impôt minimum de 1 % sur les premiers 80 millions de dollars et de 4 % par la suite sur le profit minier calculé avant le traitement; et
  2. Des impôts miniers basés sur les profits à un taux de 16 % sur la première tranche de 35 % du bénéfice d'exploitation, un taux de 22 % sur la prochaine tranche de 15 %, et un taux de 28 % sur le solde résiduel.

Ces modifications visent à s'assurer que le gouvernement perçoive une compensation minimale de toutes les activités minières sur son territoire, et participe dans une plus grande mesure lorsque la mine jouit d'une rentabilité plus élevée.

Conférence téléphonique du premier trimestre

Osisko tiendra une conférence téléphonique le vendredi 10 mai 2013 à 9 h 00 HAE, laquelle la haute direction commentera les résultats financiers et fera le bilan des activités de la Société. Les personnes intéressées à participer à la conférence téléphonique sont priées de composer le (416) 981-9000 (appels locaux de Toronto et internationaux), ou le 1-800-734-8583 (sans frais en Amérique du Nord). Un téléphoniste redirigera les participants à la conférence téléphonique.

Un enregistrement de la conférence téléphonique sera disponible pour retransmission à compter de 11 h 00 HAE le 10 mai 2013 jusqu'à 23 h 59 HAE le 24 mai 2013, en composant le 1-416-626-4144 ou le numéro sans frais 1-800-997-6910 suivi du code d'accès 21654745.

Mesures de la performance financière non conformes aux IFRS

La Société a inclus certaines mesures non conformes aux IFRS, y compris les « charges décaissées par once », la « marge monétaire par once », le « bénéfice net ajusté » et le « bénéfice net ajusté par action » afin d'ajouter de l'information à ses états financiers consolidés, lesquels sont présentés conformément aux IFRS.

La Société croit que ces mesures, ainsi que les mesures déterminées en conformité avec les normes IFRS, permettent aux investisseurs de mieux comprendre et d'évaluer le rendement sous-jacent de la Société. Les mesures non conformes aux IFRS n'ont pas de signification normalisée prescrite en vertu des IFRS et, par conséquent, elles peuvent ne pas être comparables aux mesures similaires employées par d'autres sociétés. Les données visent à fournir de l'information supplémentaire et ne doivent pas être considérées seules ou comme substituts aux mesures de performance préparées en conformité avec les IFRS.

Charges décaissées par once

Les « charges décaissées par once » sont définies comme le coût de production d'une once d'or en excluant les coûts hors-caisse pour une période considérée. Les « charges décaissées par once » sont obtenues des « coûts de production » et des « redevances » moins les éléments hors-caisse de la « rémunération fondée sur des actions » et des « crédits pour les sous-produits (ventes d'argent) », ajustés pour la « variation des stocks » de production pour la période et divisés par le « nombre d'onces d'or produites » pour la période.

  Trois mois terminés le 31 mars  
  2013   2012  
         
         
Onces d'or produites 106 047   91 178  
         
(en milliers de dollars, à l'exception desdonnées par once)        
         
Coûts de production 81 422   69 932  
Redevances 1 992   2 359  
Rémunération fondée sur des actions (599 ) (744 )
Crédits pour les sous-produits (ventes d'argent) (2 227 ) (1 713 )
Variation des stocks 4 686   5 058  
         
Total des charges décaissées pour la période 85 274   74 892  
         
Charges décaissées par once 804   821  

Marge monétaire par once

La « marge monétaire par once » est définie comme étant le « prix de vente moyen de l'or par once vendue » moins les « charges décaissées par once produite » pour la période.

  Trois mois terminés le 31 mars
  2013 2012
     
     
Prix de vente moyen (par once vendue) 1 645 1 699
Charges décaissées (par once produite) 804 821
Marge monétaire par once 841 878

Bénéfice net ajusté et bénéfice net ajusté par action

Le « bénéfice net ajusté » est défini comme étant le « bénéfice net » moins certains éléments hors-caisse : « radiation d'immobilisations corporelles », « rémunération fondée sur des actions », « perte latente (bénéfice latent) sur placements », « dévaluation d'actifs disponibles à la vente » et « charge (recouvrement) d'impôts sur le résultat et d'impôts miniers différés ».

Le « bénéfice net ajusté par action » est obtenu du « bénéfice net ajusté » divisé par la « moyenne pondérée du nombre d'actions ordinaires en circulation » pour la période.

  Trois mois terminés
le 31 mars
  2013 2012
     
en milliers de dollars, à l'exception des données par action    
     
Bénéfice net pour la période 17 416 30 595
     
Ajustements :    
  Radiation d'immobilisations corporelles 2 024 617
  Rémunération fondée sur des actions 1 796 2 631
  Perte latente sur placements 1 925 699
  Dépréciation d'actifs disponibles à la vente - 1 094
  Charge d'impôts sur le résultat et d'impôts miniers différés 13 265 23 937
     
Bénéfice net ajusté 36 426 59 573
     
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation (en milliers) 436 502 385 777
     
Bénéfice net ajusté par action 0,08 0,15

À propos de Corporation Minière Osisko

Corporation Minière Osisko exploite la mine d'or Canadian Malartic à Malartic au Québec, et demeure activement impliquée en exploration et en développement de projets ailleurs au Canada et en Amérique latine.

M. Luc Lessard, ing., vice-président sénior et chef de l'exploitation d'Osisko, est la personne qualifiée qui a révisé ce communiqué et qui est responsable des données techniques qui y sont présentées, incluant la vérification des données divulguées.

Mise en garde concernant les estimations de ressources minérales

Dans le présent communiqué, les termes ressources mesurées, indiquées et présumées sont utilisés comme des mesures relatives du niveau de confiance dans l'estimation des ressources. Le lecteur est avisé que les ressources minérales ne sont pas des réserves minérales économiques et que la viabilité économique de ressources qui ne sont pas des réserves minérales n'a pas été démontrée. De plus, les ressources présumées sont considérées trop spéculatives d'un point de vue géologique pour y appliquer des considérations économiques. On ne doit pas supposer que des ressources minérales présumées seront éventuellement converties, en tout ou en partie, à une catégorie supérieure. Selon la règlementation canadienne, les estimations de ressources minérales présumées ne peuvent servir de base pour les études de faisabilité ou de préfaisabilité ou les études économiques, à l'exception des études d'évaluation préliminaire tel que défini par le Règlement 43-101. Le lecteur est avisé qu'on ne doit pas supposer que des travaux ultérieurs sur les ressources citées se solderont par des réserves minérales pouvant être exploitées de façon économique.

Pour plus d'information sur le projet Hammond Reef, veuillez consulter le rapport technique intitulé « Technical Report on the Hammond Reef Gold Property Atikokan area, Ontario » daté du 20 décembre 2011. Pour plus d'information sur le projet Canadian Malartic, veuillez consulter le rapport intitulé « Feasibility Study - Canadian Malartic Project (Malartic, Quebec) » daté de décembre 2008. Ces deux rapports sont disponibles sous le profil d'Osisko à : www.sedar.com.

Pour plus d'information sur le projet Upper Beaver, veuillez consulter le rapport technique intitulé « Technical Report on the Upper-Beaver Gold-Copper Project, Ontario, Canada » daté du 9 novembre 2012, lequel est disponible sous le profil de Queenston à : www.sedar.com.

Énoncés prospectifs

Certains énoncés compris dans ce communiqué peuvent être considérés comme des « énoncés prospectifs ». Tous les énoncés dans ce communiqué qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence à des événements ou des développements qu'Osisko prévoit sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui peuvent généralement être identifiés par l'emploi de mots comme « prévoit », « planifie », « anticipe », « croit », « a l'intention », « estime », « projette », « potentiel » et d'autres expressions semblables, ou que des événements ou des conditions « se produiront », « pourraient » ou « devraient » se produire, incluant sans s'y limiter, l'atteinte d'une plus grande flexibilité dans les opérations quotidiennes grâce au nouveau décret, le maintien de la tendance à la baisse des coûts d'exploitation grâce à la stabilisation et l'optimisation des opérations de la mine Canadian Malartic, la réalisation de la baisse des dépenses discrétionnaires de plus de 80 millions de dollars en 2013 (y compris le report d'environ 50 millions de dollars des dépenses de 70 millions de dollars prévues en 2013 pour le projet Upper Beaver), le développement de gisements satellites dans la région de Kirkland Lake, l'achèvement de l'étude de faisabilité du projet Hammond Reef en 2013, les résultats positifs des travaux d'exploration menés dans le district de Guerrero au Mexique et ailleurs, la réduction réussie d'environ 6% de la main d'œuvre d'Osisko en temps opportun, l'atteinte des objectifs de stabilisation et d'optimisation des opérations à la mine Canadian Malartic, ainsi que l'augmentation de la production d'or au cours du deuxième semestre de 2013.

Bien qu'Osisko soit d'avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs se fondent sur des hypothèses raisonnables, incluant sans s'y limiter, que toutes les conditions techniques, économiques et financières seront rencontrées de façon à atteindre les résultats évoqués dans les énoncés prospectifs faisant l'objet de la présente mise en garde, ces énoncés ne garantissent pas les résultats futurs, et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs. Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, citons notamment le prix de l'or, l'accès à des consultants d'expérience, à du personnel de développement minier et de construction, les résultats d'activités d'exploration et de développement, l'expérience limitée d'Osisko en matière de production et d'opérations minières, les risques non assurés, l'évolution de la réglementation, les vices de titres, la disponibilité de la main-d'œuvre, du matériel et de l'équipement, les délais d'obtention des approbations gouvernementales, le rendement réel des installations, de l'équipement et des procédés par rapport aux spécifications et aux attentes, les impacts environnementaux imprévus sur les coûts d'exploitation, l'accès soutenu à des capitaux et du financement et la conjoncture économique en général. Ces facteurs sont plus amplement décrits dans la plus récente notice annuelle d'Osisko et dans le plus récent rapport de gestion déposés sur SEDAR, lesquels fournissent également d'autres hypothèses générales en lien avec ces énoncés. Osisko met en garde le lecteur à l'effet que la liste de facteurs importants ci-dessus n'est pas exhaustive. Les investisseurs et les autres lecteurs qui se fondent sur les énoncés prospectifs devraient porter une attention particulière aux facteurs mentionnés ci-dessus, ainsi qu'aux incertitudes qu'ils sous-tendent et aux risques qu'ils comportent. Osisko est d'avis que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais il n'y a aucune garantie que ces attentes s'avéreront exactes et par conséquent, l'on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs compris dans ce communiqué. Ces énoncés sont établis en date du présent communiqué de presse.

Corporation Minière Osisko
Bilans consolidés
(non audités)
(les montants dans les tableaux sont présentés en milliers de dollars canadiens)
     
     
 31 mars 31 décembre 
 2013 2012 
   (retraité - 
   voir note) 
 ($) ($) 
Actif    
Actif courant    
 Trésorerie et équivalents de trésorerie100 358 93 229 
 Placements temporaires- 19 357 
 Trésorerie affectée558 4 563 
 Comptes débiteurs32 572 32 266 
 Effet à recevoir30 000 30 000 
 Stocks79 782 70 481 
 Charges payées d'avance et autres actifs25 717 21 274 
 268 987 271 170 
Actif non courant    
 Trésorerie affectée38 362 38 362 
 Participation dans des entreprises associées8 813 8 933 
 Autres placements12 601 16 894 
 Immobilisations corporelles2 387 525 2 352 546 
 2 716 288 2 687 905 
Passif    
Passif courant    
 Comptes créditeurs et frais courus99 486 100 931 
 Tranche courante de la dette à long terme99 378 76 883 
 Provisions et autres passifs1 392 1 405 
 200 256 179 219 
Passif non courant    
 Dette à long terme236 571 260 529 
 Provisions et autres passifs18 611 18 618 
 Impôts sur le résultat et impôts miniers différés80 786 67 521 
 536 224 525 887 
Capitaux propres attribuables aux actionnaires    
de Corporation Minière Osisko    
 Capital-actions2 049 852 2 048 843 
 Bons de souscription19 311 19 311 
 Surplus d'apport68 077 65 868 
 Composante capitaux propres des débentures convertibles8 005 8 005 
 Cumul des autres éléments du résultat global(3 736)(1 148)
 Bénéfices non répartis38 555 21 139 
 2 180 064 2 162 018 
 2 716 288 2 687 905 
 
 
 
Corporation Minière Osisko
États consolidés des résultats
Pour les trois mois terminés les 31 mars 2013 et 2012
(non audités)
(les montants dans les tableaux sont présentés en milliers de dollars canadiens, à l'exception des montants par action)
     
     
 2013 2012 
   (retraité - 
   voir note) 
 ($) ($) 
  
Produits159 381 158 658 
 Charges d'exploitation minière    
  Coûts de production(81 422)(69 932)
  Redevances(1 992)(2 359)
  Amortissement(20 982)(13 909)
Bénéfice d'exploitation minière54 985 72 458 
  Charges générales et administratives(7 387)(7 406)
  Charges d'exploration et d'évaluation(5 103)(3 290)
Bénéfice d'exploitation42 495 61 762 
  Produits d'intérêts458 533 
  Charges financières(7 891)(7 398)
  Gain (perte) de change(2 281)1 587 
  Quote-part de la perte des entreprises associées(121)(134)
  Autres pertes(1 979)(1 818)
Bénéfice avant les impôts sur le résultat et les impôts miniers30 681 54 532 
  Charge d'impôts sur le résultat et d'impôts miniers(13 265)(23 937)
Bénéfice net17 416 30 595 
  
Bénéfice net par action    
  De base0,04 0,08 
  Dilué0,04 0,08 
  
  
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires    
en circulation (en milliers)    
  De base436 502 385 777 
  Dilué436 943 390 420 
       
       
       
Corporation Minière Osisko
États consolidés des flux de trésorerie
Pour les trois mois terminés les 31 mars 2013 et 2012
(non audités)
(les montants dans les tableaux sont présentés en milliers de dollars canadiens)
     
     
 2013 2012 
   (retraité - 
   voir note) 
 ($) ($) 
Activités d'exploitation    
 Bénéfice net17 416 30 595 
 Ajustements pour :    
  Produits d'intérêts(458)(533)
  Rémunération fondée sur des actions1 796 2 631 
  Amortissement21 199 14 067 
  Charges financières7 891 7 398 
  Radiation d'immobilisations corporelles2 024 617 
  Perte sur la cession d'immobilisations corporelles45 - 
  Perte de change latente (gain de change latent)1 962 (1 777)
  Quote-part de la perte d'entreprises associées121 134 
  Perte nette (gain net) sur les actifs financiers disponibles à la vente991 (87)
  Perte nette sur les actifs financiers    
  à la juste valeur par le biais du résultat net1 073 547 
  Dépréciation d'actifs financiers disponibles à la vente- 1 094 
  Provisions et autres passifs(114)640 
  Charge d'impôts sur le résultat et d'impôts miniers13 265 23 937 
  Autres pertes (gains) hors caisse(139)152 
  67 072 79 415 
 Variation des éléments hors caisse du fonds de roulement(4 594)3 464 
 Flux de trésorerie nets liés aux activités d'exploitation62 478 82 879 
Activités d'investissement    
 Diminution nette des placements temporaires19 357 - 
 Diminution nette de la trésorerie affectée4 005 58 
 Acquisition de placements- (6 446)
 Produit de la cession de placements- 453 
 Immobilisations corporelles, déduction faite des crédits gouvernementaux(65 698)(71 865)
 Produit de la cession d'immobilisations corporelles15 - 
 Intérêts reçus388 408 
 Flux de trésorerie nets liés aux activités d'investissement(41 933)(77 392)
Activités de financement    
 Frais de transaction sur la dette à long terme- (5)
 Remboursements de la dette à long terme(2 471)(1 250)
 Paiements lié à un contrat de location-financement(6 142)(5 358)
 Émission d'actions ordinaires, déduction faite des frais d'émission608 8 392 
 Intérêts versés(5 411)(5 475)
 Flux de trésorerie nets liés aux activités de financement(13 416)(3 696)
Augmentation de la trésorerie et des équivalents de trésorerie7 129 1 791 
Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période93 229 100 670 
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période100 358 102 461 

Note sur le retraitement des soldes de 2012

Les soldes de 2012 ont été retraités afin de refléter l'incidence de l'adoption de l'interprétation IFRIC 20, Frais de découverture engagés pendant la phase d'exploitation d'une mine à ciel ouvert. L'interprétation IFRIC 20 précise les exigences pour la comptabilisation des frais de découverture dans la phase d'exploitation d'une mine à ciel ouvert lorsque l'entité tire deux avantages de l'activité de découverture, à savoir du minerai utilisable pouvant servir à la production de stocks et un meille ur accès à des quantités de matière supplémentaires qui seront extraites au cours de périodes futures. La Société a adopté l'interprétation IFRIC 20 à compter du 1er janvier 2013. Suite à l'adoption de l'interprétation IFRIC 20, la Société a évalué les actifs de découverture au bilan au 1er janvier 2012 et a déterminé qu'il était possible d'associer ces actifs de découverture à des composantes identifiables du gisement, et par conséquent aucun ajustement au bilan n'a été comptabilisé à cette date. L'adoption de l'interprétation IFRIC 20 s'est soldée par une augmentation des frais de découverture de stérile capitalisés et par une réduction des charges d'exploitation minière en 2012. Si la Société n'avait pas adopté l'interprétation IFRIC 20, le bénéfice net et les frais de découverture de stérile capitalisés pour la période courante et la période comparative auraient été moindres.

L'incidence de l'adoption de l'interprétation IFRIC 20 sur les soldes de 2012 est présentée ci-dessous :

(a)Ajustements aux bilans consolidés :      
  
  Au 31 décembre
2012
 Incidence de
IFRIC 20
 Au 31 décembre
2012
 
  (traitement antérieur)   (retraité) 
  $ $ $ 
  
 Stocks73 795 (3 314)70 481 
 Immobilisations corporelles2 329 773 22 773 2 352 546 
 Impôts sur le résultat et impôts miniers différés(60 426
)
(7 095
)
(67 521
)
 Augmentation de l'actif net/des bénéfices non répartis  12 364   
  
  
(b)Ajustements aux états consolidés des résultats :     
  
  Trois mois terminés
le 31 mars 2012
 Incidence de
IFRIC 20
 Trois mois terminés
le 31 mars 2012
 
  (traitement antérieur)   (retraité) 
  $ $ $ 
  
 Charges d'exploitation minière      
  Coûts de production(71 910)1 978 (69 932)
  Amortissement(13 877)(32)(13 909)
 Charge d'impôts sur le résultat et d'impôts miniers(23 227
)
(710
)
(23 937
)
 Augmentation du bénéfice net  1 236   
 Augmentation du bénéfice par action et du bénéfice par action dilué  -   
 
 
(c) Ajustements aux états consolidés des flux de trésorerie :
 Trois mois terminés
le 31 mars 2012
 Incidence de
IFRIC 20
 Trois mois terminés
le 31 mars 2012
 
 (traitement antérieur)   (retraité) 
 $ $ $ 
  
Bénéfice net29 359 1 236 30 595 
Ajusté pour les éléments suivants :      
 Amortissement14 035 32 14 067 
 Charge d'impôts sur le résultat et d'impôts miniers
23 227
 
710
 
23 937
 
Variation des éléments hors caissedu fonds de roulement :      
Augmentation des stocks(15 408)2 185 (13 223)
Flux de trésorerie nets liés aux activités d'exploitation  
4 163
   
Immobilisations corporelles(67 702)(4 163)(71 865)
Flux de trésorerie nets liés aux activités d'investissement  
(4 163
)  
Variation nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie  
-
   
Contact:
John Burzynski
Vice-président Développement corporatif
(416) 363-8653

Sylvie Prud'homme
Directrice des relations aux investisseurs
(514) 735-7131
Sans frais : 1-888-674-7563
www.osisko.com

View Comments