Rubicon annonce les résultats positifs d'une nouvelle évaluation économique préliminaire et une augmentation de 111 % de ses ressources minérales indiquées

Marketwired

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - Jun 30, 2013) - Rubicon Minerals Corporation (TSX : RMX)(NYSE MKT : RBY) (« Rubicon » ou la « Société ») a le plaisir d'annoncer les résultats positifs et les principales conclusions de sa nouvelle évaluation économique préliminaire (« Nouvelle EEP »)(1) et de l'estimation actualisée de ses ressources minérales, effectuées par SRK Consulting (Canada) Inc. (« SRK ») pour l'entreprise F2 Gold System, qui comprend une partie du projet phare de la Société, le projet aurifère Phoenix, situé à Red Lake en Ontario. Un rapport technique documentant la Nouvelle EEP sera déposé sur SEDAR sous 45 jours conformément aux exigences de la norme canadienne 43-101 relative à l'information concernant les projets miniers (« NI 43-101 »).

Les lecteurs sont avertis que la Nouvelle EEP est de nature préliminaire et comprend les ressources inférées qui sont considérées trop spéculatives sur le plan géologique pour que des considérations économiques leur soient appliquées aux fins de classification comme réserves minérales. Il n'existe aucune certitude que les ressources inférées seront converties en catégories indiquées et mesurées, ni que les ressources indiquées seront converties en catégories de réserves minérales prouvées et probables, et il n'y a aucune certitude que la Nouvelle EEP se concrétisera. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas démontré leur viabilité économique ; l'estimation des ressources minérales de la Nouvelle EEP et la déclaration de mise à jour des ressources minérales peuvent être sensiblement affectées par des questions environnementales, liées aux permis, légales, liées aux titres, fiscales, de marketing et socio-politiques, ou toute autre question pertinente.

Toutes les données financières sont exprimées en dollars canadiens, sauf indication contraire

Principales conclusions de la Nouvelle EEP :



-- Sur une base prospective, le scénario de référence du projet aurifère Phoenix met en évidence
un taux de rendement interne (« TRI ») après impôt(2) de 27,0 % et une
valeur actuelle nette (« VAN ») après impôt(2) de 531,0 M$  avec un taux d'actualisation de 5 % ;
avant impôt, le TRI et la VAN s'élèvent respectivement à 28,7 % et 650,0 M$ ;
-- La durée de vie minière (« DVM ») potentielle totale a projeté une production d'or de 2,19
millions d'onces, soit une augmentation de 18,0 % par rapport au précédent
plan de production conceptuel(3) ;
-- Moyenne annuelle attendue pour la production d'or à 165 300 onces, avec un
pic prévu de 242 000 onces en 2022 ;
-- La principale méthode d'exploitation minière projetée(3) est destinée à être l'extraction
par gradins à longs trous (« longs trous ») ; 90 % de la production au cours de la DVM devrait provenir
des gradins à longs trous et 10 % d'exploitation par déblais et remblais ;
-- La teneur moyenne du minerai avant traitement s'élève à 8,1 grammes d'or par tonne (« g/t Au ») avec
une teneur de coupure de 5,0 g/t Au ; une dilution externe de 15 % a été appliquée au
plan minier conceptuel, ainsi qu'une dilution interne de 26 % ;
-- Le décaissement d'exploitation moyen au cours de la DVM s'élève à 629 $ par once récupérée, soit 151 $ par
tonne ; en incluant des redevances de 1,5 %(4), Le décaissement d'exploitation moyen au cours de la DVM
s'élève à 651 $ par once d'or récupérée, soit 156 $ par tonne ;
-- Le décaissement de soutien tout compris(5) au cours de la DVM s'élève à 845 $ par once, soit 203 $
par tonne ;
-- Le flux de trésorerie annuel moyen après impôt provenant des activités d'exploitation s'élève à 69,0 M$ ;
-- Sur une base prospective, les dépenses d'investissement de pré-production s'élèvent à 224,0 
M$ (comprenant un crédit pour dépenses imprévues à hauteur de 20 %)(6) ; et
-- La capacité moyenne de production journalière au cours de la DVM s'élève à environ 1 900 tonnes par jour
(« t/j »).

Les lecteurs sont avertis que la méthode d'exploitation minière projetée, le profil et le plan de production potentiels ainsi que le plan minier mentionnés dans la Nouvelle EEP et le présent communiqué de presse sont de nature conceptuelle et que des études techniques supplémentaires devront être effectuées afin d'évaluer pleinement leur viabilité. Il n'existe aucune certitude qu'une mine potentielle sera réalisée, ni qu'une décision de production sera prise. Une décision de production minière qui est prise sans étude de faisabilité comporte des risques potentiels supplémentaires qui comprennent, sans limitation, l'inclusion de ressources inférées qui sont considérées trop spéculatives sur le plan géologique pour que des considérations économiques leur soient appliquées aux fins de classification comme réserves minérales. La conception de la mine et le calendrier d'extraction, les diagrammes métallurgiques et les conceptions des usines de transformation peuvent nécessiter un travail détaillé additionnel, un analyse économique et des études internes afin de garantir des conditions d'exploitation satisfaisantes et des décisions concernant la production future ciblée.

Principales conclusions de l'estimation actualisée des ressources minérales :



-- Augmentation des ressources minérales indiquées de 111 % à 1,129  millions d'onces
d'or dans 4,12 millions de tonnes titrant 8,52 g/t Au avec une teneur de coupure de
4,0 g/t Au ;
-- Le modèle par blocs démontre une continuité de minéralisation substantielle et une
épaisseur horizontale moyenne de 7,8 mètres (« m ») (selon une teneur de coupure
estimée de 4,0 g/t Au en utilisant la moyenne pondérée de l'épaisseur en fonction du tonnage par niveau) ;
-- Ressources minérales inférées(1) rapportées de 2,219 millions d'onces d'or
sur 7,45 millions de tonnes titrant 9,26 g/t Au avec une teneur de coupure de
4,0 g/t Au ; et
-- L'estimation actualisée des ressources minérales comprend environ 116 000 m
supplémentaires de forage (90 % de forage intercalaire) depuis l'estimation des ressources minérales
de 2011.

La Société estime que les nouvelles méthodes envisagées dans la Nouvelle EEP pourront potentiellement améliorer l'efficacité et la productivité du projet aurifère Phoenix. La mise en œuvre de ces nouvelles méthodes augmentera toutefois les dépenses d'investissement du développement du projet. En prenant en compte le fonds de roulement actuel de 118 M$, le manque à gagner en capital requis pour le projet s'élève à environ 106 M$. Rubicon est actuellement en négociations avec d'autres parties pour tenter d'assurer le financement sans participation au capital de ce manque à gagner. Afin de faciliter l'évaluation d'alternatives de financement, la Société a conclu des accords de services consultatifs financiers avec deux maisons bancaires d'investissement.

Le Tableau 1 ci-dessous présente un récapitulatif de la Nouvelle EEP(7).

Tableau 1 : Résumé de la Nouvelle EEP



Nouvelle EEP (2013)
Profil de production projeté(3)
DVM à partir du début de production (années) 13
Production aurifère projetée sur la LOM (Moz) 2,19
Production aurifère moyenne annuelle au cours de la DVM (oz) 165 300

Total des matériaux minéralisés extraits projeté (tonnes) 9 131 926
Production moyenne au cours de la DVM (t/j) 1 900
Capacité de production moyenne maximale (t/j) 2 250

Teneur diluée moyenne avant traitement (g/t Au) 8,06
Taux de récupération (%) 92,5

Coûts d'investissement (en millions)
Total des dépenses d'investissement pré-production (comprenant un crédit pour dépenses imprévues à
hauteur de 20 %)(8), sur une base prospective 224,0 $
Dépenses d'investissement pré-production, d'août 2011
à ce jour 117,8 $
Total des dépenses d'investissement pré-production à partir d'août 2011 341,8 $
Total des dépenses d'investissement de soutien 425,7 $

Charges d'exploitation
Décaissement d'exploitation (par tonne) 151 $
Décaissement d'exploitation (par once récupérée) 629 $
Redevances (par once récupérée, en supposant un prix de
1 385 USD/once d'or) 22 $
Total des coûts décaissés (par once récupérée) 651 $ (ou 620 USD)

Capital de soutien au cours de la DVM (par once récupérée) 194 $ (ou 185 USD)
Décaissement de soutien tout compris(9) (par once récupérée) 845 $ (ou 805 USD)

(8) La Société dispose actuellement d'un fonds de roulement de 118,0 M$
(9) Le décaissement de soutien tout compris inclut les charges d'exploitation, les redevances et
le capital de soutien, mais ne comprend pas les dépenses d'investissement
pré-production, toute allocation des coûts indirects estimés de l'entreprise ni
les coûts d'exploration



Nouvelle EEP (2013)
Analyse économique (sur une base prospective)(1,2,3)
Prix de l'or supposé pour le scénario de référence(10) (par once) 1 385 USD
Taux de change supposé CAD/USD(3) 1,05

TRI avant impôt (%) 28,7 %
VAN avant impôt à un taux d'actualisation de 5 % (en millions) 650,0 $
TRI après impôt (%) 27,0 %
VAN après impôt à un taux d'actualisation de 5 % (en millions) 531,0 $

Délai de récupération (en années, à partir du début de production) 3,7

(10) Prix de clôture de l'or au comptant sur 30 jours au 14 juin 2013. Source : London PM
Fix


----------------------------------------------------------------------------
(1) La Nouvelle EEP est de nature préliminaire et comprend les ressources minérales inférées
qui sont considérées trop spéculatives sur le plan géologique pour que
des considérations économiques leur soient appliquées aux fins de
classification comme réserves minérales. Il n'existe aucune certitude que
les ressources inférées seront converties en catégories indiquées et mesurées,
ni que les ressources indiquées seront converties en
catégories de réserves minérales prouvées et probables, et il n'y a aucune
certitude que la Nouvelle EEP sera concrétisée. Les ressources minérales qui
ne sont pas des réserves minérales n'ont pas démontré leur viabilité économique ;
l'estimation des ressources minérales de la Nouvelle EEP et la déclaration de mise à jour
des ressources minérales peuvent être sensiblement affectées par des questions environnementales,
liées aux permis, légales, liées aux titres, fiscales, de marketing et socio-politiques, ou
toute autre question pertinente
(2) Selon un prix de clôture supposé de l'or au comptant sur 30 jours de 1 385 USD par
once et un taux de change consensuel CAD/USD de 1,05 : 1,00 (Source :
Bloomberg CAD/USD FX prévision de 2013 à 2017, en date du 18 juin 2013)
(3) La méthode d'exploitation minière projetée, le profil et le plan de production potentiels ainsi que
le plan minier sont de nature conceptuelle et des études techniques supplémentaires
devront être effectuées afin d'évaluer pleinement leur viabilité.     Il n'existe aucune certitude qu'une mine potentielle sera réalisée, ni qu'une
décision de production sera prise. Une décision de production minière qui est
prise sans étude de faisabilité comporte des risques potentiels supplémentaires
qui comprennent, sans limitation, l'inclusion de ressources
minérales inférées qui sont considérées trop spéculatives sur le plan géologique pour que
des considérations économiques leur soient appliquées aux fins de
leur classification comme réserves minérales. La conception de la mine et le calendrier
d'extraction, les diagrammes métallurgiques et les conceptions des usines de transformation peuvent
nécessiter un travail détaillé additionnel, un analyse économique et des études
internes afin de garantir des conditions d'exploitation satisfaisantes et des décisions
concernant la production future ciblée
(4) Suppose que Rubicon exerce son droit de rachat de 0,5 % des redevances NSR de 2,0 %
NSR que Franco-Nevada Corporation détient actuellement sur les concessions
d'eau du projet aurifère Phoenix pour un montant de 675 00 USD
(5) Le décaissement de soutien tout compris inclut les charges d'exploitation, les redevances et
le capital de soutien, mais ne comprend pas les dépenses d'investissement
pré-production, l'allocation des coûts indirects estimés de l'entreprise ni
les coûts d'exploration
(6) La Société dispose actuellement d'un fonds de roulement total de 118,0 millions de CAD
(7) Le présent communiqué de presse doit être lu en conjonction avec les tableaux et
les figures inclus dans le corps du document et présentés à la fin de ce communiqué.     Toutes les références à l'évaluation économique préliminaire originale de la Société
et aux estimations de ressources minérales de 2011 sont rapportées dans
l'Évaluation économique préliminaire de la Société (« EEP 2011 »), préparée par
AMC Mining Consultants (Canada) Ltd. avec des contributions métallurgiques et de traitement
de Soutex Inc., à la date effective du 8 août
2011, disponible sur SEDAR ( http://www.sedar.com/ ) et EDGAR
( www.sec.gov/edgar.shtml ). La Société prévoit de déposer un rapport technique conforme à la norme NI 43-101
à la fois pour la Nouvelle EEP et l'estimation actualisée des ressources minérales
dans un délai de 45 jours à partir d'aujourd'hui. Ce rapport remplacera l'EEP 2011
et l'estimation des ressources minérales précédente
(8) La Société dispose actuellement d'un fonds de roulement de 118,0 M$
(9) Le décaissement de soutien tout compris inclut les charges d'exploitation, les redevances et
le capital de soutien, mais ne comprend pas les dépenses d'investissement
pré-production, toute allocation des coûts indirects estimés de l'entreprise ni
les coûts d'exploration

« Mon objectif principal lorsque j'ai accepté le poste de direction chez Rubicon était, et reste, de construire notre projet phare aurifère Phoenix au mieux de ses possibilités », a déclaré Michael A. Lalonde, président et chef de la direction de Rubicon. « Nous sommes très satisfaits des résultats de la mise à jour des ressources minérales et de la Nouvelle EEP, qui démontre que le projet a la capacité de générer un flux de trésorerie solide. L'estimation actualisée des ressources minérales met en relief une amélioration significative de la continuité et une épaisseur horizontale plus importante que dans l'estimation de ressources minérales précédente, facilitant la planification et le calendrier d'une extraction potentielle future. Nous avons amélioré notre confiance dans le modèle par blocs et augmenté les ressources minérales indiquées de 111 % grâce à notre programme efficace de forage intercalaire.

Tandis que la Nouvelle EEP continue d'indiquer des données économiques prospectives positives pour le projet aurifère Phoenix, générant un TRI et une VAN avant impôt de 27 % et 531 M$ respectivement, nous considérons que la Nouvelle EEP et l'estimation actualisée des ressources minérales sont conservatrices et laissent une marge pour davantage d'optimisation.

Une dilution interne inhérente estimée à 26 % a été incluse dans les enveloppes de conception des galeries utilisées pour développer le plan minier conceptuel. Une dilution externe supplémentaire de 15 % a été appliquée au modèle d'exploitation minière conceptuel, comparativement à 18 % dans l'EEP 2011, afin d'assurer au mieux que les teneurs estimées pourront être atteintes une fois la production potentielle démarrée. Nous avons choisi d'adopter une approche prudente et de fixer des objectifs que nous pourrons atteindre en toute confiance. Le développement du projet aurifère Phoenix continue d'évoluer positivement et nous restons dans les délais pour une production aurifère prévue au deuxième semestre de 2014. »

Les ressources minérales du projet aurifère Phoenix

Le tableau 2 ci-dessous présente la Déclaration des ressources minérales de 2013 pour le projet aurifère Phoenix. Veuillez vous référer à la figure 1 à la fin de ce communiqué de presse pour consulter le schéma visuel des domaines du projet aurifère Phoenix.

Tableau 2 : Déclaration des ressources minérales(1,2,3,11,12) pour le projet aurifère Phoenix, Ontario, SRK Consulting (Canada) Inc., 24 juin 2013



-----------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------
Quantité Teneur Or contenu
Domaine Catégorie de ressources(11) (en milliers de t) (g/t Au) (en milliers d'onces)

Principal(13) Mesurées - - -

Indiquées 4 120 8,52 1 129
Mesurées + Indiquées 4 120 8,52 1 129
Inférées(1,3) 6 027 9,49 1 839
-----------------------------------------------------------------------------------------------
HW Mesurées - - -

Indiquées - - -
Mesurées + Indiquées - - -
Inférées(1,3) 151 5,21 25
-----------------------------------------------------------------------------------------------
Externe Mesurées - - -

Indiquées - - -
Mesurées + Indiquées - - -
Inférées(1,3) 1 274 8,66 355
-----------------------------------------------------------------------------------------------
Combinés Mesurées - - -

Indiquées 4 120 8,52 1 129
Mesurées + Indiquées 4 120 8,52 1 129
Inférées(1,3) 7 452 9,26 2 219
-----------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------
Source : SRK
(11) Les définitions de l'ICM ont été utilisées pour les ressources minérales mesurées,
les ressources minérales indiquées et les ressources minérales inférées
(12) Tous les nombres ont été arrondis pour refléter la précision relative des
estimations. Rapporté à une teneur de coupure de 4,0 g/t Au en supposant
un scénario d'extraction souterraine, un prix de l'or de 1 500 USD par once
et un taux de récupération métallurgique de 92,5 %
(13) Le Domaine principal comprend le Domaine principal 45

Les ressources minérales indiquées de la Société, avec une teneur de coupure de 4,0 g/t Au, ont augmenté de 111 % à 1,129 millions d'onces d'or avec 4,12 millions de tonnes titrant 8,52 g/t Au, comparativement à 0,54 million d'onces d'or avec 1,43 million de tonnes titrant 11,63 g/t Au avec une teneur de coupure de 4,0 g/t Au dans la catégorie indiquée dans le modèle de ressources minérales de 2011. Cette augmentation est due à la conversion réussie des ressources minérales inférées vers la catégorie indiquée en conséquence de la réalisation de 116 000 m supplémentaires de forage au diamant (environ 90 % de forage intercalaire) dans 309 puits de forage depuis l'estimation précédente des ressources minérales. Une teneur de coupure de 4,0 g/t Au a été appliquée à l'estimation actualisée des ressources minérales en se basant sur l'amélioration des données économiques associée à une augmentation de la continuité et de l'épaisseur horizontale (7,8 m en moyenne) des zones minéralisées. La réduction de la teneur des ressources minérales indiquées en comparaison avec l'estimation précédente est due à la méthodologie et aux paramètres de ressources appliqués dans l'estimation des ressources minérales.

La conversion réussie des ressources inférées vers la catégorie de ressources indiquées a mené à la réduction des ressources minérales inférées de 2,52 millions d'onces à 2,22 millions d'onces (avec une teneur de coupure de 4,0 g/t Au). Cette réduction des ressources minérales inférées est compensée par un plus grand gain dans les ressources minérales indiquées. La teneur moyenne et le tonnage moyen des ressources minérales inférées actualisées s'élèvent respectivement à 9,26 g/t Au et 7,45 millions de tonnes, comparativement à 13,83 g/t Au et 5,67 millions de tonnes dans l'EEP 2011, en utilisant une teneur de coupure de 4,0 g/t Au.

Veuillez vous référer aux Tableaux 3 et 4 ci-dessous pour une comparaison des estimations des teneurs et des quantités classifiées utilisant des teneurs de coupure de 4,0 g/t Au et 5,0 g/t Au respectivement.

Les lecteurs sont avertis que la Nouvelle EEP est de nature préliminaire et comprend les ressources inférées qui sont considérées trop spéculatives sur le plan géologique pour que des considérations économiques leur soient appliquées aux fins de classification comme réserves minérales. Il n'existe aucune certitude que les ressources inférées seront converties en catégories indiquées et mesurées, ni que les ressources indiquées seront converties en catégories de réserves minérales prouvées et probables, et il n'y a aucune certitude que la Nouvelle EEP sera réalisée. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas démontré leur viabilité économique ; l'estimation des ressources minérales de la Nouvelle EEP et la déclaration de mise à jour des ressources minérales peuvent être sensiblement affectées par des questions environnementales, liées aux permis, légales, liées aux titres, fiscales, de marketing et socio-politiques, ou toute autre question pertinente.

Tableau 3 : Comparaison entre les quantités et les teneurs de 2011 et 2013 rapportées à 4,0 g/t



----------------------------------------------------------------------------------------
Quantité Teneur Or contenu
Classification(11) (en milliers de t) (g/t Au) (en milliers d'onces)
---------------------------------------------------------------------
2011 2013 Différence 2011 2013 Différence 2011 2013 Différence
----------------------------------------------------------------------------------------
Indiquées 1 430 4 120 188 % 11,63 8,52 -27 % 535 1 129 111 %
Inférées(1,2,3) 5 674 7 452 31 % 13,83 9,26 -33 % 2 523 2 219 -12 %
----------------------------------------------------------------------------------------
Source : SRK

Tableau 4 : Comparaison entre les quantités et les teneurs de 2011 et 2013 rapportées à 5,0 g/t



----------------------------------------------------------------------------------------
Quantité Teneur Or contenu
Classification(11) (en milliers de t) (g/t Au) (en milliers d'onces)
---------------------------------------------------------------------
2011 2013 Différence 2011 2013 Différence 2011 2013 Différence
----------------------------------------------------------------------------------------
Indiquées 1 028 3 116 203 % 14,5 9,82 -32 % 477 984 106 %
Inférées(1,2,3) 4 230 5 604 32 % 17 10,84 -36 % 2 317 1 954 -16 %
----------------------------------------------------------------------------------------
Source : SRK

L'estimation des ressources minérales a été préparée sur la base d'un total de 355 611 m de forage au diamant sur 820 trous forés entre février 2008 et octobre 2012. L'estimation des ressources minérales a été définie sur une étendue longitudinale d'environ 1 200 m et des profondeurs de 1 500 m et reste ouverte latéralement et en profondeur. Le Tableau 5 ci-dessous présente un récapitulatif des quantités globales et des estimations des teneurs en 2013 avec différentes teneurs de coupure :

Tableau 5 : Récapitulatif des quantités globales et des estimations de teneur en 2013 avec différentes teneurs de coupure(14,15,16,16)



--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------
Classification indiquée Classification inférée(1,3)
--------------------------------------------------------------------------------------
------------
Teneur Onces d'or Onces d'or
de coupure Tonnes Teneur contenues Tonnes Teneur contenues
(g/t Au) (en milliers) (g/t Au) (en milliers) (en milliers) (g/t Au) (en milliers)
--------------------------------------------------------------------------------------
7,0 1 959 12,16 766 3 962 12,90 1 643
--------------------------------------------------------------------------------------
6,0 2 425 11,06 862 4 617 11,99 1 780
--------------------------------------------------------------------------------------
5,0 3 116 9,82 984 5 604 10,84 1 954
--------------------------------------------------------------------------------------
4,0 4 120 8,52 1 129 7 452 9,26 2 219
--------------------------------------------------------------------------------------
3,0 5 396 7,33 1 272 11 119 7,34 2 623
--------------------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------------------
Source : SRK
(14) Les définitions de l'ICM ont été utilisées pour les ressources minérales mesurées et
les ressources minérales inférées
(15) Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas
démontré leur viabilité économique. Tous les nombres ont été arrondis pour
refléter la précision relative des estimations. Rapporté à des sensibilités de teneurs de coupure
allant de 3,0 g/t Au à 7,0 g/t Au en supposant un
un scénario d'extraction souterraine, un prix de l'or de 1 500 USD par once
et un taux de récupération métallurgique de 92,5 %
(16) Des valeurs maximales de 200 g/t Au, 150 g/t Au et 30 g/t Au ont été appliquées
aux composites issus des domaines principal,  45 Trend, HW et externes
respectivement
(17) En utilisant les résultats de forages jusqu'au 31 octobre 2012

Le modèle par blocs des ressources minérales a démontré une continuité améliorée à une teneur de coupure de 4,0 g/t Au. L'épaisseur horizontale moyenne estimée de minéralisation aurifère s'élève à approximativement de 7,8 m (selon une teneur de coupure de 4,0 g/t Au estimée en utilisant la moyenne pondérée de l'épaisseur en fonction du tonnage par niveau). Le krigeage ordinaire a été utilisé comme méthode de calcul, par rapport à la méthode de type inverse au carré de la distance utilisée pour l'estimation précédente des ressources minérales. Les paramètres du modèle par blocs appliqués pour la déclaration actualisée des ressources minérales sont détaillés dans les Tableaux 6, 7, 8 et 9 à la fin de ce communiqué.

Des valeurs maximales de 200 g/t Au, 150 g/t Au et 30 g/t Au ont été appliquées aux composites issus des domaines principal 45 Trend, HW et externe, représentant une teneur limite plus faible que celle de l'estimation précédente des ressources minérales de 270 g/t Au.

En 2011, Rubicon a prélevé deux échantillons en vrac à minéralisation aurifère d'environ 1 000 tonnes dans des gradins souterrains au niveau 305 m (veuillez consulter le communiqué de presse de Rubicon en date du 29 juin 2011 pour plus de détails). Ces échantillons en vrac ont été broyés grossièrement et des sous-échantillons de 10 tonnes chacun ont été séparés. Ces sous-échantillons de 10 tonnes ont été broyés à nouveau à environ moins 0,5 pouces et expédiés à G&T Metallurgical Services (« G&T »), à Kamloops en Colombie-Britannique, pour y subir des essais métallurgiques. G&T a rendu compte de contenus aurifères moyens pour les échantillons de tête obtenus à partir des deux échantillons en vrac de 7,6 g/t Au et 8,6 g/t Au respectivement. SRK a estimé les teneurs pour les zones où les échantillons en vrac avaient été prélevés à des fins de comparaison, en rapportant les teneurs selon le modèle par blocs au sein des domaines représentant les deux échantillons en vrac. Bien que les échantillons en vrac soient de taille limitée, ils représentent le meilleur rapprochement par rapport à l'estimation des ressources actuellement disponible. La teneur rapprochée des échantillons en vrac est considérablement plus élevée que la teneur des ressources estimée dans cette zone. Après la reprise du développement sur la zone F2, il y aura une opportunité de prélever des échantillons en vrac supplémentaires pour contribuer au rapprochement des teneurs par rapport au modèle des ressources. Le Tableau 10 ci-dessous présente davantage de détails à ce sujet.

Tableau 10 : Comparaison entre les résultats des échantillons en vrac (teneur de tête moyenne des échantillons rapportée par G&T) et l'estimation de la zone des échantillons en vrac par SRK 2013 (modèle des ressources minérales)



-------------------------------------------------------------------------------------
Volume Tonnage Teneur
Échantillon en vrac Source Domaine (m(3)) (t) Densité (g/t Au)
-------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------------------
A SRK Principale 189 560 2,96 17,91

45 Trend 462 1 327 2,87 0,76
Externe 7 20 2,87 0,02
-------------------------------------------------
-------------------------------------------------
Total 658 1 906 2,90 5,79
G&T 976 7,60
-------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------------------
B SRK Principale 540 1 574 2,91 3,47

45 Trend - - - -
Externe 71 203 2,87 0,02
-------------------------------------------------
-------------------------------------------------
Total 611 1 777 2,91 3,08
G&T 1 107 8,60
-------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------------------
Combinés SRK Principale 729 2 134 2,93 7,26
A et B

45 Trend 462 1 327 2,87 0,76
Externe 78 223 2,87 0,02
-------------------------------------------------
-------------------------------------------------
Total 1 269 3 683 2,90 4,48
G&T 2 083 8,13
-------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------------------
Source : SRK

Modèle conceptuel d'exploitation minière(1,2,3) pour la Nouvelle EEP (avec dilution)

Le modèle conceptuel d'exploitation minière utilise une teneur de coupure de 5,0 g/t Au et pourra potentiellement extraire 78 % (par once) des ressources minérales rapportées dans le Tableau 2. Les profils des galeries (titrant plus de 5,0 g/t Au) comportent une dilution interne intrinsèque d'environ 26 % dérivée des zones contenues dans les modèles par blocs. Une dilution externe moyenne de 15 % titrant 0,68 g/t Au a été appliquée avec un taux de dilution externe plus élevé que la valeur typique, en raison de la nature disséminée de la minéralisation aurifère. Les tonnes obtenues fournies à l'usine, après application de la dilution et des pertes d'exploitation minière conceptuelles adéquates, s'élèvent à 9,13 millions titrant 8,1 g/t Au pour un total de 2,37 millions d'onces (soit une augmentation du nombre total d'onces de 18 % par rapport à l'EEP 2011).

Plan minier conceptuel(1,2,3)

La Nouvelle EEP considère le développement du système aurifère F2 comme une mine souterraine potentielle utilisant des méthodes qui sont significativement différentes de celles modélisées dans l'EEP 2011. La nouvelle méthode principale prévue est l'extraction par gradins à longs trous en utilisant un système de remblayage par pâte. Il est prévu que la méthode par longs trous constituera 90 % de l'extraction totale avec 10 % par déblais et remblais. Environ 76 % du tonnage par longs trous proviendra de largeurs de galeries de plus de 5 m (56 % du tonnage au cours de la DVM). Veuillez consulter la Figure 2 à la fin de ce communiqué pour une coupe transversale du plan minier conceptuel. Veuillez consulter la Figure 3 à la fin de ce communiqué pour le calendrier potentiel de la production et des mouvements de trésorerie.

Les lecteurs sont avertis que le modèle d'exploitation minière, la méthode d'exploitation minière projetée, le profil et le plan de production potentiels ainsi que le plan minier mentionnés dans la Nouvelle EEP et le présent communiqué sont de nature conceptuelle et que des études techniques supplémentaires devront être effectuées afin d'évaluer pleinement leur viabilité. Il n'existe aucune certitude qu'une mine potentielle sera réalisée, ni qu'une décision de production sera prise. Une décision de production minière qui est prise sans étude de faisabilité comporte des risques potentiels supplémentaires qui comprennent, sans limitation, l'inclusion de ressources inférées qui sont considérées trop spéculatives sur le plan géologique pour que des considérations économiques leur soient appliquées aux fins de classification comme réserves minérales. La conception de la mine et le calendrier d'extraction, les diagrammes métallurgiques et les conceptions des usines de transformation peuvent nécessiter un travail détaillé additionnel, un analyse économique et des études internes afin de garantir des conditions d'exploitation satisfaisantes et des décisions concernant la production future ciblée.

Développement et infrastructure

Il est prévu que les principaux niveaux souterrains soient supposément espacés de 60 m avec des espacements de sous-niveaux entre 15 m et 30 m selon la largeur de la minéralisation aurifère ciblée et la méthode d'accès sélectionnée. Les principaux niveaux seront connectés par une série de rampes afin d'assurer le déplacement efficace de l'équipement, du matériel et du personnel entre les niveaux. Le matériel sera transféré entre les niveaux par gravité à travers des cheminées à minerai internes jusqu'au niveau 610 m, où des unités sur rail le transporteront jusqu'à une trémie de déchargement. À partir de là, le matériel sera broyé et convoyé jusqu'à une trémie doseuse située à une élévation de 680 m. Le matériel broyé sera alors hissé à la surface par un skip de 10 tonnes pour être traité à l'usine.

Le puits actuel sera approfondi jusqu'au niveau 710 m. Ce puits sera ultérieurement étendu du niveau 710 m à une profondeur de 1 400 m (fond du puits) à l'aide d'une configuration circulaire en béton qui est conçue pour répondre au mieux à une vaste variété de conditions du sol. Le niveau 1 285 m sera la voie de roulage principale pour le matériel extrait sous le niveau 610 m. Le levage sera effectué par des skips de 16 tonnes à partir d'une trémie doseuse située au niveau 1 360 m. Aucune interruption des activités d'extraction n'est prévue dans les niveaux supérieurs. Il est prévu que la seconde phase de renfoncement soit séparée du reste de la mine en installant une cloison en béton conséquente entre le puits d'exploitation et l'extension du puits.

Un forage de délimitation additionnel est prévu afin de fournir la définition supplémentaire nécessaire pour une planification détaillée des galeries. De même, une plateforme d'exploration est prévue au niveau 610 m afin de faciliter le forage d'expansion en profondeur.

Capacité de production

La capacité de production moyenne au cours de la DVM est estimé à 1 900 t/j, avec une capacité de production maximale de 2 250 t/j. Il est prévu que le matériel minéralisé soit broyé sous terre par un concasseur à mâchoires. La capacité de levage est de 3 000 tonnes depuis la poche supérieure, sur la base de 12 heures de levage par jour, et de 3 000 tonnes depuis la poche inférieure, sur la base de 10 heures de levage par jour. Un broyeur à boulets et un broyeur à galets seront ajoutés à la configuration actuelle de broyeur semi-autogène et de broyeur à boulets afin d'atteindre une capacité de production plus élevée. Le bâtiment actuel abritant l'usine a assez de capacité pour pouvoir ajouter le broyeur à boulets et le broyeur à galets supplémentaires.

Équipement

Il est prévu d'utiliser une combinaison de camions et de pelles racleuses de 3,5 verges cubes électriques, à batteries et à moteur diesel afin de fournir un environnement de travail plus sain pour le personnel.

Métallurgie et traitement

L'entreprise Soutex Inc. a confirmé que le traitement du matériel combinerait séparation gravimétrique suivie d'un procédé classique de lixiviation au carbone (« CIL »). Le taux de récupération aurifère total est estimé à 92,5 %. 50,0 % de l'or sera extrait par séparation gravimétrique.

Récapitulatif des coûts d'investissement

Le Tableau 11 ci-dessous résume les estimations des coûts d'investissement, sur une base prospective, pour le projet aurifère Phoenix

Tableau 11 : Récapitulatif des dépenses d'investissement



---------------------------------------------------------------------------------------
en M$
Investissement pré-production
Usine 94,5 $
Infrastructure de surface 42,7 $
Développement souterrain 42,7 $
Puits, infrastructure souterraine et équipement mobile 15,7 $
Autre développement (développement de galeries pré-production) 27,7 $
Achat de redevances de 0,5 % NSR(4) 0,7 $
---------------------------------------------------------------------------------------
Total des dépenses d'investissement pré-production, sur une base prospective
(comprenant un crédit pour dépenses imprévues à hauteur de 20 %)(8) 224,0 $

Investissement de soutien 425,7 $

Total des investissements dans le projet 649,7 $

---------------------------------------------------------------------------------------

Récapitulatif des charges d'exploitation

Le décaissement d'exploitation pour le projet s'élève à 629 $ par once d'or récupérée, soit 151 $ par tonne de matériel minéralisé. Le total des coûts décaissés de 651 $ par once d'or récupéré comprend des redevances de 1,5 % et suppose un prix de l'or de 1 385 USD/once d'or et un taux de change de 1,05. Si un investissement de soutien de 194 USD par once récupérée est ajouté au total des coûts décaissés, le décaissement de soutien tout compris obtenu s'élève à 845 $ par once récupérée (805 USD/once). Le Tableau 12 ci-dessous présente davantage de détails à ce sujet.

Tableau 12 : Récapitulatif des charges d'exploitation



----------------------------------------------------------------------------
Par once Par tonne
Éléments du décaissement d'exploitation
Coût d'extraction en galeries 113 $ 27 $
Commodités souterraines 52 $ 13 $
Services souterrains 24 $ 6 $
Manutention du matériel 37 $ 9 $
Frais de surface, généraux et administratifs 128 $ 30 $
Traitement 84 $ 20 $
Développement d'exploitation latéral 76 $ 18 $
Développement d'exploitation vertical 7 $ 2 $
Développement latéral pré-production 85 $ 20 $
Développement vertical pré-production 23 $ 6 $
----------------------------------------------------------------------------
Décaissement d'exploitation total avant redevances 629 $ 151 $
Redevances (1,5 %) 22 $ 5 $
----------------------------------------------------------------------------
Total des coûts décaissés 651 $ 156 $
Coûts des investissements de soutien 194 $ 47 $
----------------------------------------------------------------------------
Décaissement de soutien tout compris(9) 845 $ 203 $
(ou 805 USD)
----------------------------------------------------------------------------

Impôts et redevances

Les concessions minières du projet aurifère Phoenix qui constituent le Système aurifère F2 sont soumises à des redevances de 2,0 % payables à Franco-Nevada Corporation. La Société possède une option d'achat de 0,5 % des redevances pour 675 000 USD, que la Société a l'intention d'exercer et qui est prise en compte dans la Nouvelle EEP.

La Société estime qu'elle comptabilisera 355 M$ en réserves déductibles, en pertes fiscales et en crédits d'impôts disponibles pour déduction au commencement potentiel de la production commerciale. L'application de ces réserves et déductions devrait avoir pour résultat le paiement d'aucun impôt pendant les huit premières années de production et d'aucun impôt minier de l'Ontario pendant les sept premières années de production. Tout impôt minimum de remplacement de l'Ontario exigible devrait être récupéré pendant les années qui suivront et ne devrait pas avoir un impact sensible sur le modèle économique.

Analyse et sensibilités économiques

L'analyse économique de la Nouvelle EEP suppose comme scénario de référence une moyenne sur 30 jours du prix de l'or au comptant sur le London PM fix de 1 385 USD par once (au 14 juin 2013) et un taux d'actualisation de 5 %. Aucune indexation des coûts n'a été utilisée dans le modèle financier. Avec ces paramètres, sur une base après impôt, la VAN et le TRI de référence sur une base prospective calculés selon un flux de trésorerie mi-exercice pour le projet s'élèvent respectivement à 531,0 M$ et 27,0 %. Les Tableaux 13, 14 et 15 ci-dessous illustrent les sensibilités économiques et présentent davantage de détails. Les lecteurs doivent noter que les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas démontré leur viabilité économique.

Tableau 13 : Sensibilité de la VAN après impôt(2) (en M$), sur une base prospective



---------------------------------------------------------------------------------------
Taux d'actualisation Prix de l'or supposé
-----------------------------------------------------------
1 385 USD/once
1 100 USD/once (scénario de référence) 1 700 USD/once
---------------------------------------------------------------------------------------
3,0 % 275,3 $ 655,1 $ 1 061,3 $
---------------------------------------------------------------------------------------
5,0 % 193,8 $ 531,0 $ 888,2 $
---------------------------------------------------------------------------------------
7,0 % 128,4 $ 429,6 $ 745,9 $
---------------------------------------------------------------------------------------

Tableau 14 : Sensibilité de la VAN après impôt(2) (en %), sur une base prospective



---------------------------------------------------------------------------------------
Prix de l'or supposé
---------------------------------------------------------------------------------------
1 385 USD/once
1 100 USD/once (scénario de référence) 1 700 USD/once
---------------------------------------------------------------------------------------
12,8 % 27,0 % 42,0 %
---------------------------------------------------------------------------------------

Tableau 15 : Sensibilité des teneurs en fonction de la VAN(2) (en M$) et du TRI (en %) après impôt, sur une base prospective



-----------------------------------------------------------------------
Teneur diluée moyenne du minerai avant traitement +/- 10 %
-----------------------------------------------------------------------
8,1 g/t Au
7,3 g/t Au (scénario de référence) 8,9 g/t Au
---------------------------------------------------------------------------------------
VAN 371,5 $ 531,0 $ 689,5 $
(taux d'actualisation
de 5 %)
---------------------------------------------------------------------------------------
TRI 20,3 % 27,2 % 33,7 %
---------------------------------------------------------------------------------------

Opportunités identifiées dans la Nouvelle EEP et dans l'estimation des ressources minérales

La Société a identifié plusieurs opportunités d'améliorer le modèle économique du projet dans la Nouvelle EEP et dans l'estimation actualisée des ressources minérales.

L'équipe d'exploration de Rubicon et SRK ont investi de nombreux efforts pour améliorer le modèle géologique et les limites des zones minéralisées qui constituent la base de l'estimation actualisée des ressources minérales. La Société a identifié de nombreuses zones adjacentes aux blocs de ressources minérales rapportés où, même si des trous de forage sont présents avec des teneurs aurifères élevées, la densité du trou de forage est insuffisante pour satisfaire aux critères de ressources minérales tels qu'appliqués par SRK. La Société est convaincue que ces zones représentent des opportunités d'étendre les ressources minérales actuelles.

Le gisement est également ouvert latéralement et en profondeur. Une exploration supplémentaire pourrait potentiellement ajouter davantage d'onces au modèle financier, ce qui pourrait améliorer les données économiques du projet. Cette amélioration des données économiques pourrait soutenir la mise en œuvre d'un nouveau puits circulaire en béton de haute capacité capable d'atteindre des profondeurs supérieures à celles envisagées dans la Nouvelle EEP.

Le modèle économique est très sensible à la teneur. Une faible augmentation de la teneur aurait un impact très significatif (comme le montre le Tableau 15, une augmentation de 10 % de la teneur contribue à une augmentation de 29,8 % de la VAN après impôt dans le scénario de référence). La Société considère les critères appliqués par SRK au modèle de ressources minérales comme conservateurs étant donné le fait que les échantillons en vrac initiaux ont rapporté des teneurs plus élevées que celles rapportées par SDK dans le modèle par blocs actuel (veuillez consulter le Tableau 10 du présent communiqué de presse). Par conséquent, la Société est convaincue qu'il existe des opportunités d'améliorations potentielles supplémentaires en termes de teneur.

La méthode d'extraction par gradins à longs trous avec grattage horizontal d'Alimak doit être examinée pour une réduction possible des charges d'exploitation. Cette méthode a le potentiel de réduire ou d'éliminer une partie du développement de sous-niveaux d'exploitation et, par conséquent, d'augmenter la productivité projetée en améliorant le cycle de forage des gradins.

Installation de gestion des résidus (« IGR »)

L'IGR comprend des caractéristiques d'ingénierie pour gérer la stabilité chimique et physique des stériles résiduels en accord avec les meilleures pratiques actuelles. Environ 50 % des stériles résiduels seront convertis en pâte de remblai et déposés sous terre afin de minimiser la quantité de résidus qui seront déposés en surface et de fournir un remblai approprié pour la mine souterraine. Les résidus restants seront épaissis avant d'être déposés dans l'IGR. L'IGR peut recevoir les résidus générés par le plan minier proposé dans la Nouvelle EEP, avec des études d'ingénierie prévues pour recueillir des données empiriques et évaluer une expansion ultérieure.

Coûts de fermeture et de réhabilitation

Des mesures de réhabilitation ont été conçues en adoptant une approche préventive afin d'assurer la stabilité physique et chimique à long terme du site conformément à la Loi sur les mines de l'Ontario et au Processus de consultation des Autochtones associé. Les mesures de réhabilitation ont pour objectif de ramener le site à une utilisation du sol productive qui ne nécessitera aucun entretien ni maintenance à long terme. Les coûts de réhabilitation sont estimés comme étant équivalents à la valeur récupérée par les actifs corporels du site à la fermeture.

Permis et consultation

La Société a reçu les permis importants requis pour une capacité de production moyenne de 1 250 t/j et évalue les modifications de permis nécessaires pour l'augmentation de la capacité de production prévue. L'augmentation de la capacité de production envisagée dans la Nouvelle EEP ne fera pas augmenter l'étendue de la surface du site, ce qui simplifie les modifications de permis et le processus de consultation associé.

La Société poursuit actuellement ses consultations avec les Premières Nations et la Nation métisse de l'Ontario, ainsi qu'avec les municipalités locales.

Recommandations de SRK et études continues

SRK a déterminé que les résultats de la Nouvelle EEP soutiennent le développement continu du projet aurifère Phoenix et les travaux liés à de plus amples études techniques. Aucune décision de production n'a été prise à ce point. Une telle décision, si elle est prise, nécessitera la réalisation de ces études techniques supplémentaires et une évaluation continue par Rubicon de la construction et du développement du projet aurifère Phoenix, et ne sera pas seulement basée sur la Nouvelle EEP(1).

Mise à jour et calendrier du développement du projet

Le renfoncement du puits se poursuit sur le projet aurifère Phoenix, avec une profondeur de puits actuelle de 670 m sous la surface. Les étapes clés du projet comprennent :

Livraison des broyeurs SAG et à boulets - T3 2013

Trémie doseuse à une élévation de 680 m - T3 2013

Mise en service de l'usine et production aurifère prévue(1) - T2 2014

Détails de la téléconférence

L'équipe de direction de la Société tiendra une téléconférence ce jour, le mardi 25 juin 2013, à 8h30 (heure de l'Est), afin de discuter de la Nouvelle EEP et de la mise à jour des ressources minérales.

Les participants au Canada et aux États-Unis peuvent joindre cette téléconférence en composant le numéro sans frais 1 (800) 319-4610, ou le +1 (604) 638-5340 pour les appels hors Canada et États-Unis, ou en suivant sa web-diffusion sur le site Internet de la Société à l'adresse www.rubiconminerals.com.

Un enregistrement de cette téléconférence sera accessible après l'événement en composant le 1 (800) 319-6413, ou le +1 (604) 638-9010 pour les appels hors Canada et États-Unis. Le code pour accéder à l'enregistrement de la conférence est 7856#. Une archive audio de la web-diffusion sera également disponible sur le site Internet de la Société à l'adresse www.rubiconminerals.com.

À propos de Rubicon Minerals Corporation

Rubicon Minerals Corporation est une société de développement aurifère à un stade avancé, qui se concentre sur le développement responsable et respectueux de l'environnement de son projet aurifère Phoenix à Red Lake, en Ontario, pour une production aurifère prévue en 2014. Le projet aurifère Phoenix, projet phare de Rubicon, bénéficie de tous les permis pour une production initiale de 1 250 t/j. De plus, Rubicon contrôle plus de 100 milles carrés de terrain d'exploration de première qualité dans la région aurifère prolifique de Red Lake, qui abrite la mine de classe mondiale et à haute teneur de Red Lake appartenant à la société Goldcorp. Les actions de Rubicon sont cotées sur les marchés boursiers NYSE.MKT (RBY) et TSX (RMX). Les actions de Rubicon sont comprises dans l'indice composite S&P/TSX.

RUBICON MINERALS CORPORATION

Mike Lalonde, président et chef de la direction

Ressources minérales

Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas démontré leur viabilité économique. L'estimation des ressources minérales peut être sensiblement affectée par des questions environnementales, liées aux permis, légales, liées aux titres, fiscales, de marketing et socio-politiques, ou toute autre question pertinente. La quantité et la teneur des ressources inférées rapportées dans cette estimation sont incertaines par nature et il n'y a pas eu suffisamment d'exploration pour définir ces ressources inférées comme des ressources minérales mesurées ou indiquées. Il n'est pas non plus certain qu'une exploration supplémentaire résultera en leur passage à la catégorie de ressources minérales mesurées ou indiquées. Les ressources minérales mentionnées dans le présent communiqué de presse sont rapportées en utilisant les normes de l'ICM.

Personnes qualifiées

Les programmes de forage prospectif du projet aurifère Phoenix et toutes les données de forage liées formant la base de la mise à jour des ressources ont été supervisés et vérifiés par Terry Bursey, B.Sc., géologue professionnel, responsable de l'exploration régionale chez Rubicon, jusqu'en 2011 et par Matthew Wunder B.Sc., géologue professionnel, vice-président de l'exploration chez Rubicon, à partir de janvier 2012. Ces deux personnes sont des personnes qualifiées au sens de la norme NI 43-101. Les analyses des carottes de forage ont été effectuées sur des sections de demi-carottes de taille NQ sciées. Les lames de sciage sont régulièrement nettoyées entre les échantillons lorsque de l'or est détecté de manière visible pendant l'empilage et l'échantillonnage de la carotte. Toutes les analyses ont été menées par les SGS Minerals Services en utilisant les procédures habituelles d'analyse pyrognostique avec une finition gravimétrique. Des essais standards, à blanc et de vérification ont été inclus à intervalles réguliers sur chaque lot d'échantillons. Des essais de vérification sur 5 % des échantillons ont été effectuées par un laboratoire indépendant externe. Les normes aurifères ont été préparées par CDN Resource Laboratories Ltd. Daniel Labine, ingénieur professionnel, vice-président de l'exploitation chez Rubicon, est la Personne qualifiée, au sens de la norme NI 43-101, responsable de la construction et du développement du projet aurifère Phoenix.

Le contenu du présent communiqué de presse, en dehors de ce qui est lié à la métallurgie et au traitement, a été lu et approuvé par le personnel de SRK comprenant M. Sebastien Bernier, géologue professionnel, consultant principal en géologie des ressources, M. Glen Cole, géologue professionnel, consultant principal en géologie des ressources, M. Dan Hewitt, ingénieur professionnel, consultant principal en exploitation minière, M. Stephen Taylor, ingénieur professionnel, consultant principal en exploitation minière, et M. Gary Poxleitner, ingénieur professionnel, consultant principal en exploitation minière, qui sont toutes des Personnes qualifiées indépendantes au sens de la norme NI 43-101. Les programmes de forage prospectif et toutes les données de forage liées formant la base de l'estimation des ressources indiquées et inférées décrite dans le présent communiqué de presse ont été supervisés et vérifiés par Terry Bursey, géologue professionnel, responsable de l'exploration régionale chez Rubicon, jusqu'en 2011 et par Matthew Wunder B.Sc., géologue professionnel, et vice-président de l'exploration chez Rubicon, à partir de janvier 2012. La Nouvelle EEP a été préparée par SRK Consulting avec des contributions pour la métallurgie et le traitement émanant de Soutex Inc. Les auteurs ayant contribué individuellement sont M. Sebastien Bernier, M. Glen Cole, M. Stephen Taylor et M. Dan Hewitt chez SRK Consulting, ainsi que M. S. Caron, ing. chez Soutex Inc. Toutes sont des Personnes qualifiées indépendantes au sens de la norme NI 43-101.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des informations qui constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la section 21E de la loi Securities Exchange Act des États-Unis de 1934 et des « informations prospectives » au sens des lois provinciales canadiennes sur les valeurs mobilières en vigueur au Canada (collectivement, « énoncés prospectifs »). Les énoncés prospectifs sont souvent identifiables, mais pas toujours, par l'usage de termes tels que « rechercher », « anticiper », « convaincu », « prévoir », « estimer », « attendre », « visant », « se réjouir » et « intention », ainsi que par le fait qu'un événement ou un résultat « peut », « puisse », « pourrait », « doit » ou « devrait » survenir ou être atteint, et d'autres expressions semblables.

Les énoncés prospectifs reposent sur les opinions et estimations de la direction à la date où ils sont émis, ainsi que sur différentes hypothèses. Elles représentent le meilleur jugement de la direction sur la base des faits et suppositions que la direction considère raisonnables. Les suppositions importantes sur lesquelles reposent lesdits énoncés prospectifs comprennent notamment : que la demande pour l'or et les gisements de métaux de base métallique vont se développer comme prévu ; que le prix de l'or restera à des niveaux qui rendront le projet aurifère Phoenix rentable ; que les plans d'investissement et d'exploitation ne seront pas interrompus par des problèmes tels que des défaillances mécaniques, l'indisponibilité des pièces et des fournitures, des conflits du travail, des troubles avec les communautés autochtones, des interruptions de transport ou d'électricité, ou des conditions météorologiques défavorables ; que Rubicon respectera son calendrier estimé pour le développement du projet aurifère Phoenix ; que Rubicon continuera de pouvoir attirer du personnel compétent ; que l'estimation des ressources minérales se concrétisera telle qu'elle est présentée dans le Nouvelle EEP ; que Rubicon pourra obtenir un financement additionnel pour son développement, sa construction et ses autres besoins ; et qu'il n'y a aucune variation inattendue en termes de dépenses énergétiques ou de fournitures, d'investissement pré-production ou d'estimation des charges d'exploitation telles qu'indiquées dans la Nouvelle EEP. Rubicon décline toute responsabilité quant au fait que des professionnels raisonnables en possession des mêmes informations parviendraient aux mêmes conclusions.

Les dépenses d'investissement et le temps requis pour développer de nouvelles mines sont considérables et des variations des coûts ou des calendriers de construction peuvent augmenter de façon significative à la fois la durée et les investissements requis pour construire et achever un projet de développement. Des dépenses d'investissement supplémentaires peuvent devoir être encourues pour le projet aurifère Phoenix.

La Nouvelle EEP est de nature préliminaire et comprend les ressources inférées qui sont considérées trop spéculatives sur le plan géologique pour que des considérations économiques leur soient appliquées aux fins de classification comme réserves minérales. De plus il n'existe aucune certitude que la Nouvelle EEP se concrétisera. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas démontré leur viabilité économique. L'estimation des ressources minérales peut être sensiblement affectée par des questions environnementales, liées aux permis, légales, liées aux titres, fiscales, de marketing et socio-politiques, ou toute autre question pertinente. La quantité et la teneur des ressources inférées rapportées dans la Nouvelle EEP sont incertaines par nature et il n'y a pas eu suffisamment d'exploration pour définir ces ressources inférées comme des ressources minérales mesurées ou indiquées.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse comprennent, sans limitation, les énoncés concernant les estimations des ressources minérales, les estimations des teneurs aurifères et onces d'or, les estimations de coûts, les estimations liées au développement et à la production de la mine, les estimations du potentiel économique et des rendements, le résultat potentiel des négociations en cours de différents financements alternatifs et la production aurifère prévue en 2014. La Société est convaincue que les nouvelles méthodes envisagées dans la Nouvelle EEP et les études d'optimisation pourront potentiellement améliorer l'efficacité et la productivité du projet aurifère Phoenix. Cependant, la mise en œuvre de ces nouvelles méthodes augmentera les dépenses d'investissement du développement du projet aurifère Phoenix. La direction est en négociations concernant différentes alternatives et plans de financement afin de poursuivre l'évaluation de telles alternatives, en vue de répondre à l'augmentation des dépenses d'investissement du projet aurifère Phoenix.

Les énoncés prospectifs impliquent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs, connus et inconnus, susceptibles d'entraîner un écart sensible entre les résultats, les performances et les accomplissements réels de Rubicon et ceux décrits, de façon implicite ou explicite, par lesdits énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, entre autres : les prix futurs de l'or et des autres métaux ; les variations possibles de la minéralisation ; les teneurs et les taux de récupération ; les résultats réels des activités d'exploration en cours ; les résultats réels de remise en état ; les conclusions des futures évaluations et études économiques ; des modifications dans les nouveaux modèles de ressources minérales et les révision des interprétations géologiques ; des modifications des paramètres du projet à mesure que les plans seront affinés ; les défaillances des équipements ou des procédés pour fonctionner comme prévu ; les accidents, les conflits du travail et autres risques liés au secteur minier ; les délais et autres risques liés aux activités des sociétés fusionnées ; la date et la réception des autorisations des opérations ; la capacité de Rubicon et des autres parties en présence de satisfaire les exigences légales ; la disponibilité du financement pour les transactions et les programmes proposés selon des délais raisonnables ; la capacité des prestataires de services de fournir leurs services selon des conditions raisonnables et à temps ; et les délais d'achèvement des activités de développement et de construction en raison de mauvaises conditions du sol, ou tout autre facteur. Les autres facteurs susceptibles d'entraîner un écart sensible entre les résultats réels et ceux escomptés incluent les prix du marché, les résultats des activités d'exploration, la disponibilité des investissements et du financement selon des termes acceptables, l'incapacité d'obtenir les autorisations requises, des difficultés ou des dépenses inattendues pour toute réhabilitation qui pourrait s'avérer nécessaire, les conditions du marché et les conditions sociales, politiques, concurrentielles, économiques et commerciales en général.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse sont valides à la date indiquée et Rubicon rejette toute obligation quant à la mise à jour de tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouvelles informations ou d'événements ou de résultats futurs, sauf tel que requis par la législation sur les valeurs mobilières. Aucune assurance ne peut être donnée quant à l'exactitude des énoncés prospectifs, étant donné que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux anticipés dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne doivent pas se fier indûment aux énoncés prospectifs.

Il est important de noter que les informations fournies dans la Nouvelle EEP et dans le récapitulatif de la Nouvelle EEP figurant dans le présent communiqué de presse sont de nature préliminaire. Il n'existe aucune certitude qu'une mine potentielle sera réalisée, ni qu'une décision de production sera prise. Une décision de production minière qui est prise sans étude de faisabilité comporte des risques potentiels supplémentaires qui comprennent, sans limitation, l'inclusion de ressources inférées qui sont considérées trop spéculatives sur le plan géologique pour que des considérations économiques leur soient appliquées aux fins de classification comme réserves minérales. La conception de la mine et le calendrier d'extraction, les diagrammes métallurgiques et les conceptions des usines de transformation peuvent nécessiter un travail détaillé additionnel, un analyse économique et des études internes afin de garantir des conditions d'exploitation satisfaisantes et des décisions concernant la production future ciblée.

Mise en garde à l'intention des lecteurs des États-Unis à propos des estimations de ressources indiquées et inférées

Le présent communiqué de presse utilise les termes « ressources minérales indiquées » et « ressources inférées ». La Société signale aux investisseurs des États-Unis que, même si ces termes sont reconnus et requis par l'administration canadienne, ils ne sont pas reconnus par la SEC. Les « ressources minérales inférées » impliquent un niveau élevé d'incertitude quant à leur existence et à leur faisabilité économique et juridique. Il ne peut être supposé que les ressources minérales inférées ou indiquées, en partie ou dans leur totalité, soient un jour classées dans une catégorie supérieure.

En vertu des lois canadiennes, les estimations de « ressources minérales inférées » ne peuvent constituer la base d'études de faisabilité, d'études de pré-faisabilité ni d'autres études économiques, sauf dans les cas prévus, comme lors d'une estimation économique préliminaire sous certaines circonstances. La SEC autorise généralement les émetteurs à inclure uniquement dans leurs rapports la minéralisation qui ne constitue pas de « réserves » comme le tonnage et la teneur sur place, sans référence aux mesures d'unité. En vertu des normes américaines, la minéralisation ne peut être classée en tant que « réserve » que lorsqu'il a été déterminé qu'elle pouvait être produite ou extraite de façon rentable et légale au moment où la détermination de la réserve a été effectuée. Les investisseurs aux États-Unis sont avertis de ne pas considérer que les ressources inférées ou indiquées, en partie ou dans leur totalité, existent ni qu'elles peuvent être extraites de façon rentable ou légale. Les informations concernant les descriptions de la minéralisation et des ressources contenues dans le présent document ne peuvent pas être comparées avec les informations rendues publiques par des sociétés aux États-Unis sujettes aux exigences de la SEC en matière de rapport et de déclaration.

Figure 1 : Section verticale orientée vers le nord-ouest montrant les domaines de minéralisation aurifère du projet Phoenix

Pour visualiser la Figure 1, cliquez sur le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/r624a.pdf

Figure 2 : Coupe transversale du plan minier conceptuel, projet aurifère Phoenix

Pour visualiser la Figure 2, cliquez sur le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/r624b.pdf

Figure 3 : Calendrier de production envisagé et modèle de flux de trésorerie

Pour visualiser la Figure 3, cliquez sur le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/r624c.pdf

Tableau 6 : Spécification des modèles par blocs du projet Phoenix



------------------------------------------------------------------------------------------
Taille Nombre Angles Axe
Domaine Axe de bloc (m) Origine(1) de cellules de rotation de rotation
--------------------
Parent Sous-cellule
------------------------------------------------------------------------------------------
X 5,0 0,1250 9 000 460 165 3
------------------------------------------------------------------------------------------
Principal Y 10,0 0,2500 50 700 250 65 1
------------------------------------------------------------------------------------------
Z 2,5 0,0625 5 100 500 95 2
------------------------------------------------------------------------------------------
X 10,0 0,2500 10 000 196 210 3
------------------------------------------------------------------------------------------
45 Trend Y 5,0 0,1250 49 800 132 165 1
------------------------------------------------------------------------------------------
Z 2,5 0,1250 5 400 280 90 2
------------------------------------------------------------------------------------------
X 20,0 0,5000 9 984 92 260 3
------------------------------------------------------------------------------------------
HW Y 10,0 0,2500 48 698 37 -60 1
------------------------------------------------------------------------------------------
Z 20,0 0,5000 4 872 39 0 -
------------------------------------------------------------------------------------------
X 10,0 1,0000 8 905 286 165 3
------------------------------------------------------------------------------------------
Externe Y 20,0 1,0000 51 361 151 65 1
------------------------------------------------------------------------------------------
Z 5,0 1,0000 5 075 336 95 2
------------------------------------------------------------------------------------------
Source : SRK
(1) Exprimée comme coordonnées du quadrillage de la mine, converties à partir du quadrillage UTM local
(Nad83 datum)

Tableau 7 : Paramètres du variogramme aurifère pour le projet aurifère Phoenix



------------------------------------------------------------------------------
Domaine Structure Contribution Modèle R1x R1y R1z Angle(1) Axe
--------------------------------------
(m) (m) (m) 1 2 3 1 2 3
------------------------------------------------------------------------------
C0 0,10 Pépite - - - 165 65 95 3 1 2
Principal C1 0,60 Exp 15 25 15 165 65 95 3 1 2
C2 0,30 Sph 200 600 150 165 65 95 3 1 2
------------------------------------------------------------------------------
C0 0,10 Pépite - - - 210 75 90 3 1 2
45 Trend C1 0,55 Exp 75 10 80 210 75 90 3 1 2
C2 0,35 Sph 80 150 85 210 75 90 3 1 2
------------------------------------------------------------------------------
C0 0,10 Pépite - - - 260 30 0 3 1 2
HW C1 0,70 Exp 35 10 35 260 30 0 3 1 2
C2 0,20 Sph 150 120 60 260 30 0 3 1 2
------------------------------------------------------------------------------
C0 0,10 Pépite - - - 165 65 95 3 1 2
Externe C1 0,60 Exp 15 25 15 165 65 95 3 1 2
C2 0,30 Sph 200 600 150 165 65 95 3 1 2
------------------------------------------------------------------------------
Source : SRK
(1) Les angles de rotation sont présentés selon la convention de CAE Studio 3

Tableau 8 : Récapitulatif des paramètres de recherche de l'estimation aurifère pour les domaines principal, 45 Trend et HW



-------------------------------------------------------------------------------------
Paramètre 1er essai 2e essai 3e essai
Élément évalué Au Au Au
Méthode d'interpolation Krigeage ordinaire Krigeage ordinaire Krigeage ordinaire
Gamme recherche X 80 % gamme de var. 90 % gamme de var. 90 % gamme de var.
Gamme de recherche Y 80 % gamme de var. 90 % gamme de var. 90 % gamme de var.
Gamme de recherche Z 80 % gamme de var. 90 % gamme de var. 90 % gamme de var.
Nombre minimal de
composites 8 8 6
Nombre maximal de
composites 16 24 24
Recherche d'octant Oui Oui Non
Nombre minimal
d'octant 3 3 -
Nombre minimal de
composites par octant 3 3 -
Nombre maximal de
composites par octant 12 12 -
Nombre maximal de
composites par
puits de forage 5 5 5
-------------------------------------------------------------------------------------
Source : SRK

Tableau 9: Récapitulatif des paramètres d'estimation de recherche aurifère dans le domaine externe



-------------------------------------------------------------------------------------
Paramètre 1er essai
Élément évalué Au
Méthode d'interpolation Krigeage ordinaire
Gamme de recherche X 95 m
Gamme de recherche Y 290 m
Gamme de recherche Z 75 m
Nombre minimal de composites 6
Nombre maximal de composites 24
Recherche d'octant Non
Nombre minimal d'octant -
Nombre minimal de composites par octant -
Nombre maximal de composites par octant -
Nombre maximal de composites par puits de forage 5
-------------------------------------------------------------------------------------
Source : SRK

La Bourse de Toronto n'a pas passé en revue le présent communiqué de presse et décline toute responsabilité quant à l'adéquation ou à l'exactitude de ce communiqué.

Contact:


Contacts :
Rubicon Minerals Corporation
Allan Candelario
Directeur des relations avec les investisseurs
+1 (416) 766-2804
ir@rubiconminerals.com
www.rubiconminerals.com



Rates

View Comments (0)