U.S. Markets closed

IAMGOLD annonce ses résultats du troisième trimestre de 2021

  • Oops!
    Something went wrong.
    Please try again later.
·43 min read
In this article:
  • Oops!
    Something went wrong.
    Please try again later.

Toutes les valeurs monétaires sont exprimées en dollars américains, sauf indication contraire. 
Pour plus d'informations, consultez le rapport de gestion et les états financiers consolidés intermédiaires non audités 
au 30 septembre 2021 et pour les trois et les neuf mois clos à cette date.

FAITS SAILLANTS :

  • Un cumul annuel 2021 de la production attribuable de 448 000 onces

  • Un cumul annuel 2021 du flux de trésorerie disponible provenant des sites d'exploitation minière de 121,6 millions $ et un BAIIA ajusté de 265,7 millions $

  • Une perte nette ajustée de 20,1 millions $ ou de 0,04 $ par action attribuable aux porteurs de capitaux propres au troisième trimestre de 2021

  • Des liquidités totales disponibles de 1,2 milliard, y compris 748,3 millions $ en trésorerie et équivalents de trésorerie

  • Côté Gold achevé à 36 % ; le projet demeure sur la bonne voie en vue de commencer la production commerciale au second semestre de 2023

  • Engagement à atteindre des émissions de gaz à effets de serre nettes négatives d'ici 2050

Toronto, Ontario--(Newsfile Corp. - 3 novembre 2021) - IAMGOLD Corporation (TSX: IMG) (NYSE: IAG) (« IAMGOLD » ou la « Société ») présente ses résultats financiers consolidés et ses résultats d'exploitation pour les trois et les neuf mois terminés le 30 septembre 2021. Les résultats préliminaires d'exploitation du troisième trimestre de 2021 ont été publiés le 18 octobre 2021. Les principaux faits saillants du rendement opérationnel et des résultats financiers comprennent :

(en millions $, sauf indication contraire)

3e t. 2021

2e t. 2021

Cumul annuel 2021

Produits

 

294,1

$

 

265,6

$

 

857,1

$

Profit brut

 

6,9

$

 

27,9

$

 

79,0

$

BAIIA1

 

19,6

$

 

87,0

$

 

220,5

$

BAIIA ajusté1

 

82,5

$

 

83,0

$

 

265,7

$

Profit net (perte nette) attribuable aux porteurs de capitaux propres

 

(75,3)

$

 

(4,5)

$

 

(60,3)

$

Profit net (perte nette) par action attribuable aux porteurs de capitaux propres

 

(0,16)

$

 

(0,01)

$

 

(0,13)

$

Profit net (perte nette) ajusté attribuable aux porteurs de capitaux propres1

 

(20,1)

$

 

(3,6)

$

 

(17,5)

$

Profit net (perte nette) ajusté par action attribuable aux porteurs de capitaux propres1

 

(0,04)

$

 

(0,01)

$

 

(0,04)

$

Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation

 

78,5

$

 

37,3

$

 

217,5

$

Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement1

 

79,6

$

 

54,9

$

 

217,0

$

Flux de trésorerie disponible provenant des sites d'exploitation minière1

 

31,9

$

 

1,9

$

 

121,6

$

Coûts en immobilisations - maintien

 

26,4

$

 

23,9

$

 

64,0

$

Coûts en immobilisations - expansion

 

113,0

$

 

128,4

$

 

330,2

$

 

 

 

 

 

3e t. 2021

2e t. 2021

1er t. 2021

Trésorerie, équivalents de trésorerie et placements à court terme

 

748,3

$

 

829,8

$

 

967,8

$

Dette à long terme

 

466,8

$

 

456,5

$

 

466,7

$

Facilité de crédit disponible

 

498,3

$

 

498,2

$

 

498,2

$

 

  1. Il s'agit d'une mesure de rendement hors PCGR. Voir les « Mesures de rendement hors PCGR ».

Gordon Stothart, président et chef de la direction d'IAMGOLD a commenté : « Nous avons vu une amélioration du rendement opérationnel au troisième trimestre de 2021 grâce à Essakane. Rosebel a continué d'obtenir de bons résultats, conformément au plan révisé. Les activités de construction à Côté Gold continuent de bien avancer : le projet était réalisé à 36 % à la fin du trimestre. L'installation de la première structure d'acier de l'édifice de l'usine a commencé à la mi-octobre ; le projet est toujours sur la bonne voie pour être en production commerciale au second semestre de 2023.

Nous avons également réalisé une étape importante en exploration à Gosselin, situé immédiatement au nord-est de Côté Gold. En octobre, nous avons publié une première estimation des ressources minérales de 3,4 millions d'onces de ressources indiquées et de 1,7 million d'onces de ressources présumées, augmentant ainsi davantage la valeur à long terme du potentiel d'échelle du district de Côté Gold. Dans le cadre de notre vision Zéro Incident®, nous avons eu le bonheur d'annoncer notre initiative de gaz à effets de serre en nous engageant à atteindre des émissions nettes négatives d'ici 2050. »

 

MISES À JOUR CONCERNANT LA SOCIÉTÉ

Facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance

  • Les taux de fréquence JART2 et TIE2 se chiffraient respectivement à 0,38 et à 0,74, et le cumul annuel demeure sous les cibles annuelles générales respectives de 0,51 et 0,85. Le projet Côté Gold a dépassé les 2,9 millions d'heures et les 1 100 jours sans blessure occasionnant une perte de temps depuis octobre 2018.

  • Les protocoles de COVID-19 mis en œuvre auparavant demeurent en place aux sites.

  • À Boto, la Société a continué la mise en œuvre de sa stratégie de développement durable, qui met l'accent sur l'amélioration de la disponibilité et de la distribution de l'eau, l'assainissement, la lutte contre le paludisme axés sur les femmes et les enfants et l'amélioration des capacités des centres de santé locaux.

  • En partenariat avec Giants of Africa (GOA), la Société investira 950 000 millions $ dans un programme de 4 ans qui débutera en 2021 et qui cherchera à encourager le développement des jeunes grâce aux bienfaits du sport. Le projet conjoint mis en œuvre a commencé par l'achèvement et le dévoilement d'un nouveau terrain de basketball au centre civique des jeunes à Ouagadougou, au Burkina Faso, en octobre 2021.

  • Mme Ann K. Masse et M. Kevin O'Kane ont été nommés administratrice et administrateur indépendants de la Société dans le cadre du renouvellement du conseil d'administration, conformément aux lignes directrices établies au début de 2021.

  • La Société a publié son rapport de développement durable de 2020 conformément au Global Reporting Initiative et aux normes de déclaration du Sustainability Accounting Standards Board.

  • La Société a publié sa politique distincte de changements climatiques et s'est engagée à atteindre des émissions nettes négatives d'ici 2050 et à avoir une incidence nette positive sur la biodiversité à l'échelle de l'entreprise. Une feuille de route plus détaillée et des cibles intérimaires seront publiées dans un rapport à venir à la fin de 2022.

  • Suivant son cadre conceptuel de responsabilité et de communication de l'information financière, IAMGOLD s'est engagée à produire des rapports conformément aux lignes directrices du Groupe de travail sur la divulgation de l'information financière relative aux changements climatiques et elle s'attend à publier son premier rapport d'ici la fin de 2022.

RÉSULTATS FINANCIERS ET SITUATION FINANCIÈRE

 

3e t. 2021

Cumul annuel 2021

Cumul annuel 2020

Production aurifère - attribuable (milliers d'onces)

153

 

448

 

484

 

Ventes d'or - attribuables (milliers d'onces)

150

 

438

 

474

 

Prix moyen réalisé de l'or ($ /once)

 

1 787

$

 

1 788

$

 

1 747

$

Flux de trésorerie disponible provenant des sites d'exploitation1 (millions $)

 

31,9

$

 

121,6

$

 

145,5

$

 

  1. Il s'agit d'une mesure de rendement hors PCGR. Voir les « Mesures de rendement hors PCGR ».

  • Le flux de trésorerie disponible provenant des sites d'exploitation minière totalisait 121,6 millions $ pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2021.

  • La trésorerie, les équivalents de trésorerie et les placements à court terme totalisaient 748,3 millions $, et les liquidités disponibles se chiffraient à 1,2 milliard $ au 30 septembre 2021, y compris 498,3 millions $ disponibles aux termes de la facilité de crédit renouvelable garantie.

  • Le 29 octobre 2021, Moody's Investor Service a revu à la baisse la cote de crédit à long terme de la Société de B1 à B2 avec une perspective stable.

EXPLOITATIONS ET PROJETS

District d'Essakane, Burkina Faso - Mine Essakane (participation d'IAMGOLD - 90 %)1

 

3e t. 2021

2e t. 2021

3e t. 2020

Cumul annuel 2021

Cumul annuel 2020

Importantes statistiques d'exploitation

 

 

 

 

 

Minerai extrait (milliers de tonnes)

3 908

 

3 559

 

4 282

 

11 902

 

12 052

 

Stériles extraits (milliers de tonnes)

11 335

 

11 730

 

10 334

 

33 502

 

29 663

 

Matière extraite (milliers de tonnes) - total

15 243

 

15 289

 

14 616

 

45 404

 

41 715

 

Ratio de découverture2

2,9

 

3,3

 

2,4

 

2,8

 

2,5

 

Minerai usiné (milliers de tonnes)

3 298

 

3 169

 

3 014

 

9 656

 

9 173

 

Teneur à l'usine (g/t)

1,33

 

1,44

 

1,26

 

1,37

 

1,12

 

Récupération (%)

83

 

81

 

85

 

82

 

88

 

Production aurifère (milliers d'onces) - 100 %

118

 

118

 

104

 

349

 

290

 

Production aurifère attribuable (milliers d'onces) - 90 %

106

 

106

 

94

 

314

 

261

 

Ventes d'or (milliers d'onces) - 100 %

122

 

115

 

112

 

351

 

284

 

Prix moyen réalisé de l'or3 ($/once)

 

1 790

$

 

1 801

$

 

1 906

$

 

1 794

$

 

1 762

$

Résultats financiers (millions $)1

 

 

 

 

 

Produits4

 

217,4

$

 

208,2

$

 

214,1

$

 

629,7

$

 

500,7

$

Coûts d'exploitation

(95,5)

 

(92,3)

 

(94,6)

 

(284,5)

 

(240,3)

 

Redevances

(10,9)

 

(10,5)

 

(10,9)

 

(31,5)

 

(25,9)

 

Coûts décaissés3

 

(106,4)

$

 

(102,8)

$

 

(105,5)

$

 

(316,0)

$

 

(266,2)

$

Autres coûts d'exploitation minière

(5,9)

 

(6,6)

 

(12,2)

 

(19,5)

 

(27,7)

 

Coût des ventes4

 

(112,3)

$

 

(109,4)

$

 

(117,7)

$

 

(335,5)

$

 

(293,9)

$

Coûts en immobilisations de maintien5

(11,6)

 

(11,3)

 

(6,1)

 

(28,3)

 

(20,6)

 

Autres coûts6

(1,5)

 

(1,7)

 

5,7

 

(4,9)

 

9,3

 

Coûts de maintien tout inclus3

 

(125,4)

$

 

(122,4)

$

 

(118,1)

$

 

(368,7)

$

 

(305,2)

$

Coûts en immobilisations d'expansion7

 

(27,2)

$

 

(18,6)

$

 

(16,6)

$

 

(60,3)

$

 

(55,7)

$

Mesures de rendement8

 

 

 

 

 

Coût des ventes ($/once vendue)

 

925

$

 

947

$

 

1 050

$

 

956

$

 

1 036

$

Coûts décaissés3 ($/once vendue)

 

878

$

 

890

$

 

941

$

 

901

$

 

938

$

Coûts de maintien tout inclus3 ($/once vendue)

 

1 033

$

 

1 060

$

 

1 054

$

 

1 051

$

 

1 076

$

 

  1. Sur une base à 100 %, à moins d'indication contraire.

  2. Le ratio de découverture se calcule en divisant les stériles extraits par le minerai extrait.

  3. Il s'agit d'une mesure de rendement hors PCGR. Voir les « Mesures de rendement hors PCGR ».

  4. Conformément à la note 28 des états financiers consolidés intérimaires concernant les produits et le coût des ventes. Le coût des ventes est présenté déduction faite de la charge d'amortissement.

  5. Comprend les frais de découverture incorporés de maintien du troisième trimestre de 2021 de 1,0 million $ (néant au deuxième trimestre de 2021 et néant au troisième trimestre de 2020) et le cumul annuel en 2021 de 1,0 million $ (cumul annuel de néant en 2020).

  6. Les autres coûts comprennent la portion de maintien des paiements du principal, la désactualisation de réhabilitation environnementale et l'épuisement, ainsi que le les coûts d'exploitation des périodes précédentes, qui ont été en partie contrebalancés par les crédits de sous-produits.

  7. Comprend les frais de découverture incorporés d'expansion du troisième trimestre de 2021 de 21,8 millions $ (12,9 millions $ au deuxième trimestre de 2021 et 12,6 millions $ au troisième trimestre de 2020) et le cumul annuel en 2021 de 43,9 millions $ (cumul annuel de 2020 de 42,2 millions $).

  8. Le coût des ventes, les coûts décaissés et les coûts de maintien tout inclus par once vendue pourraient ne pas correspondre aux montants présentés dans ce tableau pour des raisons d'arrondissement.

Essakane a continué de produire de solides résultats et a réalisé une production aurifère attribuable de 106 000 onces, correspondant à la production du trimestre précédent, alors qu'un débit supérieur et une meilleure récupération ont compensé l'incidence des teneurs moindres prévues.

Les activités d'extraction de 15,2 millions de tonnes étaient semblables à celles du trimestre précédent. La mine a continué de dégager des efficiences opérationnelles grâce aux modifications apportées à la flotte de transport, tel qu'il a été indiqué au trimestre précédent, et aux campagnes de découverture des bancs supérieurs. Le taux de découverture de 2,9 était inférieur de 12 % comparativement au trimestre précédent et supérieur de 21 % par rapport à la même période de l'exercice précédent.

Le débit de l'usine de 3,3 millions de tonnes était plus élevé de 4 % comparativement au trimestre précédent et de 9 % par rapport au troisième trimestre de 2020, grâce au projet de désengorgement de l'usine, qui a donné des résultats positifs parce que l'alimentation en roche dure et la disponibilité de l'usine ont dépassé les 90 %. Les stocks d'or dans le circuit ont diminué au cours du trimestre, ce qui a occasionné de meilleures ventes d'or comparativement à la production.

La Société a annoncé certains incidents de sûreté au cours du trimestre et après (voir les communiqués de presse du 1er septembre, du 29 octobre et du 1er novembre 2021. La Société continue d'évaluer la situation de sûreté et d'apporter les ajustements préventifs nécessaires. La logistique des livraisons des matériaux, des fournitures et d'or est gérée et n'a pas subi d'incidence importante jusqu'à maintenant. La Société note cependant que la situation de sûreté s'est nettement détériorée récemment. La Société demeure aussi en discussion avec les autorités et d'autres partenaires au Burkina Faso au sujet de la sûreté dans la région à proximité d'Essakane et sur ses routes d'approvisionnement et de transport.

La situation de la COVID-19 demeure relativement stable à Essakane. Environ 60 % de la main-d'œuvre est entièrement vaccinée.

Perspectives

La production de l'année complète d'Essakane tend à se rapprocher du haut de la fourchette des prévisions de 390 000 à 400 000 onces. Certaines pressions sur les coûts devraient se maintenir, notamment les coûts de transport et les coûts de sûreté.

District de Bambouk - Projet Boto, Sénégal (participation d'IAMGOLD - 90 %)

Au cours du troisième trimestre, les coûts en immobilisations prévus de 2021 ont été de nouveau révisés à la baisse, passant de 60 millions $ à environ 35 millions $, en raison du report de certaines activités d'atténuation des risques prévues. Les activités prévues pour 2021 correspondent notamment à des travaux préliminaires, soit l'achèvement d'une route d'accès permanente au site, les travaux techniques relatifs à l'équipement critique de l'usine et les programmes de développement durable visant à promouvoir la cohésion avec les communautés locales et à assurer une protection adéquate de l'environnement. La Société continue d'évaluer la portée du projet, les coûts en immobilisations connexes et le moment de leur réalisation, ainsi que les solutions potentielles d'amélioration de la valeur du projet en général. Les coûts en immobilisations totalisaient 4,9 millions $ au troisième trimestre de 2021 et 27,6 millions $ cumulé annuellement en 2021.

District d'Abitibi, Canada - Mine Westwood (participation d'IAMGOLD - 100 %)

 

3e t. 2021

2e t. 2021

3e t. 2020

Cumul annuel 2021

Cumul annuel 2020

Importantes statistiques d'exploitation

 

 

 

 

 

Minerai extrait (milliers de tonnes) - sous terre

31

 

14

 

123

 

45

 

330

 

Minerai extrait (milliers de tonnes) - autres sources

171

 

273

 

169

 

690

 

389

 

Minerai extrait (milliers de tonnes) - total

202

 

287

 

292

 

735

 

719

 

Minerai usiné (milliers de tonnes)

220

 

264

 

290

 

711

 

711

 

Teneur à l'usine (g/t) - sous terre

4,17

 

4,50

 

4,66

 

4,26

 

5,27

 

Teneur à l'usine (g/t) - autres sources

0,59

 

0,74

 

1,09

 

0,82

 

1,06

 

Teneur à l'usine (g/t) - totale

1,11

 

0,92

 

2,64

 

1,03

 

3,01

 

Récupération (%)

92

 

93

 

94

 

93

 

94

 

Production aurifère (milliers d'onces) - 100 %

7

 

8

 

23

 

22

 

65

 

Ventes d'or (milliers d'onces) - 100 %

7

 

7

 

23

 

22

 

66

 

Prix moyen réalisé de l'or1 ($/once)

 

1 779

$

 

1 810

$

 

1 913

$

 

1 790

$

 

1 749

$

Résultats financiers (en millions $)

 

 

 

 

 

Produits2

 

12,7

$

 

12,2

$

 

44,8

$

 

39,4

$

 

116,8

$

Coûts décaissés1

 

(24,6)

$

 

(13,8)

$

 

(28,5)

$

 

(47,5)

$

 

(73,6)

$

Autres coûts d'exploitation minière

(0,1)

 

 

 

(3,6)

 

(0,6)

 

(5,1)

 

Coût des ventes2

 

(24,7)

$

 

(14,1)

$

 

(32,1)

$

 

(48,1)

$

 

(78,7)

$

Coûts en immobilisations de maintien

(3,8)

 

 

 

(4,7)

 

(6,3)

 

(9,6)

 

Autres coûts3

(0,4)

 

 

 

1,7

 

(0,2)

 

2,5

 

Coûts de maintien tout inclus1

 

(28,9)

$

 

(16,1)

$

 

(35,1)

$

 

(54,6)

$

 

(85,8)

$

Coûts en immobilisations d'expansion

 

(0,8)

$

 

(1,2)

$

 

(3,2)

$

 

(2,6)

$

 

(7,6)

$

Mesures de rendement4

 

 

 

 

 

Coût des ventes ($/once vendue)

 

3 512

$

 

2 100

$

 

1 387

$

 

2 205

$

 

1 197

$

Coûts décaissés1 ($/once vendue)

 

3 482

$

 

2 056

$

 

1 229

$

 

2 176

$

 

1 119

$

Coûts de maintien tout inclus1 ($/once vendue)

 

4 087

$

 

2 412

$

 

1 515

$

 

2 501

$

 

1 304

$

 

  1. Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Voir les « Mesures de rendement hors PCGR ».

  2. Conformément à la note 28 des états financiers consolidés intérimaires concernant les produits et le coût des ventes. Le coût des ventes est présenté déduction faite de la charge d'amortissement.

  3. Les autres coûts comprennent la portion de maintien des paiements du principal, la désactualisation de réhabilitation environnementale et l'épuisement, qui ont été en partie contrebalancés par les crédits de sous-produits.

  4. Le coût des ventes, les coûts décaissés et les coûts de maintien tout inclus par once vendue pourraient ne pas correspondre aux montants présentés dans ce tableau pour des raisons d'arrondissement.

La production d'or de 7 000 onces au troisième trimestre représentait 13 % de moins que celle du trimestre précédent et 70 % de moins qu'au troisième trimestre de 2020. Même si la productivité de la mine souterraine s'améliore, la production subit toujours l'incidence du manque de main-d'œuvre et du roulement de personnel en plus des répercussions de la mise en œuvre des mesures de sécurité supplémentaires. La Société dispense de la formation additionnelle, change les horaires et se concentre sur le recrutement pour atténuer les problèmes liés au marché de l'emploi et aux taux de productivité.

Une moins grande disponibilité de minerai a eu une incidence sur le débit de l'usine en raison du ratio de roche dure accru provenant de la fosse Grand Duc. La mine explore des solutions possibles pour améliorer le traitement du minerai de roche dure provenant de Grand Duc.

L'estimation de l'obligation liée à la mise hors service d'immobilisations pour Westwood, y compris le site fermé de Doyon, a été augmentée de 52,3 millions $ en raison d'une mise à jour du plan de fermeture. De cette somme, 11,9 millions $ de la hausse sont liés à Westwood et ont été comptabilisés au titre d'une augmentation des immobilisations corporelles, et 40,4 millions $ correspondent au site fermé Doyon et ont été imputés au titre d'augmentation des autres charges.

La situation de la COVID-19 demeure stable. Environ 19 % de la main-d'œuvre déclare être entièrement vaccinée.

Perspectives

Le développement souterrain, la réhabilitation et les activités minières devraient continuer de s'accroître au quatrième trimestre de 2021, à mesure que les secteurs miniers deviennent disponibles dans la mine souterraine. L'évaluation des conditions sous terre des zones ouest et centrale est en cours de réalisation. Selon l'information actuellement disponible, la direction s'attend à ce que l'extraction dans ces zones reprenne au premier semestre de 2022.

La Société optimise un plan opérationnel à court terme sur trois ans qui devrait être publié avec ses prévisions de 2022. En outre, la Société continue d'évaluer cet actif pour établir la marche à suivre optimale pour elle-même et sa main-d'œuvre du site.

Projet Côté Gold (participation d'IAMGOLD - 64,75 %)

Le 18 octobre 2021, la Société a fourni un état de l'avancement de la construction de son projet Côté Gold, un actif de classe mondial situé en Ontario, au Canada. Les importants travaux de terrassement, les travaux civils de l'usine de traitement et les activités de découverture progressent. Le premier sautage du minerai a eu lieu en octobre 2021, et l'installation de la première structure d'acier de l'édifice de l'usine a commencé à la mi-octobre. Au 30 septembre 2021, dans l'ensemble, le projet était réalisé à 36 %, et les travaux techniques étaient terminés à 85 %. L'échéancier du projet demeure sur la bonne voie en vue de commencer la production commerciale au second semestre de 2023.

Parallèlement à la mise à jour sur la progression de la construction, la Société a annoncé une première estimation des ressources minérales du gisement Gosselin, situé immédiatement au nord-est du gisement Côté Gold. La Société entend déposer un nouveau rapport technique intitulé « Technical Report on the Côté Gold Project, Ontario, Canada » (le « rapport technique de 2021 » préparé par SLR Consulting (Canada) Ltd, conformément au Règlement 43-101, Information concernant les projets miniers, concernant le projet Côté Gold, y compris une description de l'estimation des ressources minérales du gisement Gosselin, d'ici le 2 décembre 2021. Une fois déposé auprès des autorités de réglementation des valeurs mobilières, le nouveau rapport technique constituera le rapport technique en vigueur selon le Règlement 43-101 et remplacera tout rapport déposé précédemment.

Les paramètres d'exploitation du projet restent semblables à ceux décrits dans le rapport technique de 2021 et annoncés précédemment dans le communiqué de presse de la Société du 21 juillet 2020. L'augmentation des coûts décaissés et des coûts de maintien tout inclus par once d'or vendue a été estimée en moyenne à environ 659 $ et 802 $ par once d'or vendu sur la durée de vie de la mine principalement en raison de la récente inflation, qui touche notamment les fournitures opérationnelles. La tranche restante de la part de 70 % des coûts estimatifs du projet revenant à la Société à compter du 1er octobre 2021 est évaluée à entre environ 860 millions $ et 910 millions $. Les montants engagés et dépensés au projet Côté Gold sont résumés dans le tableau ci-dessous.

 

3e t. 2021

Cumul annuel 2021

Cumul annuel 2020

Coûts en immobilisations1 (en millions $)

 

67,3

$

 

200,4

$

 

14,4 $

 

Coûts autres qu'en capital

4,3

 

11,3

 

0,1

 

Coûts dépensés

71,6

 

211,7

 

14,5

 

Ajustement du fonds de roulement2

51,1

 

80,6

 

3,3

 

Coûts engagés

 

122,7

$

 

292,3

$

 

17,8 $

 

 

  1. Les coûts en immobilisations avant le 1er juillet 2020 ne sont pas inclus dans la portion des coûts de projet totaux annoncés de la Société. Les coûts en immobilisations comprennent l'incidence positive et certains crédits compensatoires, notamment des gains réalisés sur instruments dérivés de 4,3 millions $ au troisième trimestre et de 11,4 millions $ pour les neuf premiers mois de 2021.

  2. L'ajustement du fonds de roulement consiste en des travaux non encore facturés combinés à une hausse du solde des comptes fournisseurs, qui ont été en partie contrebalancés par une augmentation des taxes de vente.

District de Rosebel, Suriname - Mine Rosebel (participation d'IAMGOLD - 95 %)1

 

3e t. 2021

2e t. 2021

3e t. 2020

Cumul annuel 2021

Cumul annuel 2020

Importantes statistiques d'exploitation

 

 

 

 

 

Minerai extrait2 (milliers de tonnes)

1 432

 

1 102

 

923

 

3 781

 

5 045

 

Stériles extraits2 (milliers de tonnes)

9 703

 

6 956

 

2 429

 

25 569

 

24 227

 

Matière extraite2 (milliers de tonnes) - total

11 135

 

8 058

 

3 352

 

29 350

 

29 272

 

Ratio de découverture2,3

6,8

 

6,3

 

2,6

 

6,8

 

4,8

 

Minerai usiné (milliers de tonnes) - Rosebel

1 719

 

1 412

 

1 774

 

4 771

 

6 668

 

Minerai usiné2 (milliers de tonnes) - Saramacca

956

 

803

 

544

 

2 667

 

989

 

Minerai usiné2 (milliers de tonnes) - total

2 675

 

2 215

 

2 318

 

7 438

 

7 657

 

Teneur à l'usine2,4 (g/t)

0,68

 

0,52

 

0,79

 

0,67

 

0,79

 

Récupération2 (%)

82

 

83

 

88

 

84

 

92

 

Production aurifère2 (milliers d'onces) - 100 %

47

 

31

 

51

 

135

 

177

 

Production aurifère (milliers d'onces) - propriétaire-exploitant

42

 

27

 

45

 

118

 

166

 

Production aurifère attribuable (milliers d'onces) - 95 %

40

 

25

 

42

 

112

 

158

 

Ventes d'or (milliers d'onces) - 100 %

36

 

25

 

40

 

106

 

161

 

Prix moyen réalisé de l'or5 ($/once)

 

1 779

$

 

1 793

$

 

1 910

$

 

1 770

$

 

1 719

$

Résultats financiers (millions $)1

 

 

 

 

 

Produits6

 

64,0

$

 

45,2

$

 

76,2

$

 

188,0

$

 

276,7

$

Coûts d'exploitation

 

(59,5)

$

 

(40,4)

$

 

(32,6)

$

 

(150,0)

$

 

(146,5)

$

Redevances

(5,1)

 

(3,9)

 

(5,3)

 

(14,5)

 

(17,0)

 

Coûts décaissés5,7

 

(64,6)

$

 

(44,3)

$

 

(37,9)

$

 

(164,5)

$

 

(163,5)

$

Autres coûts d'exploitation minière

(0,5)

 

(0,2)

 

(4,0)

 

(1,2)

 

(4,7)

 

Coût des ventes6

 

(65,1)

$

 

(44,5)

$

 

(41,9)

$

 

(165,7)

$

 

(168,2)

$

Coûts en immobilisations de maintien

(10,8)

 

(10,5)

 

(5,5)

 

(28,9)

 

(21,2)

 

Autres coûts8

(1,6)

 

(1,4)

 

0,7

 

(4,6)

 

(2,8)

 

Coûts de maintien tout inclus5

 

(77,5)

$

 

(56,4)

$

 

(46,7)

$

 

(199,2)

$

 

(192,2)

$

Coûts en immobilisations d'expansion9

 

(12,8)

$

 

(15,7)

$

 

(5,8)

$

 

(39,3)

$

 

(26,2)

$

Mesures de rendement10

 

 

 

 

 

Coût des ventes ($/once vendue)

 

1 808

$

 

1 767

$

 

1 049

$

 

1 559

$

 

1 045

$

Coûts décaissés5 ($/once vendue)

 

1 796

$

 

1 755

$

 

952

$

 

1 548

$

 

1 016

$

Coûts de maintien tout inclus5 ($/once vendue)

 

2 156

$

 

2 237

$

 

1 164

$

 

1 875

$

 

1 194

$

 

  1. Rosebel à 100 % et Saramacca à 70 % à compter du 1er avril 2020, comme indiqué dans les résultats intérimaires consolidés, à moins d'indication contraire.

  2. Comprend Saramacca sur une base à 100 %.

  3. Le ratio de découverture se calcule en divisant les stériles extraits par le minerai extrait.

  4. Comprend la teneur à l'usine par tonne au troisième trimestre de 2021 à la concession Rosebel de 0,64 g/t et celle à la concession Saramacca de 0,76 g/t (ces teneurs étaient établies respectivement à 0,48 g/t et à 0,58 g/t au deuxième trimestre de 2021 et respectivement à 0,58 g/t et à 1,46 g/t au troisième trimestre de 2020), ainsi que le cumul annuel en 2021, qui s'est établi respectivement à 0,58 et à 0,82 g/t (le cumul annuel de 2020 correspondait respectivement à 0,69 g/t et à 1,43 g/t).

  5. Il s'agit d'une mesure de rendement hors PCGR. Voir les « Mesures de rendement hors PCGR ».

  6. Conformément à la note 28 des états financiers consolidés intérimaires concernant les produits et le coût des ventes. Le coût des ventes est présenté déduction faite de la charge d'amortissement.

  7. Les coûts décaissés comprennent les crédits de sous-produits.

  8. Les autres coûts comprennent la portion de maintien des paiements du principal, la désactualisation de réhabilitation environnementale et l'épuisement, qui ont été en partie contrebalancés par les crédits de sous-produits.

  9. Comprend les frais de découverture incorporés d'expansion du troisième trimestre de 2021 de 8,4 millions $ (7,6 millions $ au deuxième trimestre de 2021 et 0,9 million $ au troisième trimestre de 2020) et le cumul annuel en 2021 de 23,3 millions $ (cumul annuel de 2020 de 7,6 millions $).

  10. Le coût des ventes, les coûts décaissés et les coûts de maintien tout inclus par once vendue pourraient ne pas correspondre aux montants présentés dans ce tableau pour des raisons d'arrondissement.

Rosebel a obtenu une production aurifère attribuable de 40 000 onces au troisième trimestre, soit de 60 % supérieure au trimestre précédent et de 5 % inférieure au troisième trimestre de 2020.

La situation au Suriname et au site en lien avec la COVID-19 continue d'être fragile. Les niveaux de productivité de la main-d'œuvre partout au pays ont été durement touchés et ont entraîné des activités réduites en général à Rosebel tout au long de l'année. Le site continue de surveiller et de mettre en place des mesures d'atténuation pour réduire les répercussions. La construction de chambres additionnelles au camp est terminée. Environ 24 % de la main-d'œuvre est entièrement vaccinée.

La production minière s'est accrue au troisième trimestre de 2021 grâce à l'amélioration des conditions dans les fosses après la saison des pluies, ce qui a aussi donné accès à du minerai à teneur légèrement plus élevée au gisement Saramacca et a permis d'accélérer l'agrandissement stratégique de la fosse, y compris la découverture des stériles.

La Société continue de collaborer avec le groupe de travail du gouvernement et les communautés locales afin de réduire les intrusions des mineurs artisanaux dans les fosses. Ces intrusions, qui ont continué tout au long du trimestre, diminuent la productivité et restreignent l'accès au minerai à plus forte teneur en raison des fréquentes mobilisations et démobilisations de l'équipement minier et du personnel.

L'arriéré des travaux d'entretien de la flotte minière et le manque de disponibilité et de la fiabilité de l'équipement qui en découlent sont toujours source de préoccupation au troisième trimestre de 2021. La livraison de nouvel équipement mobile dans le but d'améliorer la disponibilité de l'équipement a commencé.

Au cours du trimestre, Rosebel a fourni 21 % de l'alimentation en minerai à l'usine à une teneur de 0,64 g/t, et Saramacca a procuré 36 % de l'alimentation en minerai à l'usine à une teneur moyenne de 0,76 g/t. Les 43 % restants de l'alimentation à l'usine provenaient d'empilements à long terme à basse teneur.

Le rendement de l'usine pendant le trimestre a augmenté et a atteint le plus haut débit depuis le début de la pandémie. L'état mécanique des circuits de gravimétrie et de lixiviation/charbon en pulpe continue d'affecter négativement la récupération et crée des niveaux plus hauts qu'à la normale de stocks d'or dans le circuit. Le projet d'amélioration de l'efficacité du circuit d'adsorption/désorption du charbon devrait être achevé d'ici la fin de l'année et devrait augmenter la récupération et diminuer les niveaux de stocks d'or dans le circuit à partir de 2022.

Au projet Saramacca, la construction de l'infrastructure nécessaire, notamment l'aire de l'installation, les bassins de sédimentation, la route de transport, les passages à niveau des voies publiques ainsi que les activités déjà planifiées en lien avec les drains rocheux de la halde à stériles ouest devraient être terminés au quatrième trimestre de 2021. En outre, les puits d'assèchement, la poursuite du développement des drains rocheux et l'achèvement d'autres activités de terrassement, y compris la remise en état des pentes et la phase 2 de la voie de contournement, devraient être terminés au cours de 2022.

Perspectives

Les prévisions de production attribuable 2021 de Rosebel devraient se situer entre 140 000 et 160 000 onces. Le projet du circuit d'adsorption/désorption, une fois achevé, devrait améliorer la récupération.

La Société travaille sur la révision du modèle géologique des gisements de Rosebel et de Saramacca en vue d'étayer la réalisation d'une mise à jour de l'estimation des réserves et des ressources qui devrait être publiée au premier trimestre de 2022. D'après l'information actuellement disponible et étant donné l'effet négatif de certains facteurs, notamment des coûts plus élevés, les réserves minérales pourraient diminuer tandis que les ressources minérales diminueront probablement davantage que l'épuisement.

PERSPECTIVES

La production aurifère totale au troisième trimestre totalisait 153 000 onces pour un cumul annuel de 448 000 onces. Le total du coût des ventes par once, les coûts décaissés et les coûts de maintien tout inclus devraient se situer dans les fourchettes mises à jour en juillet 2021, malgré certaines pressions sur les coûts qui devraient se poursuivre. Ces dernières comprennent la logistique (en raison des engorgements liés aux expéditions internationales et aux systèmes de transport), les consommables, notamment le carburant (en raison des hausses des prix du pétrole et du gaz naturel), les conteneurs d'expédition et les pièces de rechange (en raison de l'augmentation des prix de l'acier).

 

Réel
Cumul annuel 2021

Prévisions pour l'exercice
complet 20211

Essakane (milliers d'onces)

314

 

390 à 400

Rosebel (milliers d'onces)

112

 

140 à 160

Westwood (milliers d'onces)

22

 

35 à 45

Total de la production attribuable (milliers d'onces)2

448

 

565 à 605

 

 

 

Coût des ventes2 ($/once vendue)

 

1 157

$

1 155 $ à 1 190 $

Coûts décaissés2,3 ($/once vendue)

 

1 114

$

1 115 $ à 1 150 $

Coûts de maintien tout inclus2,3 ($/once vendue)

 

1 387

$

1 395 $ à 1 435 $

Charge d'amortissement (en millions $)

 

228,8

$

295 $ à 305 $

Impôts sur les résultats4 (en millions $)

 

37,9

$

45 $ à 55 $

 

  1. Les prévisions pour l'exercice complet ont été établies selon les hypothèses suivantes : un prix moyen réalisé de l'or de 1 745 $ l'once, un taux de change $ US / $ CA de 1,22, un taux de change € /$ US de 1,20 et un prix moyen du pétrole brut de 65 $ le baril.

  2. Comprend Essakane, Rosebel et Westwood sur une base respective de 90 %, 95 % et 100 %.

  3. Il s'agit d'une mesure de rendement hors PCGR. Voir les « Mesures de rendement hors PCGR ».

  4. Les paiements d'impôts en trésorerie ne sont pas effectués de manière égale tous les trimestres puisque les paiements correspondent à des versements définitifs au titre de l'exercice précédent et à des versements à payer à différentes périodes prescrites selon les différents pays.

Coûts en immobilisations1

Le total des coûts en immobilisations de 2021 aux exploitations de la Société devrait être inférieur aux prévisions pour l'exercice complet de 260 millions $, principalement en raison de l'échéancier des dépenses pour diverses améliorations apportées aux immobilisations. Les coûts en immobilisations à Côté Gold en 2021 devraient se chiffrer à environ 350 millions $.

 

Cumul annuel 2021

Prévisions pour l'exercice complet de 2021

(en millions $)

Maintien2

Expansion3

Total

Maintien2

Expansion3

Total

Essakane

 

28,3

$

 

60,3

$

 

88,6

$

 

45

$

 

95

$

 

140

$

Rosebel4

28,9

 

39,3

 

68,2

 

40

 

60

 

100

 

Westwood

6,3

 

2,6

 

8,9

 

15

 

5

 

20

 

 

63,5

 

102,2

 

165,7

 

100

 

160

 

260

 

Côté Gold (70 %)5

-

 

200,4

 

200,4

 

-

 

430

 

430

 

Boto

-

 

27,6

 

27,6

 

-

 

55

 

55

 

Siège social

0,5

 

-

 

0,5

 

-

 

-

 

-

 

Total6,7,8 (± 5 %)

 

64,0

$

 

330,2

$

 

394,2

$

 

100

$

 

645

$

 

745

$

 

  1. Sur une base à 100 %, à moins d'indication contraire.

  2. Les coûts en immobilisations de maintien comprennent les frais de découverture incorporés à Essakane de (i) 1 million $ pour le cumul annuel de 2021 et de (ii) néant dans les prévisions mises à jour pour l'exercice complet.

  3. Les coûts en immobilisations d'expansion comprennent des frais de découverture incorporés de (i) 43,9 millions $ pour Essakane et de 23,3 millions $ pour Rosebel pour le cumul annuel de 2021 et de (ii) 70 millions $ pour Essakane et de 30 millions $ pour Rosebel selon les prévisions de l'exercice complet de 2021.

  4. Rosebel comprend Saramacca sur une base à 70 %.

  5. En plus des coûts en immobilisations pour Côté Gold en 2021, la Société s'attend à dépenser environ 15 millions $ supplémentaires au titre de coûts autres qu'en immobilisations.

  6. Le tableau des perspectives de prospection comprend également 13 millions $ en coûts d'actifs de prospection et d'évaluation incorporés.

  7. Les coûts d'emprunts incorporés ne sont pas compris.

  8. Outre les coûts en immobilisations mentionnés ci-dessus, des paiements totaux de 21 millions $ au titre du principal de contrats de location sont prévus.

Prospection

Le cumul annuel de 2021 des coûts de prospection et des études de projets totalisait 36,2 millions $, dont 28,6 millions $ étaient imputés aux charges et 7,6 millions $ à la prospection incorporée. Les coûts de prospection de 2021 devraient être inférieurs aux prévisions de l'exercice complet de 56 millions $ en raison de la réduction des activités.

Téléconférence

Une téléconférence aura lieu le jeudi 4 novembre 2021 à 8 h 30 (heure de l'Est) au cours de laquelle la direction discutera du rendement opérationnel et des résultats financiers de la Société du troisième trimestre de 2021. Une webdiffusion de la conférence téléphonique sera disponible sur le site Web d'IAMGOLD à l'adresse : www.iamgold.com.

Renseignements au sujet de la téléconférence :

Nº sans frais en Amérique du Nord : 1 800 319-4610 ou à l'international : 1 604 638-5340

L'enregistrement de l'appel sera disponible pendant un mois après la téléconférence en composant :

Nº sans frais en Amérique du Nord : 1 800 319-6413 ou à l'international : 1 604 638-9010, mot de passe : 7829#.

______________________________

RENVOIS (sauf les tableaux)

  1. Il s'agit d'une mesure de rendement hors PCGR. Voir la rubrique des « mesures de rendement hors PCGR » du rapport de gestion du troisième trimestre (en anglais seulement).

  2. La fréquence du taux JART (jours d'absence, restrictions, transferts) et le taux de fréquence TIE (total d'incidents enregistrables) sont calculés sur 200 000 heures travaillées.

  3. Indice social Jantzi (JSI). Le JSI est un indice éthique d'actions ordinaires pondéré en fonction de la capitalisation boursière qui est modelé sur l'indice S&P/TSX 60. Il regroupe des sociétés qui satisfont à divers critères généraux en matière d'environnement, de responsabilité sociale et de gouvernance.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse regroupe des énoncés prospectifs qui constituent des énoncés prospectifs au sens donné à cette expression dans les lois sur les valeurs mobilières applicables (collectivement appelés ci-après les « énoncés prospectifs »). Les énoncés prospectifs comprennent tous les énoncés qui ne font pas référence à des faits historiques et qui sont fournis dans le but de donner des renseignements concernant les attentes actuelles de la direction et les plans au sujet de l'avenir. Ils sont généralement reconnaissables par l'utilisation, entre autres, des termes « pouvoir », « devoir », « continuer », « s'attendre à », « anticiper », « estimer », « croire », « avoir l'intention de », « compter », « prévoir », « projeter », « planifier », « viser », « couvrir », « potentiel », « budget », « prévisions », « perspectives », « cibles », « stratégie », « supérieur », « projet », y compris dans une tournure négative des variantes de ces termes ou une terminologie comparable. Les énoncés prospectifs dans le présent communiqué de presse regroupent des énoncés se rapportant aux éléments suivants : les coûts de construction et les dépenses des sites ; les répercussions de la COVID-19 sur la Société, notamment sur ses exploitations ; l'échéancier du projet Côté Gold ; les principaux intrants ; l'embauche de personnel et d'entrepreneurs ; les prévisions de la Société sur la production ; le coût des ventes ; le total des coûts décaissés ; les coûts de maintien tout inclus ; le calendrier et le niveau de la production future ; le coût de la production ; les charges d'amortissement ; le taux d'imposition effectif ; les coûts en immobilisations prévus ; les perspectives des exploitations ; les avantages attendus des stratégies d'améliorations opérationnelles et d'atténuation des risques mises en œuvre par la Société ; les plans de la Société d'atteindre des émissions nettes égales à zéro ; la reprise des activités de développement minier stratégique ; les projets de mise en valeur, de développement et d'expansion ; la prospection ; l'évaluation et l'estimation des pertes de valeur ; les délais d'obtention des permis ; le moment de l'obtention des permis ; les opérations de vente potentielles; le cours futur de l'or et des autres marchandises ; les taux de change et les fluctuations des monnaies ; les besoins en matière d'investissement supplémentaire ; l'affectation du capital de la Société ; l'estimation des réserves et des ressources minérales ; la réalisation des estimations des réserves et des ressources minérales ; la construction de Côté Gold et la réglementation gouvernementale des exploitations minières.

Les énoncés prospectifs reposent sur de nombreux facteurs et hypothèses importants, notamment les stratégies commerciales actuelles et futures de la Société ; la capacité de dégager un rendement opérationnel tombant dans les fourchettes prévues ; la production et les flux de trésorerie futurs prévus ; la conjoncture locale et mondiale et l'environnement dans lequel la Société exercera ses activités ; le cours de l'or et d'autres marchandises clés ; les teneurs minérales prévues ; les taux de change internationaux ; les coûts en immobilisations et les coûts d'exploitation prévus ; ainsi que l'obtention des autorisations gouvernementales et autres autorisations requises et le moment auquel elles seront obtenues pour la construction des projets de la Société.

La Société met en garde le lecteur que les énoncés prospectifs sont intrinsèquement soumis à des risques commerciaux, financiers, opérationnels et autres risques, à des incertitudes, à des éventualités et à d'autres facteurs, y compris ceux décrits ci-dessous, qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels de la Société soient considérablement différents de ceux exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs et, par conséquent, qu'il ne faut pas s'y fier indûment. Ces risques, incertitudes et éventualités comprennent les stratégies commerciales actuelles et futures de la Société ; la capacité de dégager un rendement opérationnel tombant dans les fourchettes prévues ; la production et les flux de trésorerie futurs prévus ; la conjoncture locale et mondiale et l'environnement dans lequel la Société exercera ses activités ; le cours de l'or et d'autres marchandises clés ; les teneurs minérales prévues ; les taux de change internationaux ; les coûts en immobilisations et les coûts d'exploitation prévus ; ainsi que l'obtention des autorisations gouvernementales et autres autorisations requises et le moment auquel elles seront obtenues pour la construction des projets de la Société.

Les risques, incertitudes, imprévus et autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels de la Société soient considérablement différents des résultats, du rendement ou des réalisations exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs comprennent les éléments suivants : les stratégies commerciales de la Société ; les développements juridiques, législatifs, politiques ou économiques ou encore les litiges survenant dans les territoires dans lesquels la Société exerce ses activités ; les répercussions continues de la COVID-19 et de ses variants sur la Société et sa main-d'œuvre ; la disponibilité de la main-d'œuvre et des entrepreneurs ; les intrants clés pour la Société et les chaînes d'approvisionnement mondiales ; les mesures gouvernementales prises en réponse à la COVID-19, y compris les nouveaux variants de la COVID-19, et toute aggravation de ceux-ci ; la volatilité des titres de la Société ; les litiges relatifs aux titres ; la participation à la gestion de certains actifs de la Société par d'autres sociétés ou partenaires de coentreprise ; l'absence de disponibilité d'une assurance couvrant tous les risques associés aux activités de la Société ; les conditions géologiques inattendues ; l'augmentation de la concurrence et la consolidation dans le secteur minier ; la situation et les résultats de l'industrie minière dans son ensemble, et de l'industrie minière aurifère en particulier ; les changements dans les prix mondiaux de l'or ou d'autres matières premières (comme le diesel et l'électricité) ; les changements dans les lois fiscales, y compris les régimes fiscaux miniers ; l'incapacité d'obtenir en temps voulu auprès des autorités les principaux permis, autorisations ou approbations nécessaires à l'exploration, au développement ou à l'exploitation aux opérations de la Société ; l'incapacité d'appliquer une hausse du cours de l'or excédant le plafond d'une opération à fourchette de taux (tunnel) conclue dans le cadre d'un accord de paiement anticipé sur la vente à terme d'or ; la disponibilité des capitaux nécessaires et les répercussions sur les niveaux de liquidité de la Société ; l'accès aux marchés de capitaux et au financement ; la dilution que les actionnaires pourraient subir ; l'engagement potentiel d'activistes ; le niveau d'endettement de la Société ; la capacité de la Société à respecter les clauses restrictives de ses facilités de crédit et autres titres de créance ; les variations des taux d'intérêt ; les changements défavorables de la notation de crédit de la Société ; les choix de la Société en matière d'allocation du capital ; l'efficacité des efforts continus de la Société en matière de maîtrise des coûts ; la capacité à mettre en œuvre les activités de réduction des risques et les mesures d'amélioration des opérations de la Société ; les risques liés aux entrepreneurs tiers, y compris la réduction du contrôle sur certains aspects des opérations de la Société et l'incapacité des entrepreneurs à s'acquitter de leurs tâches comme prévu ; les risques découlant de la détention de dérivés ; les fluctuations des taux de change du dollar américain et d'autres devises, des taux d'intérêt ou des taux d'emprunt de l'or ; les contrôles des capitaux et des devises dans les territoires étrangers ; l'évaluation des valeurs comptables des actifs de la Société, y compris la possibilité permanente d'une dépréciation et d'une perte de valeur importante de la valeur de ces actifs ; la nature spéculative de l'exploration et du développement, y compris les risques de diminution des quantités ou des teneurs des réserves ; le fait que les réserves et les ressources, les récupérations métallurgiques attendues, les coûts en immobilisations et d'exploitation sont des estimations qui peuvent nécessiter une révision ; la présence de contenus défavorables dans les gisements de minerai, y compris l'argile et l'or grossier ; les inexactitudes dans les plans de durée de vie des mines ; l'incapacité à atteindre les objectifs opérationnels ; les difficultés géotechniques et les défaillances majeures de l'équipement ; les risques de sûreté, y compris les troubles civils, la guerre ou le terrorisme ; les menaces à la sécurité des systèmes d'information et à la cybersécurité ; les lois et règlements régissant la protection de l'environnement ; les relations avec le personnel et les conflits de travail ; l'entretien des parcs à résidus et la possibilité d'un déversement majeur ou d'une défaillance des parcs à résidus en raison d'événements incontrôlables, comme des événements météorologiques ou sismiques extrêmes ; le manque d'infrastructures fiables, y compris l'accès aux routes, aux ponts, aux sources d'énergie et à l'approvisionnement en eau ; les risques physiques et réglementaires liés au changement climatique ; l'attraction et la rétention de personnel clé et d'autres personnes qualifiées ; la disponibilité de la main-d'œuvre et des intrants miniers et la hausse des coûts connexes ; la disponibilité d'entrepreneurs qualifiés et la capacité des entrepreneurs à achever les projets en temps voulu et selon des modalités acceptables ; la relation avec les communautés entourant les opérations et les projets de la Société ; les droits ou les revendications des Autochtones ; l'exploitation minière illégale ; et les risques inhérents à l'industrie minière en général. Veuillez consulter la notice annuelle ou le formulaire 40-F, qui se trouvent sur www.sedar.com et sur www.sec.gov/edgar.shtml, pour obtenir une analyse détaillée des risques auxquels la Société est exposée et qui peuvent entraîner des écarts importants entre les résultats financiers, le rendement ou les accomplissements réels de la Société et ceux contenus explicitement ou implicitement dans ces énoncés prospectifs.

Même si la Société a tenté de déceler les principaux facteurs qui pourraient occasionner un écart important entre les résultats réels et ceux mentionnés dans les énoncés prospectifs, d'autres facteurs pourraient faire en sorte que les résultats réels ne correspondent pas aux résultats anticipés, estimés ou prévus. La Société n'a pas l'intention ni l'obligation de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs par suite de nouveaux faits ou renseignements ou autrement, sauf si les lois l'exigent.

MESURES DE RENDEMENT HORS PCGR

Le présent communiqué de presse présente des mesures de rendement hors PCGR, y compris des coûts décaissés par once vendue et des coûts de maintien tout inclus par once vendue (« CMTI ») sur une base attribuable. Les coûts décaissés comprennent les coûts d'exploitation minière d'un site, y compris l'extraction, le traitement, l'administration, les redevances et les taxes sur la production, ainsi que les gains ou les pertes réalisés sur instruments dérivés, mais ne comprennent pas l'amortissement, les coûts de réhabilitation, les coûts en immobilisations, ni les coûts de prospection, d'exploration et d'évaluation. Les CMTI comprennent les coûts des ventes, déduction faite de la charge d'amortissement, et comprennent les coûts en immobilisations de maintien qui sont nécessaires au maintien des exploitations existantes, les coûts de maintien de prospection et d'évaluation, la portion de maintien des paiements du principal, les charges d'amortissement et de désactualisation de réhabilitation environnementale, les crédits de sous-produits et les frais généraux et administratifs. Ces coûts sont ensuite divisés par le nombre d'onces d'or vendues attribuables par les sites miniers en production commerciale de la Société pour arriver aux coûts décaissés et aux CMTI par once vendue. La Société croit que l'utilisation des mesures des coûts décaissés et des CMTI par once vendue répond mieux aux besoins des analystes, des investisseurs et des autres parties prenantes de la Société pour évaluer son rendement opérationnel et sa capacité à générer un flux de trésorerie disponible. Les coûts décaissés et les CMTI par once servent uniquement à fournir des renseignements supplémentaires et ne possèdent pas de signification normalisée prévue par les IFRS et il est peu probable qu'ils se comparent à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs ; ils ne doivent pas être envisagés hors contexte ni remplacer les mesures de rendement établies conformément aux IFRS. Bien que le World Gold Council ait défini une mesure de coûts de maintien tout inclus en 2013, ce n'est pas une autorité de réglementation, et d'autres entreprises peuvent calculer cette mesure différemment. Ces mesures ne représentent pas nécessairement le profit net et le flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, qui ont été établis conformément aux IFRS. Pour un rapprochement de ces mesures, veuillez consulter la section des « Mesures de rendement hors PCGR » dans le plus récent rapport de gestion déposé sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

Personnes qualifiées et informations techniques

Les renseignements techniques et scientifiques concernant les activités d'exploration présentés dans le présent document sont préparés sous la supervision de Craig MacDougall, géologue professionnel, premier vice-président, Croissance, pour IAMGOLD et sont revus et vérifiés par ce dernier. M. MacDougall est une personne qualifiée au sens donné à cette expression dans le Règlement 43-101. M. MacDougall a lu et approuvé les informations techniques divulguées dans le présent communiqué de presse.

Au sujet d'IAMGOLD

IAMGOLD est une société de rang intermédiaire qui exerce des activités dans trois régions : l'Amérique du Nord, l'Amérique du Sud et l'Afrique de l'Ouest. La Société développe dans ces régions des districts d'exploitation minière à fort potentiel qui regroupent des mines en exploitation et des projets de développement et de construction, de mise en valeur et d'exploration. Les mines en exploitation de la Société comprennent la mine Essakane, au Burkina Faso, la mine Rosebel (y compris Saramacca), au Suriname, et la mine Westwood, au Canada. À son solide éventail d'actifs stratégiques s'ajoutent le projet de construction Côté Gold, au Canada, le projet de mise en valeur Boto, au Sénégal, ainsi que les projets d'exploration primaire et à proximité des mines, qui sont situés dans divers pays de l'Amérique du Sud, de l'Amérique du Nord et de l'Afrique de l'Ouest.

IAMGOLD emploie environ 5 000 personnes. La Société est déterminée à maintenir sa culture d'exploitation minière responsable dans le cadre de toutes ses activités en respectant des normes strictes en matière de protection de l'environnement, de pratiques sociales et de gouvernance, y compris son engagement Zéro Incident®. Les titres d'IAMGOLD (www.iamgold.com) sont inscrits à la cote de la Bourse de New York (NYSE: IAG) et de la Bourse de Toronto (TSX: IMG), et la Société fait partie des entreprises figurant sur l'indice JSI3.

Pour de plus amples renseignements :

Graeme Jennings, v.-p., Relations avec les investisseurs et Communications
Tél. : (416) 360-4743 / Cellulaire : (416) 388-6883

Philip Rabenok, directeur, Relations avec les investisseurs, IAMGOLD Corporation
Tél. : 416 933-5783 / Cellulaire : 647 967-9942
Sans frais : 1 888 464-9999 / Courriel : info@iamgold.com

Veuillez noter :

Vous pouvez obtenir une copie de ce communiqué de presse par télécopieur, par courriel, sur le site Web d'IAMGOLD à www.iamgold.com et sur le site Web de Newsfile à www.newsfilecorp.com. Vous pouvez obtenir tous les documents d'IAMGOLD sur le site www.sedar.com ou www.sec.gov.

The English version of this press release is available at www.iamgold.com/.

To view the source version of this press release, please visit https://www.newsfilecorp.com/release/101924